Thierry Breton, PDG d’Atos, industriel de l’année 2016
04 Nov 2016

Thierry Breton, PDG d’Atos, industriel de l’année 2016

Chaque année la rédaction de L’Usine Nouvelle décerne le Trophée d’industriel de l’année. Cette année, le lauréat est Thierry Breton. Entretien avec le PDG d’Atos. En huit ans, il a doublé la taille du groupe.

Un chiffre d’affaires 2015 de 10,6 milliards d’euros, en hausse de 18 %, un bénéfice net de 406 millions d’euros (+ 53 %), des embauches à tour de bras pour ce groupe de 99 500 personnes dont 16 500 en France… Atos se porte à merveille. Si « L’Usine Nouvelle » a choisi Thierry Breton, 61 ans, comme « industriel de l’année », c’est pour ces résultats, mais pas seulement. Depuis fin 2008, ce Supelec aura doublé la taille d’Atos. Le groupe se mue surtout en champion du numérique. Sans endettement (une obsession), Atos aligne les acquisitions pour enrichir sa palette de technologies : Xerox ITO, Unify ou, voilà peu, Anthelio Healthcare Solutions pour préempter le domaine de la santé connectée. Sous la houlette de Thierry Breton, même l’ancien Bull au destin mouvementé est devenu une pépite avec son supercalculateur vedette Sequana. De quoi ravir cet amoureux des technologies dernier cri, mais aussi amateur de fossiles. Chargé de l’informatique des JO depuis 2002, Atos a bouclé ceux de Rio, une fois de plus sans bug, en contraste avec les déboires d’IBM à Atlanta en 1996. Hier, centré surtout sur l’info­gérance, le groupe, à cheval entre Bezons et Munich, s’affirme comme une entreprise globale de service au numérique, au coude à coude avec l’autre champion français Capgemini, et face aux leaders IBM, Accenture et HPE. Enjeu demain ? Trouver la bonne parade face aux barbares du cloud comme Amazon et Google. Pour Thierry Breton, Européen acharné, qui a l’oreille d’Angela Merkel, c’est un peu de notre avenir, beaucoup celui d’Atos, qui se joue là.

L’Usine Nouvelle – Atos affiche une belle santé. Quelle est votre recette ?

Thierry Breton – Aucune mais une constante : j’aime travailler sans dette. C’est un gage de pérennité. Les taux d’intérêt sont très bas, voire négatifs, mais la dette reste de la dette. La première chose faite à mon arrivée en 2008 a été de désendetter Atos. Nous sommes sans doute le seul de notre secteur à avoir plus que doublé de taille en huit ans, sans nous endetter. Notre chiffre d’affaires et notre effectif ont été multipliés par deux, et notre capitalisation par huit, cela à notre rythme et avec nos moyens. Sans diluer les actionnaires !

Atos était la 8e entreprise de services au numérique en 2015, selon PAC. Où voulez-vous aller ?

Ce type de classement n’a jamais été une fin en soi, même si nous allons sans doute gagner une, voire deux places en 2016 ou si PAC nous classe première entreprise européenne en Europe. La technologie devient un facteur vital de compétitivité. Notre véritable objectif est d’accompagner nos clients dans leur digitalisation, la transformation de leurs business models et la protection de leurs données, devenues trésor de guerre. Atos est idéalement positionné, car nous affichons une croissance à deux chiffres dans le big data et la cybersécurité, où nous sommes leader européen. Nous comptons plus de 5 000 brevets et figurons parmi les trois premiers mondiaux pour les supercalculateurs avec les technologies Bull. Dans nos métiers, la taille est importante, car Atos accompagne ses clients dans le monde. Nous devons leur proposer solutions et infrastructures ad hoc. Jusqu’ici, notre croissance organique était de 1,5 à 2 % par an. Notre prochain plan stratégique à trois ans ira au-delà, y compris via la croissance non organique.

Atos s’est construit par fusions. Quel est votre mode d’intégration ?

