Discours de Marc Darmon, Président du GICAT, à l’occasion de la cérémonie des vœux 2023 du GICAT
23 Jan 2023

Discours de Marc Darmon, Président du GICAT, à l’occasion de la cérémonie des vœux 2023 du GICAT

Paris, le 23 janvier 2023 – A l’occasion de la cérémonie des vœux du GICAT (Groupement des Industries Françaises de Défense et de Sécurité terrestres et aéroterrestres), qui s’est tenue jeudi 18 janvier, à Paris, Marc Darmon a centré son intervention autour de 3 idées fortes que sont le résilience, le lucidité et l’action collective nécessaires pour relever les défis qui nous attendent. L’intégralité de son discours est à retrouver ci-dessous.

“Si les vœux sont l’occasion de tirer un bilan de l’année passée et de se tourner vers l’avenir, la particularité de la situation présente nous oblige, les industriels que nous sommes, à prendre toute la mesure de la responsabilité qui est la nôtre. L’engagement de tous nos collaborateurs et de nos dirigeants vis-à-vis des enjeux à courts termes et moyen termes le prouve. Notre Base Industrielle et Technologique de Défense est l’héritage des investissements passés de l’Etat et des industriels, et d’une politique assumée et efficace. Nous devons ensemble continuer à l’adapter et la moderniser. Le haut niveau de compétences de nos Armées et notre savoir-faire technologique sont reconnus par nos alliés et par la Nation. Les industriels sont engagés pour que l’adaptation de notre outil de défense aux enjeux du moment soit rapide et performante.

Je souhaite donc cette année concentrer mon intervention sur trois idées fortes qui, selon moi, sont les ingrédients qui forgeront notre réussite industrielle :

  • La résilience, au regard des crises passées et des défis actuels ;
  • La lucidité, pour s’adapter aux nouvelles menaces et réagir aux besoins qu’elles impliquent ;
  • L’implication du collectif dans les défis immédiats et de plus long terme.

Résilience et besoin de souveraineté : tirer les leçons industrielles des crises passées pour préparer l’avenir

Tout d’abord, la résilience et le besoin de souveraineté. Il s’agit de tirer les leçons industrielles des crises passées pour préparer l’avenir. Je le sais, le mot « résilience » est régulièrement utilisé. J’aimerais donc le préciser : c’est la « Capacité d’un écosystème, à se rétablir après une perturbation extérieure ». Et les perturbations qui touchent notre filière industrielle sont nombreuses !

Récemment, nous avons été frappés durement par la crise du Covid-19. Les relations étroites entre l’Etat et l’industrie ont permis de résoudre les difficultés conjoncturelles, de soutenir la supply chain et le tissu des PME sous-traitantes et fournisseuses. Puis le retour d’une forte inflation, de tensions sur les matières premières et les difficultés de recrutement se sont ajoutés, de même que les obstacles à l’exportation pourtant indispensable à notre modèle économique et notre compétitivité, du fait des restrictions de déplacement pendant plus de deux ans. San oublier les problèmes de financement de nos PME. Les effets de la guerre en Ukraine ont naturellement amplifié ces différentes difficultés.

La visibilité, permise ces dernières années par la Loi de Programmation Militaire 2019-2025, une LPM de croissance, et son respect, a été essentielle pour les industriels afin d’anticiper les besoins de nos forces armées et de nos partenaires à l’export. La prochaine Loi de Programmation Militaire (2024-2030) fait de 2023 une année particulière :

  • Le cadre budgétaire incontestablement encore plus favorable permettra de gérer les impératifs d’aujourd’hui tout en anticipant les priorités de demain.
  • Les orientations et les choix faits engageront la Nation pour des décennies.
  • In fine, les augmentations de quantités doivent amener des économies d’échelles pour les équipements.

