Pourquoi la fusion Safran-Zodiac est stratégique
10 Mai 2017

Pourquoi la fusion Safran-Zodiac est stratégique

Longtemps repoussée, la fusion entre Safran et Zodiac semblait récemment sur le point d’être officialisée. Il s’agirait là d’un événement majeur pour l’industrie aéronautique française. Par le général Jean-Paul Paloméros.

Longtemps repoussée, la fusion entre Safran et Zodiac semblait récemment sur le point d’être officialisée. Il s’agirait là d’un événement majeur pour l’industrie aéronautique française puisque ce nouveau groupe se positionnerait comme l’un des leaders mondiaux du secteur. Mais les réticences d’une part minoritaire des actionnaires de Safran compromettent aujourd’hui cette une union dont les deux entreprises profiteraient pourtant à plein, dans un secteur en voie de consolidation.

Un géant est sur le point de naître… Et, ce qui n’enlève rien à l’heureux événement, un géant français au sein de l’un des secteurs de pointe de l’industrie nationale et européenne, l’Aéronautique. En négociations depuis plusieurs années, le mariage entre Safran, fabricant des moteurs pour l’Airbus A320, le Boeing 737 ou le Rafale, entre autres, et Zodiac Aerospace, qui équipe les avions civils des moteurs aux sièges, sans oublier les trains d’atterrissage, pourrait enfin aboutir. Le résultat de cette union? La naissance du potentiel numéro trois mondial du secteur.

Une union riche en rebondissements

Si la fusion entre Safran et Zodiac semble naturelle, chaque prétendant s’est longtemps fait désirer. Zodiac a refusé une première avance de la part de Safran en 2010. Après deux années de crise, les dirigeants de l’équipementier se laissent convaincre en 2016: « Nous n’avons pas cherché d’autres partenaires ; Safran nous a paru le meilleur possible », a ainsi déclaré le président du directoire de Zodiac, Olivier Zarrouati.

Même son de cloche du côté de Safran, dont le Directeur Général et le président du conseil d’administration, Philippe Petitcolin et Ross McInnes, affirment partager le « même ADN » que Zodiac. Et de mettre 9,7 milliards d’euros sur la table, une OPA amicale approuvée par le conseil de surveillance de Zodiac en janvier 2017.

Problème, une part minoritaire des actionnaires de Safran, le fonds anglais TCI (4,1 % du capital), exprime alors des réticences quant à la fusion prochaine. Zodiac, qui a connu en 2016 des difficultés pour suivre le rythme effréné de la croissance de son carnet de commandes, ne serait plus à leur goût — trop chère, estiment-ils. Les négociations patinent, à tel point que Zodiac envisagerait de rompre les fiançailles. Une erreur à éviter à tout prix, tant les conséquences positives de cette union seraient nombreuses.

Bientôt un leader mondial français

L’alliance entre Safran et Zodiac propulserait ainsi le nouvel acteur français à la seconde et troisième position mondiale en ce qui concerne, respectivement, le secteur des équipements aéronautiques et plus généralement de l’aéronautique. Elle donnerait naissance à un groupe de 21,2 milliards d’euros de chiffre d’affaires, à la tête de 90.000 collaborateurs, dont la moitié en France, et installerait ainsi le nouvel ensemble dans la cour des très grands. Une aubaine, tant pour la nouvelle entité que pour l’Hexagone.

L’acquisition de Zodiac offrirait à Safran la possibilité d’élargir son portefeuille d’activité dans les équipements d’intérieur (sièges et aménagements de cabine), aussi bien que dans les équipements de sécurité lui permettant de proposer à ses clients le catalogue le plus complet. Elle renforcerait également les activités de Safran dans les systèmes électriques et mécaniques. In fine, le nouvel ensemble détiendrait 39% du marché des équipements et 61% de celui des équipements de cabine. Par ailleurs, l’opération s’inscrirait parfaitement dans la stratégie récemment annoncée par Safran: se recentrer sur son cœur de métier, l’aéronautique et la défense, tout en réduisant sa sensibilité aux cycles de livraison des avionneurs, ce qui serait notamment rendu possible par la gamme de produits, plus étoffée, que le groupe serait capable de proposer après le rachat.

Surtout, cette acquisition permettrait de défendre le leadership français, alors que les mastodontes du secteur sont en pleine consolidation, à l’instar de B/E Aerospace et Rockwell Collins, qui se sont rapprochés en octobre 2016. Le nouveau groupe issu du rachat de Zodiac par Safran se placerait ainsi juste derrière United Technologies (25,4 milliards d’euros de chiffre d’affaires) et GE Aviation (22,2 milliards d’euros).

