Engie inaugure un nouveau laboratoire dédié aux drones et aux robots
19 Juin 2017

Engie inaugure un nouveau laboratoire dédié aux drones et aux robots

Le groupe industriel français a rassemblé ses activités de recherche au sein du nouveau pôle qui fourmille de pistes de recherches.

Chez Engie, le groupe industriel énergétique français (ex GDF Suez), les drones sont de vieilles connaissances. « L’activité de recherche dans ce domaine a commencé dès 2011″ raconte Bernard Blez, directeur du centre de recherche et innovation. Mais depuis, les technologies ont considérablement progressé à une vitesse stupéfiante. Aussi, les activités de recherche qui étaient jusqu’à présent éparpillées sur plusieurs sites, viennent d’être rassemblées dans un laboratoire de recherche flambant neuf, présenté mercredi 14 juin 2017 à la presse. Situé à La Plaine Saint-Denis, dans le nord de Paris, ce laboratoire est pourvu de son propre « fab lab », équipé d’imprimantes 3D, de découpeuses laser et autres machines de prototypage, ainsi que d’une grande surface de test indoor de 700 mètres carrés. À cela vient s’ajouter une « volière » permettant de tester des drones en extérieur en dehors des périodes autorisées par la Direction générale de l’aviation civile (DGAC).

« Les machines, et notamment les drones, permettent de simplifier une multitude d’opérations de maintenance et de surveillance, mais aussi de fournir de nouveaux services à nos clients. Par exemple, en survolant des installations photovoltaïques, on peut facilement repérer des points chauds caractéristiques d’un défaut ou d’un vieillissement de l’installation. De même, l’analyse par imagerie infrarouge des bâtiments permet de repérer des ponts thermiques« , zones de déperditions d’énergie d’un bâtiment, poursuit Bernard Blez. Ce à quoi viennent s’ajouter des applications telles que la détection de chantiers sauvages susceptibles d’abîmer des infrastructures enterrées, la vérification d’intégrité sur des pales d’éoliennes à grande hauteur, ou encore l’examen de conduites à la recherche de fuites ou de traces de corrosion. « Les drones sont ainsi capables de repérer un changement dans la coloration de la végétation caractéristique d’un dépérissement dû à une fuite de méthane » explique Phillippe Buchet, business developper chez Engie. Quelques uns de ces différents types d’applications sont présentés dans cette vidéo de démonstration.

 

Actuellement, le laboratoire dispose de 7 drones opérationnels (6 multirotors et un à voilure fixe), capables de remplir de telles missions. Mais d’autres sont en cours de développement. C’est le cas par exemple de ces travaux menés de manière conjointe avec Fabricom, une filiale d’Engie en Belgique. « Sur certains site industriels, les porcelaines qui assurent l’isolation entre les différents câbles électriques s’encrassent au fil du temps et perdent de leur pouvoir isolant. Jusqu’à présent on effectuait une maintenance humaine en envoyant des personnes effectuer un nettoyage manuel. Mais il y a eu des accidents » poursuit  Phillippe Buchet.

L’idée est donc de remplacer l’intervention humaine par une machine capable d’aller pulvériser un produit nettoyant sur les porcelaines. Simple en théorie, un tel dispositif représente toutefois de nombreuses difficultés techniques… Comment emporter dans les airs suffisamment de produits de traitement ? Comment l’appliquer précisément là où il doit agir ? Et surtout : comment disperser un liquide avec précision depuis une machine volante qui crée un puissant souffle et de nombreuses turbulences avec ses hélices ?

Pour y parvenir, les ingénieurs d’Engie sont partis d’une plateforme existante : un drone professionnel Matrice 600du constructeur chinois DJI. Une machine conçue pour emporter dans les airs des caméras d’une dizaine de kilos. Un système de réservoir pressurisé y a été installé, ainsi qu’un bras motorisé sur deux axes, afin de déporter le plus loin possible la buse du pulvérisateur. Le drone est alors opéré par deux personnes : un pilote pour la machine et un autre pour le bras. Ce dernier se guide à l’aide d’une petite caméra fixée à l’extrémité du dispositif, afin d’orienter précisément l’extrémité de la buse. Malgré le déséquilibre induit par la perche, le drone demeure très stable durant le vol, comme on peut le voir dans cette vidéo.