La lucidité : savoir anticiper les besoins futurs

Alors que nous faisons face au retour d’une forte inflation, à des coûts énergétiques qui explosent, en particulier pour les petites structures, et à des problèmes d’approvisionnements, « l’optimisme de la volonté » pour paraphraser Gramsci, doit nous motiver. Pour autant, si la résilience est une réaction immédiate, elle nécessite de la préparation et donc de la lucidité quant aux défis devant nous : « le pessimisme de la raison » pour finir de paraphraser Gramsci.

Le monde change et il nous faut tirer les leçons de ce qui se passe autour de nous et prendre en considération :

  • Les menaces hybrides sur nos forces, nos intérêts politiques, sociaux ou encore stratégiques ;
  • La guerre en Ukraine, avec des formes de conflit inattendues dont il faut tirer des enseignements ;
  • La compétition stratégique dans la région Indopacifique où la dimension terrestre est probablement sous-évaluée ;
  • La situation au Sahel à la suite de la réarticulation de la présence française ;
  • Les conflits périphériques comme la guerre entre l’Azerbaïdjan et l’Arménie ;
  • La lutte contre le terrorisme.

La lucidité, c’est aussi porter une attention aux défis du cyberespace et du renseignement. Le GICAT a pris dès la fin de l’année 2017 ce virage en créant le cluster Data Intelligence pour développer des projets communs à l’écosystème industriel du renseignement et de la data. En 2022, nous avons également lancé une « Commission Cyberespace et Numérique » pour répondre plus précisément aux besoins des opérationnels dans ce nouveau champ de conflictualité qu’est le cyberespace.

La lucidité, enfin, c’est voir le défi de la responsabilité sociale et environnementale des entreprises. Face au défi du changement climatique, nos entreprises sont pleinement investies dans la réduction de nos émissions de gaz à effet de serre. La commission « Energie opérationnelle » du GICAT est un des acteurs de ce changement, en lien avec les opérationnels de nos armées et la DGA. De plus, en matière de gestion de crise, le COGES et le GICAT ont développé le démonstrateur HELPED et fédèrent une nouvelle filière industrielle pour répondre aux besoins de sécurité civile. Enfin, face aux enjeux sociétaux, le GICAT s’engage en faveur des blessés de guerre et de la reconstruction par le sport, et pour la féminisation des postes dans l’industrie de défense.

Quels que soient les défis, tous nos succès passent par l’engagement collectif.

Pour une action collective

Pour preuve, dans le cadre d’un besoin de performance économique, l’industrie met son agilité technologique au service de solutions concrètes.

Sur le pan de la défense, l’exemple le plus éloquent est SCORPION, programme visionnaire et audacieux qui témoigne d’une réalité opérationnelle et part des besoins concrets de nos forces. De même, les travaux sur l’économie de guerre sont la dernière illustration de notre méthodologie collective. Depuis le mois de septembre et à la suite de l’annonce du Président de la République sur « l’économie de guerre » à Eurosatory, les opérationnels, la DGA et le CIDEF participent à différents groupes de travail pour accélérer ensemble les procédures et simplifier la production et la livraison de matériels ; une réponse au défi du passage à l’échelle. En parallèle, ces groupes de travail s’attachent à identifier les moyens de recruter et de fidéliser notre ressource humaine.

L’action collective est aussi un vecteur pour l’export. L’édition 2022 d’Eurosatory, de retour après quatre ans et inauguré pour la première fois par le Président de la République, illustre le succès et l’expertise de l’industrie française. L’événement a rassemblé 1800 exposants en provenance de 65 pays, dont 70% de l’Union européenne et 80% de l’OTAN. 250 délégations officielles de plus de 90 pays ont visité le salon. Les équipes du GICAT et du COGES sont d’ores-et-déjà mobilisées pour la prochaine édition : 2023, c’est aussi la préparation d’Eurosatory 2024 !

La présence internationale du GICAT est toujours aussi importante. Du salon IDEX aux Emirats en février à ExpoDefensa, l’« Eurosatory sud-américain » en Colombie en décembre, en passant par une présence accentuée lors des salons européens, le groupement fédèrera cette année pas moins de 11 pavillons France.