Une fusion historique

Si la fusion avait lieu, elle entrerait dans les annales de l’Histoire — à tout le moins, celles de l’aéronautique. On ne peut s’empêcher de faire le rapprochement entre le mariage Safran-Zodiac et les fusions-acquisitions qui ont marqué les dernières décennies, donnant naissance à des acteurs de premier plan sur la scène internationale.

On pense ainsi à Exxon et Mobil qui, en joignant leurs forces en 1999, ont opéré l’une des plus grandes fusions industrielles jamais réalisées (85,13 milliards de dollars) : « l’archétype d’une fusion réussie », selon Fred Weston, professeur de finances à l’université de Californie. La fusion a créé le numéro un mondial de l’industrie pétrolière. En dix ans, l’action ExxonMobil a augmenté de plus de 150%, alors que la bourse américaine reculait de 4%. Le retour sur capital a été multiplié par 3,5. Entre 2000 et 2009, le nouveau groupe a dégagé 270 milliards de dollars de bénéfice net cumulé, tout en réalisant 4,8 milliards de dollars de réductions de coûts par an — contre « seulement » 2,8 prévus !

On pense également à GlaxoSmithKline, devenu numéro un de la pharmacie en 2000, Pfizer et Warner-Lambert (88,8 milliards de dollars), AOL et Time Warner (181,57 milliards de dollars).

Au titre des stratégies gagnantes, comment ne pas faire référence à la création d’EADS en 2000 devenu Airbus Group, qui lui-même a fusionné toutes ses divisions sous la seule marque Airbus, le 1er janvier 2017? Combien d’obstacles de toutes natures, de réticences, de sensibilités, n’a-t-il pas fallu surmonter pour créer ce géant européen de l’aéronautique, de la défense et de l’espace? Mais où en serait aujourd’hui l’industrie aéronautique européenne, ses savoir-faire uniques, sa chaîne d’entreprises sous-traitantes, ses centaines de milliers d’emplois qualifiés, sans la vision, la volonté et l’obstination de tous ceux qui ont cru à ce projet d’avenir ?

A l’instar de ces géants, fort de cette nouvelle dimension, le nouvel acteur Safran-Zodiac pourrait prendre une place de choix dans la transformation mondiale de l’industrie aéronautique, développer de nouvelles synergies, investir pour le futur et l’innovation, conquérir de nouveaux marchés et faire rêver les nouvelles générations.

Au fil du 20ème siècle, l’Aéronautique française fut construite par des pionniers et des visionnaires qui lui donnèrent ses lettres de noblesse. Il nous revient aujourd’hui de faire fructifier ce superbe héritage, car le monde n’attend pas: de nouveaux acteurs entrent dans la compétition et d’autres, plus anciens, ont déjà entrepris leur transformation. Il faut savoir dépasser les considérations, les calculs de court-terme ou les intérêts particuliers, car comme l’a si bien dit Antoine de Saint-Exupéry: « dans la vie il n’y a pas de solutions, il y a des forces en marche: il faut les créer, et les solutions suivent ». Il en va de l’avenir d’une filière d’excellence, de milliers d’emplois de haute qualification, et aussi de l’avenir de l’aéronautique d’un pays qui l’a vu naître.

Par le Général Jean-Paul Paloméros, ancien chef d’état-major de l’armée de l’air et ancien commandant suprême pour la transformation de l’OTAN.

Source

18 juin 2021
Intégration du GILEP au sein du GICAT

Le GICAT (Groupement des Industries Françaises de Défense et de Sécurité Terrestres et Aéroterrestres) signe un protocole d’intégration avec le GILEP (Groupement Interprofessionnel de Logistique et d’Equipements Pétroliers). Ils formalisent ainsi un rapprochement auquel ils travaillent depuis plusieurs mois. Paris, le 17 Juin 2021 – Ce protocole s’inscrit dans la dynamique portée par le ministère des […]

10 juin 2021
Le GICAT et ses adhérents, partenaires de l’armée de Terre et de la DGA pour la journée robotique
A l’occasion de la première journée de la robotique terrestre et aéroterrestre à Satory, le GICAT avec ses membres industriels du groupe de travail Robotique, est aux côtés de l’armée de Terre, de la DGA et de l’Agence de l’innovation de défense (AID) afin de mettre en avant leurs solutions et savoir-faire. Paris, le 10 juin 2021- Aujourd’hui [...]
20 mai 2021
Le GICAT accueille 14 nouveaux adhérents