La machine a également été pourvue d’un GPS différentiel qui lui octroie une précision centimétrique. Pour le moment, l’autonomie de ce drone n’est que d’une dizaine de minutes lorsqu’il est au maximum de sa charge. Ce qui, selon Engie, suffit toutefois largement pour remplir sa mission. Par la suite, les ingénieurs envisagent de le doter de télémètres laser qui permettront d’interdire à la machine de s’approcher trop près de l’installation, voire, pourquoi pas, d’installer une balise au sommet du pylône dans une optique d’automatisation de ce genre d’opération de maintenance.

Les équipes de ce laboratoire ont également mis au point un dispositif d’examen d’un type d’installation extrêmement dangereux pour les hommes comme le matériel : les « conduites forcées ». De volumineuses canalisations chargées d’acheminer de l’eau à haute pression vers des centrales hydroélectriques. Des installations sous la houlette de la Société Hydro-Electrique du Midi (SHEM), dans le sud de la France. « Jusqu’à présent, la surveillance de l’intégrité de ces conduites, soumises à des conditions climatiques difficiles, était effectué depuis des hélicoptères ou par des alpinistes, raconte Bernard Blez. Une tentative par drone avait été réalisée mais du fait du relief très accidenté et de vent très turbulent dans cette région, cette entreprise a crashé pas moins de 6 drones avant de jeter l’éponge. Nous avons pris le relais en procédant autrement. Dans un premier temps, nous avons envoyé une machine qui a dressé, à distance, une cartographie topographique très précise de la zone. Puis, nous avons envoyé des drones d’inspections équipé de télémètres lasers pour gérer très finement la distance aux obstacles et intégrant cette carte très précise du terrain. Ce qui nous a permis de nous approcher très près de la conduite et d’effectuer l’examen bien plus rapidement que l’aurait fait un homme depuis le sol, et à un coût nettement inférieur à celui d’un relevé depuis un hélicoptère » conclut-il. Le laboratoire travaille également à déployer des drones afin d’examiner l’intérieur de telle conduites. « Car jusqu’à présent ce sont des hommes qui descendent dans ces boyaux étroits, retenus par des cordes » fait remarquer Matthieu Magnon, ingénieur chez Engie. Et pour cela, un drone intégré dans une cage protectrice est envisagé. Fort de son expérience en matière d’intelligence artificielle et de navigation, Engie travaille également au sein de ce laboratoire à mettre au point ou à améliorer des machines roulantes dans le cadre d’application de surveillance de sites, de gardiennage ou d’assistance au transport de charges.

Source

18 juin 2021
Intégration du GILEP au sein du GICAT

Le GICAT (Groupement des Industries Françaises de Défense et de Sécurité Terrestres et Aéroterrestres) signe un protocole d’intégration avec le GILEP (Groupement Interprofessionnel de Logistique et d’Equipements Pétroliers). Ils formalisent ainsi un rapprochement auquel ils travaillent depuis plusieurs mois. Paris, le 17 Juin 2021 – Ce protocole s’inscrit dans la dynamique portée par le ministère des […]

10 juin 2021
Le GICAT et ses adhérents, partenaires de l’armée de Terre et de la DGA pour la journée robotique
A l’occasion de la première journée de la robotique terrestre et aéroterrestre à Satory, le GICAT avec ses membres industriels du groupe de travail Robotique, est aux côtés de l’armée de Terre, de la DGA et de l’Agence de l’innovation de défense (AID) afin de mettre en avant leurs solutions et savoir-faire. Paris, le 10 juin 2021- Aujourd’hui [...]
20 mai 2021
Le GICAT accueille 14 nouveaux adhérents

Le Groupement des Industries Françaises de Défense et de Sécurité terrestres et aéroterrestres (GICAT) est fier de compter 14 nouveaux membres. Paris, le 20 mai 2021. Vidéosurveillance, sécurité électronique, cyberdéfense, géodatas… à l’occasion de son conseil d’administration du 19 mai dernier, le GICAT qui rassemble déjà plus de 280 industriels, a validé l’adhésion de quatorze […]

7 mai 2021
Le GICAT recherche ses futur(e)s apprenti(e)s

Ressource indispensable aux équipes de la délégation, nous sommes cette année à la recherche quatre alternants pour l’année 2021-2022

25 mars 2021
Le GICAT partenaire de GAI4A : le nouveau pôle d’innovation « équipements terrestres et aéroterrestres » en Ile de France.