L’action collective, c’est aussi celle en coopération avec nos alliés, dont l’exemple emblématique est le programme franco-belge CaMo. Nos deux pays pourront bientôt connecter leurs véhicules, leurs interfaces de décision et leurs combattants et contribuer, de cette manière, au renforcement de la défense européenne.

Il faudra poursuivre le travail sur les difficultés de financement, de nos entreprises dans le domaine bancaire et assurantiel. Des start-up, PME et ETI continuent de faire face à des refus au seul titre qu’elles œuvrent dans la défense, une situation évidemment incohérente et inacceptable. Je salue le travail en cours des acteurs et notamment des groupes bancaires et assurantiels pour faire évoluer les choses, mais il faut aller plus loin, là aussi collectivement. Il en va de la pérennité de notre écosystème, qui contribue à la paix et à la sécurité internationale.

Cette même volonté de co-construction anime l’écosystème de la sécurité. Le GICAT reste très actif sur divers chantiers structurant pour le secteur et c’est en tant que Président du groupement que je préside le Conseil stratégique de filière Industries de sécurité (CSF-IS). La récente adoption de la première Loi d’orientation et de programmation du ministère de l’Intérieur (LOPMI) prévoit une enveloppe de 15 milliards d’euros d’ici 2027 et s’annonce prometteuse concernant deux sujets majeurs pour le GICAT :

  • Les territoires de confiance, concrétisés par un travail commun avec nos partenaires institutionnels et les collectivités territoriales (Dijon, Saint Quentin en Yvelines, la Région Bretagne, Lille Métropole, Nice, Angers, etc.) qui permettent l’organisation de colloques et de nombreux rendez-vous politiques.
  • La sécurité des grands événements, largement guidée par la tenue des Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024. Notre industrie s’est très tôt structurée et travaille désormais main dans la main avec le ministère de l’Intérieur autour des 190 expérimentations impliquant 70 entreprises françaises et qui doivent garantir le bon déroulement des évènements (contrôle d’accès, sureté, cyber, etc.).

Enfin, il est indispensable de préparer dès à présent le nouveau contrat de filière qui va lier notre industrie à l’Etat pour les 3 ans à venir.

L’année 2023 sera donc elle des choix technologiques. Dans ce cadre nous attendons de la puissance publique ses commandes dans un temps contraint auprès de l’industrie française et de nos adhérents.

Pour conclure, je souhaite insister sur l’esprit de responsabilité qui guide nos entreprises de défense et de sécurité dans un contexte difficile. A ces entreprises qui constituent le GICAT, je souhaiterais exprimer à nouveau ma fierté personnelle de les représenter au quotidien.

Je souhaite enfin remercier et saluer la délégation du GICAT et les équipes du COGES. Ils offrent quotidiennement des services à nos entreprises et assurent le lien avec vous. J’ai pleine confiance en eux pour réussir cette année 2023.

Mesdames, Messieurs, au nom du GICAT, je vous présente mes meilleurs vœux pour cette nouvelle année.”

Contact presse :

Delphine Sampic-Berger, Directrice Communication et événementiel du GICAT
Delphine.sampic@gicat.fr

26 mars 2024
Le GICAT expose au Forum International de la Cybersécurité (FIC)

Paris, le 26 mars 2024 – Aujourd’hui s’ouvre le Forum InCyber (FIC) au Grand Palais de Lille. Véritable enjeu du XXIe siècle, la cybersécurité s’affranchit des frontières avec le monde connecté et fait partie intégrante du développement des entreprises affiliées au GICAT. La cybersécurité et le cyber espace recouvrent un domaine extrêmement large d’activités. Ils concernent […]

5 février 2024
GENERATE by GICAT rejoint START INDUSTRIE

Paris, le 2 février 2023 – GENERATE, l’accélérateur d’innovation du GICAT poursuit sa montée en puissance au service des start-up et scale-up industrielles en devenant membre du Conseil d’administration de Start Industrie. Créée sous l’impulsion de France Industrie en juin 2022 pour représenter les start-up et scale-up industrielles, Start Industrie renforce son organisation et élargit […]