Le Groupement des Industries Françaises de Défense et de Sécurité terrestres et aéroterrestres (GICAT) est fier de compter 14 nouveaux membres. Paris, le 20 mai 2021. Vidéosurveillance, sécurité électronique, cyberdéfense, géodatas… à l’occasion de son conseil d’administration du 19 mai dernier, le GICAT qui rassemble déjà plus de 280 industriels, a validé l’adhésion de quatorze […]

7 mai 2021
Le GICAT recherche ses futur(e)s apprenti(e)s

Ressource indispensable aux équipes de la délégation, nous sommes cette année à la recherche quatre alternants pour l’année 2021-2022

25 mars 2021
Le GICAT partenaire de GAI4A : le nouveau pôle d’innovation « équipements terrestres et aéroterrestres » en Ile de France.

Paris, le 25 mars 2021 – L’’armée de Terre a signé hier une convention de partenariat avec l’Institut Polytechnique, l’Université Paris Saclay et le Groupement des Industries Françaises de Défense et de Sécurité Terrestres et Aéroterrestres (GICAT), à Versailles Satory en vue de la création du pôle d’innovation nommé GAI4A (Groupement Académies, Industries, Ingénieurs d’Ile-de-France […]

25 janvier 2021
Discours des vœux du Président du GICAT

Paris – le 25 janvier 2021 – Le 20 janvier dernier, Marc Darmon adressait ses vœux aux adhérents du groupement. L’occasion de faire le point sur une année 2020 difficile et d’ouvrir de nouvelles perspectives pour 2021. Ci-dessous l’intégralité de son discours. « 2020 a été une année de crise sanitaire et économique majeure, une année […]

18 janvier 2021
Marc Darmon, Président du GICAT, répond à la Revue de la Gendarmerie Royale Marocaine

ANALYSE DE L’EXPERT : M.MARC DARMON Directeur général adjoint du Groupe Thales* Président du Groupement des industries Françaises de défense et de sécurité terrestres et aéroterrestres (GICAT) Aujourd’hui, nous assistons à une technologisation fulgurante du domaine de la sécurité. Pourriez-vous, Monsieur, nous en parler davantage et nous pré- senter les liens existant entre la technologie […]

11 janvier 2021
Travaux du groupe de travail Munitions REACH du GICAT

Le groupe de travail Munitions REACH du GICAT piloté par Mme Joëlle Pinchot (Etienne LACROIX) réunit des experts des sociétés LACROIX, MBDA-FRANCE, NEXTER-MUNITIONS, ARIANE GROUP, DAVEY BICKFORD, THALES LAS France, AIRBUS Defence & Space et JUNGHANS-T2M. Il a rédigé une quatrième version du guide professionnel relatif à la détermination du statut des munitions et composants […]

20 octobre 2020
Generate logo 1700x450 CANVA
Decouvrez la 9e promotion de Generate

Après sélection d’un jury présidé par Luc Renouil, président de la commission R&TI, le GICAT a le plaisir de vous présenter la neuvième promotion de start-up qui nous rejoignent en octobre 2020 : ADAGOS développe NeurEco, une IA parcimonieuse qui repose sur un nombre réduit de connexions neuronales. Elle permet de réduire le volume de données d’apprentissage et […]

24 septembre 2020
Cérémonie de signature de la charte de partenariat du MCO terrestre et lancement du FED 2021

Cérémonie de signature de la charte de partenariat du Maintien en Condition Opérationnelle (MCO) terrestre et lancement du Forum Entreprises Défense (FED) 2021 Paris – Le jeudi 24 septembre 2020 – Quinze adhérents du GICAT* (Groupement des Industries Françaises de Défense et de Sécurité terrestres et aéroterrestres) ont répondu à l’invitation du Président du GICAT, […]

23 juillet 2021
Andera Partners et Bpifrance réalisent l’acquisition de MC2 Technologies et lui permettent de retrouver un actionnariat 100% français

Andera Expansion, l’équipe d’Andera Partners dédiée au small-mid cap, et Bpifrance acquièrent le spécialiste des technologies hyperfréquences dédiées à la lutte anti-drones et à la détection d’objets cachés, aux côtés de son équipe de management, via un tour de table supérieur à 50M€ Paris et Villeneuve d’ascq, le 22 juillet 2021 – Andera Partners, acteur de premier […]