Ces dernières années, nous avons dépensé environ 3?milliards d’euros en acquisitions. Ce type de croissance est une donnée de notre industrie. Nous avons sur ce plan des équipes très performantes. Nos processus font qu’ils se sentent à l’aise et que ces acquisitions génèrent plus de valeur, de croissance et de technologie. Cela fait partie de notre savoir-faire. Deuxième spécificité : nous sommes une entreprise technologique qui rassemble des sociétés fondées par des ingénieurs. À mon arrivée, j’ai créé la communauté scientifique d’Atos qui réunit nos meilleurs experts. Scientifique moi-même, je suis passionné par la technologie. Je consacre beaucoup de temps à ma fonction de président de cette communauté scientifique. Atos investit plus de 300?millions d’euros par an en R & D. C’est un facteur d’appropriation puissant.

Dans vos métiers, comment se situe la France dans le monde ?

Très bien. Elle dispose d’ingénieurs de qualité et d’excellentes filières scientifiques. Ce n’est pas pour rien que Cisco investit en France ! Les initiatives prises à Saclay et le rapprochement des grandes écoles adressent un message important. Il nous faut bâtir des Stanford ou Caltech à la française. Les jeunes doivent comprendre que les sciences offrent des parcours exceptionnels. D’ici à trois ans, Atos embauchera plus de 60 000 personnes dont beaucoup en France.

Que vous a apporté et appris le rachat de Siemens SIS en 2011 ?

Cette intégration a été réussie au point de devenir un cas d’espèce étudié dans les business schools. C’est un succès de l’écosystème franco-allemand : en nombre d’ingénieurs, nous pesons l’équivalent d’Airbus. Atos est un partenaire clé du plan allemand Industrie 4.0. Et nous sommes le seul groupe à cumuler un siège à Paris et un à Munich, grâce au statut d’entreprise européenne. Les 30 000 ingénieurs de Siemens SIS se sentent 100 % Atos. La chancelière Merkel cite cet exemple comme modèle de coopération franco-allemande. Enfin, le président de Siemens, qui n’y était pas tenu, a indiqué que Siemens resterait, pour cinq ans minimum, notre principal actionnaire [14 %, ndlr]. Belle marque de confiance !

Devez-vous vous renforcer dans des pays low-cost comme l’Inde ?

Oui, mais sans raisonner ainsi. Le temps n’est plus où les ESN apportaient de la compétitivité à leurs clients par la baisse des salaires et des coûts. Aujourd’hui, cela passe par la proximité avec les métiers, l’apport de technologies et l’automatisation, y compris dans les datacenters. Et aussi la capacité à traiter les données et à offrir de nouveaux horizons.

Enfin, dans la perspective de la future présidentielle, vous soutenez Alain Juppé. Qu’attendez-vous du prochain Président ?

Quand j’étais ministre de l’Économie et des Finances, j’ai mené une politique rigoureuse de désendettement, de retour à l’équilibre des finances publiques et d’excédent budgétaire primaire. La dette atteint 96 % et bientôt 100 % du PIB. L’Allemagne en est à 70 % et sera à 60 % en 2019. Cette différence est mortifère pour la France. Elle met l’Europe en risque. Dès que les taux remonteront, la France sera dans une situation intenable. C’est une question majeure pour le futur président de la République.?

Source

18 juin 2021
Intégration du GILEP au sein du GICAT

Le GICAT (Groupement des Industries Françaises de Défense et de Sécurité Terrestres et Aéroterrestres) signe un protocole d’intégration avec le GILEP (Groupement Interprofessionnel de Logistique et d’Equipements Pétroliers). Ils formalisent ainsi un rapprochement auquel ils travaillent depuis plusieurs mois. Paris, le 17 Juin 2021 – Ce protocole s’inscrit dans la dynamique portée par le ministère des […]

10 juin 2021
Le GICAT et ses adhérents, partenaires de l’armée de Terre et de la DGA pour la journée robotique
A l’occasion de la première journée de la robotique terrestre et aéroterrestre à Satory, le GICAT avec ses membres industriels du groupe de travail Robotique, est aux côtés de l’armée de Terre, de la DGA et de l’Agence de l’innovation de défense (AID) afin de mettre en avant leurs solutions et savoir-faire. Paris, le 10 juin 2021- Aujourd’hui [...]
20 mai 2021
Le GICAT accueille 14 nouveaux adhérents

Le Groupement des Industries Françaises de Défense et de Sécurité terrestres et aéroterrestres (GICAT) est fier de compter 14 nouveaux membres. Paris, le 20 mai 2021. Vidéosurveillance, sécurité électronique, cyberdéfense, géodatas… à l’occasion de son conseil d’administration du 19 mai dernier, le GICAT qui rassemble déjà plus de 280 industriels, a validé l’adhésion de quatorze […]

7 mai 2021
Le GICAT recherche ses futur(e)s apprenti(e)s

Ressource indispensable aux équipes de la délégation, nous sommes cette année à la recherche quatre alternants pour l’année 2021-2022

25 mars 2021
Le GICAT partenaire de GAI4A : le nouveau pôle d’innovation « équipements terrestres et aéroterrestres » en Ile de France.