24 janvier 2024
Signature de la Convention de partenariat GICAT – CEA

Paris, Le 23 janvier. Le GICAT (Groupement des industries françaises de Défense et de Sécurité terrestres et aéroterrestres) et le CEA signent une convention de partenariat visant à décupler la complémentarité et les synergies entre le programme d’accompagnement à la création d’entreprise du CEA « Magellan » et le label innovation et accélérateur du GICAT, « GENERATE ». Dans […]

17 janvier 2024
Discours de Marc Darmon, Président du GICAT, à l’occasion de la cérémonie des vœux 2024 du GICAT

Paris, le 16 janvier 2024 – A l’occasion de la cérémonie des vœux du GICAT (Groupement des Industries Françaises de Défense et de Sécurité terrestres et aéroterrestres), qui s’est tenue hier, à Paris, Marc Darmon a centré son intervention autour de 3 idées fortes que sont l’ouverture au débat, la nécessité de croissance et l’esprit […]

19 décembre 2023
PRIX VAUBAN 2023

Amin MAALOUFSecrétaire perpétuel de l’Académie FrançaiseLe labyrinthe des égarés (éd. Grasset) Le Prix VaubanLe Prix Vauban a été créé il y a 50 ans cette année au sein de l’IHEDN (Institut des Hautes Etudes de Défense Nationale. Il bénéficie des Partenariats de Radio Classique et du GICAT.Le Prix Vauban récompense chaque année une œuvre qui […]

Nos industriels au service de la sécurité

Moyens de commandement Une mobilisation inédite de la filière aux côtés du ministère de l’Intérieur Dans la perspective de sécurisation des grands événements, notamment la coupe du monde de rugby (RWC2023) et les Jeux olympiques (JOP 2024), le ministère de l’Intérieur et des outre-mer (MIOM) a souhaité mener des expérimentations opérationnelles afin d’articuler au mieux […]

14 décembre 2023
Le GICAT souhaite la bienvenue à ses 31 nouveaux adhérents 

Paris, Le 13 décembre 2023. Le Groupement des Industries Françaises de Défense et de Sécurité terrestres et aéroterrestres (GICAT) continue de croire avec l’arrivée de 31 nouveaux membres.  Spécialistes des solutions de confiance numérique et de cybersécurité, de caisses de transport et protection d’équipements ou encore de solutions de communications optiques sécurisées…  A l’occasion de […]

24 octobre 2023
L’Economat des Armées rejoint le GICAT !

Paris, le 24 octobre 2023 – A l’issue de son dernier conseil d’administration, Le GICAT, Groupement des industries françaises de Défense et de Sécurité terrestres et aéroterrestres, est fier de compter l’Economat des armées parmi ses adhérents. Dédié au soutien des forces, l’Économat des Armées (EdA) est un établissement public à caractère commercial sous tutelle […]

26 septembre 2023
Le GICAT et ses adhérents de retour d’Ukraine

Paris, le 25 septembre 2023 – Le Groupement des Industries françaises de Défense et de Sécurité Terrestres et Aéroterrestres (GICAT) a marqué une étape significative dans le renforcement des liens entre la France et l’Ukraine en organisant à Kiev le premier séminaire de coopération industrielle franco-ukrainien, en collaboration avec le ministère des Industries Stratégiques ukrainien, […]

19 septembre 2023
Forum Entreprises Défense 2023, les 4 et 5 octobre à Versailles Satory

Versailles, le 18 septembre 2023 – Sous le parrainage du ministre des armées, la 18e édition du FED (Forum Entreprises Défense) se tiendra les mercredi 4 et jeudi 5 octobre 2023. Il s’agit d’un événement d’envergure réunissant les principaux acteurs étatiques et industriels de la maintenance terrestre. Organisé par la SIMMT (Structure intégrée du maintien […]