16 juillet 2021
CERBAIR intègre le programme European Defence Industrial Development Program (EDIDP-CUAS-2020) avec 38 fleurons de l’industrie continentale

Afin de soutenir la compétitivité et la capacité d’innovation de l’industrie de la défense de l’UE, la Commission a adopté le 30 juin dernier un programme de travail annuel du Fonds européen de la défense (FED) qui ouvre la voie au lancement immédiat de 23 appels à propositions pour un montant total de 1,2 milliards d’euros de financement de […]

9 juillet 2021
Arquus présente ses innovations lors du Technodays 2021

Les 6 et 7 juillet 2021, Arquus organise la troisième édition des Technodays, journées consacrées à l’innovation dans le domaine de la Défense terrestre. A cette occasion, l’entreprise présente le fruit du travail réalisé au cours des deux dernières années dans des domaines d’avenir allant de la génération d’énergie en opération à l’ingénierie du Soutien. Ces Technodays 2021 sont l’occasion de […]

2 juillet 2021
Nexter et CKP Engineering expérimentent la maintenance prédictive sur le char Leclerc

La structure intégrée de maintien en condition opérationnelle des matériels terrestres (SIMMT) a notifié Nexter et CKP Engineering d’un marché d’expérimentation de la maintenance prédictive sur le char Leclerc. Le projet est né en mars 2020, soit quelques mois après le Forum entreprises défense (FED) au cours duquel CKP Engineering était accueilli par le MCO-T […]

30 juin 2021
Centigon France est fière de participer une nouvelle fois au SOFINS, ce rendez-vous incontournable de l’industrie de haute technologie et des forces spéciales.

Pour SOFINS notamment, accompagné par les équipes du GIGN, nous avons le plaisir de pouvoir présenter l’ADN de Centigon France : notre gamme “FORTRESS”, la version blindée du fameux SUV Land Cruiser 200 / 300. C’est l’une des meilleures représentations capacitaires de Centigon France, un modèle reconnu pour sa robustesse et ses capacités de franchissement. Il […]

18 juin 2021
LA FONDATION DU PATRIMOINE D’ARQUUS INAUGURE SON CONSERVATOIRE

Créé il y a un an, le Fonds de dotation d’ARQUUS pour le Patrimoine inaugure le 17 juin à Garchizy (Nièvre) le Conservatoire d’ARQUUS. Ce Conservatoire a pour objectif d’inventorier, répertorier, contextualiser, mettre en valeur et présenter les objets, documents, véhicules constituant l’histoire d’Arquus ou des marques historiques qui font partie de l’héritage de l’entreprise. […]

11 juin 2021
Arquus renouvelle sa prestation d’audit de parc

Depuis plus de 10 ans, Arquus réalise des prestations d’audit de parc, dans le but d’accompagner ses clients dans la remise en état opérationnel de leurs véhicules. Ces prestations s’appuient sur l’expertise technique de l’entreprise et sur son savoir-faire unique en matière d’assistance, construit dans la durée au plus près des forces. Au fil des années, cette prestation a été déployée sur […]

8 juin 2021
CERBAIR choisit le Maroc pour y implanter sa filiale Afrique.

Montrouge : depuis 2015, CERBAIR se concentre exclusivement sur le développement de solutions de lutte anti-drone complètes. En améliorant constamment ses solutions en coopération avec ses utilisateurs exigeants, CERBAIR fournit des systèmes éprouvés, conçus, fabriqués en France et réputés pour leur fiabilité, leur flexibilité et leur accessibilité. Les actualités évoquant des actes malveillants impliquant des drones, […]

7 juin 2021
Ouvry reprend la société iséroise Sulitec et complète son offre de protection individuelle NRBCe avec la protection et l’isolation thermiques haute température

Le groupe Ouvry (Lyon), PME spécialisée à l’origine dans les systèmes de protection corporelle NRBC, de protection respiratoire (masques, filtres…) et dans la décontamination NRBC, annonce le rachat de Sulitec (38, Saint-Alban-de-Roche), spécialiste de la protection et l’isolation haute température à base de textiles techniques ou de composites intégrant des résines minérales. Ouvry complète et élargit ainsi son offre […]

5 mai 2021
CERBAIR met en ligne son nouveau site web

____________ Montrouge : Le nouveau site internet a été conçu pour offrir une expérience unique de navigation et des fonctionnalités améliorées tout en permettant aux clients de se familiariser avec la gamme complète de produits conçus par CERBAIR. À la fois reflet de l’activité de la société et de sa clientèle, il offre également un […]

X