Sécurité

Protection de sites

Les sites à protéger sont exposés tant à des risques, tels que les bouleversements climatiques majeurs ou les accidents industriels, qu’à des menaces, allant de la malveillance (vol, sabotage, vandalisme, cyberattaques, etc.) au terrorisme (attaque suicide à la voiture-bélier, attentat à l’explosif et aux armes à feu, prise d’otages, etc.).

Cette brochure a pour objectif de présenter l’offre relative à la protection des sites qui doivent faire l’objet de mesures de sûreté et/ou de sécurité, de par leur importance stratégique, industrielle ou sociétale.

_

brochure-protection-site

La brochure « Protection de sites » met en avant des solutions de sûreté et de sécurité qui ont vocation à assurer la continuité du service rendu en fonction du type de site, des risques et des menaces, qu’ils soient d’origines humaines (malveillance, sabotage, attaques de toute nature, etc.) ou non (risques naturels, industriels, fonctionnels, etc.).

La sûreté a pour but d’apporter des réponses aux risques par la combinaison de séries de facteurs et de mesures techniques (techniques de construction, process, etc.) ou technologiques (automatismes, etc.) qui permettront d’assurer une sûreté maximale de l’installation.

La sécurité a pour but d’apporter des réponses aux menaces par la combinaison de toutes les mesures humaines nécessaires pour contrer les actes ou intentions de nuire (mesures de contrôles, de défense, etc.).

La vulnérabilité des sites stratégiques, industriels (énergie, logistique, fiduciaire, etc.) ou institutionnels (ministères, ambassades, etc.), tant civils que militaires, tient notamment à :

  • la nature et à la criticité de leurs activités
  • la concentration humaine
  • leur étendue et leur localisation
  • l’impact médiatique potentiel en cas d’incidents ou d’attaques
  • la circulation de biens et personnes nécessaire à leurs activités
  • la faiblesse de leurs moyens de défense

La protection des sites, quelle que soit leur nature, lorsque ces derniers requièrent d’être protégés, en raison de l’importance qu’ils représentent pour un pays ou une communauté, résulte donc de la combinaison la plus optimale des facteurs cités ci-dessus.

Pour plus d’informations : Bernard REFALO – bernard.refalo@gicat.fr