Paris, le 25 mars 2021 – L’’armée de Terre a signé hier une convention de partenariat avec l’Institut Polytechnique, l’Université Paris Saclay et le Groupement des Industries Françaises de Défense et de Sécurité Terrestres et Aéroterrestres (GICAT), à Versailles Satory en vue de la création du pôle d’innovation nommé GAI4A (Groupement Académies, Industries, Ingénieurs d’Ile-de-France […]

25 janvier 2021
Discours des vœux du Président du GICAT

Paris – le 25 janvier 2021 – Le 20 janvier dernier, Marc Darmon adressait ses vœux aux adhérents du groupement. L’occasion de faire le point sur une année 2020 difficile et d’ouvrir de nouvelles perspectives pour 2021. Ci-dessous l’intégralité de son discours. « 2020 a été une année de crise sanitaire et économique majeure, une année […]

18 janvier 2021
Marc Darmon, Président du GICAT, répond à la Revue de la Gendarmerie Royale Marocaine

ANALYSE DE L’EXPERT : M.MARC DARMON Directeur général adjoint du Groupe Thales* Président du Groupement des industries Françaises de défense et de sécurité terrestres et aéroterrestres (GICAT) Aujourd’hui, nous assistons à une technologisation fulgurante du domaine de la sécurité. Pourriez-vous, Monsieur, nous en parler davantage et nous pré- senter les liens existant entre la technologie […]

11 janvier 2021
Travaux du groupe de travail Munitions REACH du GICAT

Le groupe de travail Munitions REACH du GICAT piloté par Mme Joëlle Pinchot (Etienne LACROIX) réunit des experts des sociétés LACROIX, MBDA-FRANCE, NEXTER-MUNITIONS, ARIANE GROUP, DAVEY BICKFORD, THALES LAS France, AIRBUS Defence & Space et JUNGHANS-T2M. Il a rédigé une quatrième version du guide professionnel relatif à la détermination du statut des munitions et composants […]

20 octobre 2020
Generate logo 1700x450 CANVA
Decouvrez la 9e promotion de Generate

Après sélection d’un jury présidé par Luc Renouil, président de la commission R&TI, le GICAT a le plaisir de vous présenter la neuvième promotion de start-up qui nous rejoignent en octobre 2020 : ADAGOS développe NeurEco, une IA parcimonieuse qui repose sur un nombre réduit de connexions neuronales. Elle permet de réduire le volume de données d’apprentissage et […]

24 septembre 2020
Cérémonie de signature de la charte de partenariat du MCO terrestre et lancement du FED 2021

Cérémonie de signature de la charte de partenariat du Maintien en Condition Opérationnelle (MCO) terrestre et lancement du Forum Entreprises Défense (FED) 2021 Paris – Le jeudi 24 septembre 2020 – Quinze adhérents du GICAT* (Groupement des Industries Françaises de Défense et de Sécurité terrestres et aéroterrestres) ont répondu à l’invitation du Président du GICAT, […]

23 juillet 2021
Andera Partners et Bpifrance réalisent l’acquisition de MC2 Technologies et lui permettent de retrouver un actionnariat 100% français

Andera Expansion, l’équipe d’Andera Partners dédiée au small-mid cap, et Bpifrance acquièrent le spécialiste des technologies hyperfréquences dédiées à la lutte anti-drones et à la détection d’objets cachés, aux côtés de son équipe de management, via un tour de table supérieur à 50M€ Paris et Villeneuve d’ascq, le 22 juillet 2021 – Andera Partners, acteur de premier […]

16 juillet 2021
CERBAIR intègre le programme European Defence Industrial Development Program (EDIDP-CUAS-2020) avec 38 fleurons de l’industrie continentale

Afin de soutenir la compétitivité et la capacité d’innovation de l’industrie de la défense de l’UE, la Commission a adopté le 30 juin dernier un programme de travail annuel du Fonds européen de la défense (FED) qui ouvre la voie au lancement immédiat de 23 appels à propositions pour un montant total de 1,2 milliards d’euros de financement de […]