Paris, le 25 mars 2021 – L’’armée de Terre a signé hier une convention de partenariat avec l’Institut Polytechnique, l’Université Paris Saclay et le Groupement des Industries Françaises de Défense et de Sécurité Terrestres et Aéroterrestres (GICAT), à Versailles Satory en vue de la création du pôle d’innovation nommé GAI4A (Groupement Académies, Industries, Ingénieurs d’Ile-de-France […]

25 janvier 2021
Discours des vœux du Président du GICAT

Paris – le 25 janvier 2021 – Le 20 janvier dernier, Marc Darmon adressait ses vœux aux adhérents du groupement. L’occasion de faire le point sur une année 2020 difficile et d’ouvrir de nouvelles perspectives pour 2021. Ci-dessous l’intégralité de son discours. « 2020 a été une année de crise sanitaire et économique majeure, une année […]

18 janvier 2021
Marc Darmon, Président du GICAT, répond à la Revue de la Gendarmerie Royale Marocaine

ANALYSE DE L’EXPERT : M.MARC DARMON Directeur général adjoint du Groupe Thales* Président du Groupement des industries Françaises de défense et de sécurité terrestres et aéroterrestres (GICAT) Aujourd’hui, nous assistons à une technologisation fulgurante du domaine de la sécurité. Pourriez-vous, Monsieur, nous en parler davantage et nous pré- senter les liens existant entre la technologie […]

11 janvier 2021
Travaux du groupe de travail Munitions REACH du GICAT

Le groupe de travail Munitions REACH du GICAT piloté par Mme Joëlle Pinchot (Etienne LACROIX) réunit des experts des sociétés LACROIX, MBDA-FRANCE, NEXTER-MUNITIONS, ARIANE GROUP, DAVEY BICKFORD, THALES LAS France, AIRBUS Defence & Space et JUNGHANS-T2M. Il a rédigé une quatrième version du guide professionnel relatif à la détermination du statut des munitions et composants […]

20 octobre 2020
Generate logo 1700x450 CANVA
Decouvrez la 9e promotion de Generate

Après sélection d’un jury présidé par Luc Renouil, président de la commission R&TI, le GICAT a le plaisir de vous présenter la neuvième promotion de start-up qui nous rejoignent en octobre 2020 : ADAGOS développe NeurEco, une IA parcimonieuse qui repose sur un nombre réduit de connexions neuronales. Elle permet de réduire le volume de données d’apprentissage et […]

24 septembre 2020
Cérémonie de signature de la charte de partenariat du MCO terrestre et lancement du FED 2021

Cérémonie de signature de la charte de partenariat du Maintien en Condition Opérationnelle (MCO) terrestre et lancement du Forum Entreprises Défense (FED) 2021 Paris – Le jeudi 24 septembre 2020 – Quinze adhérents du GICAT* (Groupement des Industries Françaises de Défense et de Sécurité terrestres et aéroterrestres) ont répondu à l’invitation du Président du GICAT, […]

23 juillet 2021
Andera Partners et Bpifrance réalisent l’acquisition de MC2 Technologies et lui permettent de retrouver un actionnariat 100% français

Andera Expansion, l’équipe d’Andera Partners dédiée au small-mid cap, et Bpifrance acquièrent le spécialiste des technologies hyperfréquences dédiées à la lutte anti-drones et à la détection d’objets cachés, aux côtés de son équipe de management, via un tour de table supérieur à 50M€ Paris et Villeneuve d’ascq, le 22 juillet 2021 – Andera Partners, acteur de premier […]

16 juillet 2021
CERBAIR intègre le programme European Defence Industrial Development Program (EDIDP-CUAS-2020) avec 38 fleurons de l’industrie continentale

