Gicat

Secteurs d’intervention

Au cœur du continuum Défense-Sécurité, en raison de la dualité des enjeux et des savoir-faire de ses industriels, le GICAT a progressivement étendu son périmètre d’activités à la Sécurité, tout en maintenant ses compétences historiques dans le domaine de la Défense.

L’industrie de Défense, un acteur économique central pour la France

Avec un chiffre d’affaires de 18 milliards d’euros, l’industrie de Défense est le troisième secteur industriel en France.

Infographies Gicat-05

Cette Base industrielle et technologique de défense (BITD) est structurée autour d’une dizaine de grands groupes et près de 4 000 PME/ETI.

Infographies-Gicat-06

Elle représente aujourd’hui 165 000 emplois dont 20 000 hautement qualifiés, par nature peu délocalisables.

Infographies-Gicat-07

Présente sur l’ensemble du territoire national, cette BITD constitue un pilier économique majeur dans de nombreuses régions françaises (Rhône-Alpes, Midi-Pyrénées, Centre, etc.).

Le secteur de la Défense terrestre et aéroterrestre représente près de 40 000 emplois directs et indirects. Il s’agit de l’un des rares secteurs industriels qui assure un niveau élevé de production en France, où il contribue au développement des technologies les plus avancées, crée l’essentiel de sa valeur ajoutée et réalise de l’ordre de 90 % de ses achats, générant ainsi d’importantes recettes fiscales. Chaque année, le secteur Défense embauche 5 000 diplômés et propose 4 500 contrats d’apprentissage.

Infographies-Gicat-08

L’export, au cœur du développement de l’industrie de Défense

Avec près de 16 milliards d’euros en 2015, les prises de commandes de l’industrie de Défense française ont progressé de plus de 45% par rapport à 2014 (8,4 milliards d’euros). La France monte ainsi sur la 3ème marche du podium des exportateur mondial d’armement.

Infographies-Gicat-09

Infographies-Gicat-10

Face à une baisse des commandes nationales en matière de défense, l’export est devenu le principal levier de croissance pour l’industrie de défense : il représente aujourd’hui près de 45 % du chiffre d’affaires de la BITD.

Infographies-Gicat-11

L’exportation d’armement est un atout économique pour la France puisqu’elle permet de :

  • Réduire le déficit de l’Etat en étant contributrice nette et positive à la balance commerciale de notre pays (de 5 % à 8 % sur la période 2008-2013)
  • Rééquilibrer le budget de la défense
  • Améliorer le taux de couverture des biens exportés avec 316 % (derrière l’électricité et le gaz)
  • Créer de l’emploi avec environ 14 000 emplois directs et 13 500 emplois indirects
  • Favoriser le développement de la R&D au profit des armées
  • Réduire le coût des matériels en dotation dans les armées françaises

Infographies-Gicat-12

En savoir plus

La Sécurité, un marché en pleine croissance

On estime aujourd’hui à près de 107 milliards d’euros le marché mondial de la Sécurité. Il comprend, entre autres, la sécurité des infrastructures évaluée à 25 milliards d’euros et la sécurité des frontières estimée à 13 milliards d’euros. Chaque année, le marché de la sécurité croît de 7 % pour satisfaire les besoins des Etats en matière de sécurité. En France, le marché de la sécurité est évalué à 6 milliards d’euros et génère environ 35 000 emplois.

La filière de la Sécurité, et plus particulièrement sa composante industrielle, est en plein développement depuis les années 2000. En France, les fournisseurs de sécurité représentent un chiffre d’affaires (France et export) de l’ordre de 21 milliards d’euros (produits « physiques », produits « électroniques et systèmes », produits et services de la cybersécurité). La part industrielle (hors installation et distribution) est de 16,5 milliards d’euros  et la croissance globale moyenne est de 5 % par an.

L’industrie de sécurité compte plus de 1 100 entreprises en France. Il s’agit d’une industrie qui comprend aussi bien des grands groupes occupant des positions de leaders à l’échelle internationale, qu’un tissu d’ETI et de PME dont le dynamisme et l’innovation sont reconnus.

Le secteur marchand et industriel s’appuie, pour sa part, sur un tissu d’entreprises allant des grands groupes internationaux aux PME innovantes et fortement exportatrices, qui représentent 125 000 emplois. L’exportation des industriels de sécurité est de l’ordre de 50 %.

Industrie-sécurité-2015

Le GICAT au cœur de la structuration de la filière

L’existence d’une offre technologique importante parmi ses adhérents (mobilité, protection individuelle, communication, robotique, NRBC, etc.) a tout naturellement conduit le GICAT, en tant que groupement professionnel, à développer ses actions dans le domaine de la Sécurité terrestre et aéroterrestre, en prenant en considération les spécificités de ce secteur (doctrines d’emploi, budgets, cycle court d’acquisition…).

Depuis maintenant près de trois ans, le GICAT a élargi ses activités au secteur de la sécurité. En 2011, il a modifié ses statuts pour devenir le « Groupement des industries françaises de défense et de sécurité terrestres et aéroterrestres ». Aujourd’hui, environ 60 % des membres du GICAT, des grands groupes aux petites entreprises, sont impliqués dans la sécurité, soit plus d’une centaine d’adhérents.

Le GICAT participe à la structuration de la filière industrielle de sécurité en lien avec le Conseil des industries de la confiance et de la sécurité (CICS) et le Comité de la filière industrielle de la sécurité (COFIS).