9 juillet 2021
Arquus présente ses innovations lors du Technodays 2021

Les 6 et 7 juillet 2021, Arquus organise la troisième édition des Technodays, journées consacrées à l’innovation dans le domaine de la Défense terrestre. A cette occasion, l’entreprise présente le fruit du travail réalisé au cours des deux dernières années dans des domaines d’avenir allant de la génération d’énergie en opération à l’ingénierie du Soutien. Ces Technodays 2021 sont l’occasion de […]

2 juillet 2021
Nexter et CKP Engineering expérimentent la maintenance prédictive sur le char Leclerc

La structure intégrée de maintien en condition opérationnelle des matériels terrestres (SIMMT) a notifié Nexter et CKP Engineering d’un marché d’expérimentation de la maintenance prédictive sur le char Leclerc. Le projet est né en mars 2020, soit quelques mois après le Forum entreprises défense (FED) au cours duquel CKP Engineering était accueilli par le MCO-T […]

30 juin 2021
Centigon France est fière de participer une nouvelle fois au SOFINS, ce rendez-vous incontournable de l’industrie de haute technologie et des forces spéciales.

Pour SOFINS notamment, accompagné par les équipes du GIGN, nous avons le plaisir de pouvoir présenter l’ADN de Centigon France : notre gamme “FORTRESS”, la version blindée du fameux SUV Land Cruiser 200 / 300. C’est l’une des meilleures représentations capacitaires de Centigon France, un modèle reconnu pour sa robustesse et ses capacités de franchissement. Il […]

18 juin 2021
LA FONDATION DU PATRIMOINE D’ARQUUS INAUGURE SON CONSERVATOIRE

Créé il y a un an, le Fonds de dotation d’ARQUUS pour le Patrimoine inaugure le 17 juin à Garchizy (Nièvre) le Conservatoire d’ARQUUS. Ce Conservatoire a pour objectif d’inventorier, répertorier, contextualiser, mettre en valeur et présenter les objets, documents, véhicules constituant l’histoire d’Arquus ou des marques historiques qui font partie de l’héritage de l’entreprise. […]

11 juin 2021
Arquus renouvelle sa prestation d’audit de parc

Depuis plus de 10 ans, Arquus réalise des prestations d’audit de parc, dans le but d’accompagner ses clients dans la remise en état opérationnel de leurs véhicules. Ces prestations s’appuient sur l’expertise technique de l’entreprise et sur son savoir-faire unique en matière d’assistance, construit dans la durée au plus près des forces. Au fil des années, cette prestation a été déployée sur […]

8 juin 2021
CERBAIR choisit le Maroc pour y implanter sa filiale Afrique.

Montrouge : depuis 2015, CERBAIR se concentre exclusivement sur le développement de solutions de lutte anti-drone complètes. En améliorant constamment ses solutions en coopération avec ses utilisateurs exigeants, CERBAIR fournit des systèmes éprouvés, conçus, fabriqués en France et réputés pour leur fiabilité, leur flexibilité et leur accessibilité. Les actualités évoquant des actes malveillants impliquant des drones, […]

7 juin 2021
Ouvry reprend la société iséroise Sulitec et complète son offre de protection individuelle NRBCe avec la protection et l’isolation thermiques haute température

Le groupe Ouvry (Lyon), PME spécialisée à l’origine dans les systèmes de protection corporelle NRBC, de protection respiratoire (masques, filtres…) et dans la décontamination NRBC, annonce le rachat de Sulitec (38, Saint-Alban-de-Roche), spécialiste de la protection et l’isolation haute température à base de textiles techniques ou de composites intégrant des résines minérales. Ouvry complète et élargit ainsi son offre […]

5 mai 2021
CERBAIR met en ligne son nouveau site web

____________ Montrouge : Le nouveau site internet a été conçu pour offrir une expérience unique de navigation et des fonctionnalités améliorées tout en permettant aux clients de se familiariser avec la gamme complète de produits conçus par CERBAIR. À la fois reflet de l’activité de la société et de sa clientèle, il offre également un […]

X