Afin de soutenir la compétitivité et la capacité d’innovation de l’industrie de la défense de l’UE, la Commission a adopté le 30 juin dernier un programme de travail annuel du Fonds européen de la défense (FED) qui ouvre la voie au lancement immédiat de 23 appels à propositions pour un montant total de 1,2 milliards d’euros de financement de […]

9 juillet 2021
Arquus présente ses innovations lors du Technodays 2021

Les 6 et 7 juillet 2021, Arquus organise la troisième édition des Technodays, journées consacrées à l’innovation dans le domaine de la Défense terrestre. A cette occasion, l’entreprise présente le fruit du travail réalisé au cours des deux dernières années dans des domaines d’avenir allant de la génération d’énergie en opération à l’ingénierie du Soutien. Ces Technodays 2021 sont l’occasion de […]

2 juillet 2021
Nexter et CKP Engineering expérimentent la maintenance prédictive sur le char Leclerc

La structure intégrée de maintien en condition opérationnelle des matériels terrestres (SIMMT) a notifié Nexter et CKP Engineering d’un marché d’expérimentation de la maintenance prédictive sur le char Leclerc. Le projet est né en mars 2020, soit quelques mois après le Forum entreprises défense (FED) au cours duquel CKP Engineering était accueilli par le MCO-T […]

30 juin 2021
Centigon France est fière de participer une nouvelle fois au SOFINS, ce rendez-vous incontournable de l’industrie de haute technologie et des forces spéciales.

Pour SOFINS notamment, accompagné par les équipes du GIGN, nous avons le plaisir de pouvoir présenter l’ADN de Centigon France : notre gamme “FORTRESS”, la version blindée du fameux SUV Land Cruiser 200 / 300. C’est l’une des meilleures représentations capacitaires de Centigon France, un modèle reconnu pour sa robustesse et ses capacités de franchissement. Il […]

18 juin 2021
LA FONDATION DU PATRIMOINE D’ARQUUS INAUGURE SON CONSERVATOIRE

Créé il y a un an, le Fonds de dotation d’ARQUUS pour le Patrimoine inaugure le 17 juin à Garchizy (Nièvre) le Conservatoire d’ARQUUS. Ce Conservatoire a pour objectif d’inventorier, répertorier, contextualiser, mettre en valeur et présenter les objets, documents, véhicules constituant l’histoire d’Arquus ou des marques historiques qui font partie de l’héritage de l’entreprise. […]

11 juin 2021
Arquus renouvelle sa prestation d’audit de parc

Depuis plus de 10 ans, Arquus réalise des prestations d’audit de parc, dans le but d’accompagner ses clients dans la remise en état opérationnel de leurs véhicules. Ces prestations s’appuient sur l’expertise technique de l’entreprise et sur son savoir-faire unique en matière d’assistance, construit dans la durée au plus près des forces. Au fil des années, cette prestation a été déployée sur […]

8 juin 2021
CERBAIR choisit le Maroc pour y implanter sa filiale Afrique.

Montrouge : depuis 2015, CERBAIR se concentre exclusivement sur le développement de solutions de lutte anti-drone complètes. En améliorant constamment ses solutions en coopération avec ses utilisateurs exigeants, CERBAIR fournit des systèmes éprouvés, conçus, fabriqués en France et réputés pour leur fiabilité, leur flexibilité et leur accessibilité. Les actualités évoquant des actes malveillants impliquant des drones, […]

7 juin 2021
Ouvry reprend la société iséroise Sulitec et complète son offre de protection individuelle NRBCe avec la protection et l’isolation thermiques haute température

Le groupe Ouvry (Lyon), PME spécialisée à l’origine dans les systèmes de protection corporelle NRBC, de protection respiratoire (masques, filtres…) et dans la décontamination NRBC, annonce le rachat de Sulitec (38, Saint-Alban-de-Roche), spécialiste de la protection et l’isolation haute température à base de textiles techniques ou de composites intégrant des résines minérales. Ouvry complète et élargit ainsi son offre […]

5 mai 2021
CERBAIR met en ligne son nouveau site web

____________ Montrouge : Le nouveau site internet a été conçu pour offrir une expérience unique de navigation et des fonctionnalités améliorées tout en permettant aux clients de se familiariser avec la gamme complète de produits conçus par CERBAIR. À la fois reflet de l’activité de la société et de sa clientèle, il offre également un […]

X