10 avril 2024
Première formation avec le « Surf » MCS

Après l’acquisition en 2021 d’un blindé (B6-B7) Toyota Land Cruiser 200 pour nos activités de transport, il est maintenant affecté à notre programme de formation. Initialement utilisé pour diverses missions de transport sécurisé par My Company Service, notamment lors de son déploiement en Ukraine en mars 2022 pour une période de 16 mois afin d’assurer […]

8 avril 2024
HEMERIA acquiert OPENSCI, spécialisée dans la détection et caractérisation des lancements spatiaux, complétant ainsi son offre de services au sein de sa nouvelle division « Intelligence et Data »

HEMERIA Invest annonce l’acquisition de la société OPENSCI, qui devient HEMERIA Sensing. Créée en 2017, OPENSCI a développé une technologie très innovante pour détecter et caractériser des lancements spatiaux et balistiques. Cette technologie combine mesures physiques, intelligence artificielle et apprentissage automatique (« machine learning »).L’adossement de la société au groupe HEMERIA va lui permettre de […]

25 mars 2024
LE PARTENARIAT SUNROCK-THEON LAUREAT DE L’APPEL D’OFFRE DU MINISTERE DE L’INTERIEUR POUR LE MARCHE DES JUMELLES DE VISION NOCTURNE

Fruits d’une collaboration réussie entre THEON et SUNROCK, les jumelles de vision nocturne ARGUS équiperont les forces de Gendarmerie nationale, de la Police nationale et des Douanes françaises. Par un accord-cadre de quatre ans prévoyant jusqu’à 8500 unités, THEON et SUNROCK, fourniront aux unités de la Police nationale française, de la Gendarmerie nationale, des Douanes […]

29 janvier 2024
Etienne Lacroix Fait l’acquisition du droniste Milton

Muret, le 28 Janvier 2024 – Dans le cadre de sa stratégie d’équipementier, le groupe Etienne Lacroix (150 M€ de chiffre d’affaires) renforce son positionnement d’intégrateur de systèmes pyrotechniques en faisant l’acquisition du droniste bordelais Milton. « Milton possède des compétences dans le domaine de la conception des drones et de la liaison sécurisée de […]

16 janvier 2024
Philippe GAUTIER, Président d’HEMERIA et de la start-up Blue Water Intelligence (B.W.I.) accompagne le Président de la République, Emmanuel MACRON, au Forum économique mondial à Davos (Suisse).

Toulouse, le 15 janvier 2024 – Philippe GAUTIER, Président d’HEMERIA et de BLUE WATER INTELLIGENCE (B.W.I.) est convié, avec 19 autres dirigeants de PME, ETI et start-ups, à accompagner le Président de la République, Emmanuel MACRON, lors de son déplacement au Forum économique mondial mercredi 17 janvier 2024 à Davos (Suisse). Cette réunion annuelle, qui […]

15 janvier 2024
Le groupe Volvo a signé une promesse en vue de la cession d’Arquus

Paris, le 15 janvier 2024 – Le groupe Volvo a signé une promesse avec John Cockerill Defense, qui confère au groupe Volvo le droit de céder la société Arquus, une fois les consultations obligatoires avec les instances représentatives du personnel terminées. Les consultations devraient être finalisées au cours du premier trimestre 2024. Du fait de […]

John Cockerill annonce qu’il est entré ennégociations exclusives avec le Groupe Volvopour l’acquisition d’Arquus, un leader dans lafabrication de véhicules militaires en France

Seraing, le 15 janvier 2024 – Cette opération est soumise à la réalisation des conditions suspensives habituelles pour ce type d’opérations, notamment en matière d’information et de consultation des comités d’entreprise et d’autres approbations réglementaires. Dans un mouvement majeur pour l’industrie de la défense européenne, le Groupe John Cockerill, fournisseur important de tourelles de chars […]

ChapsVision enrichit son offre de traitement massif de la donnée avec l’acquisition de Systran, l’expert français des technologies de traduction.

Suresnes, le 11 janvier 2024 – ChapsVision, leader français dans le traitement souverain de la donnée, annonce aujourd’hui l’acquisition de Systran, pionnier mondial des technologies de traduction automatique, fournissant des solutions avancées et sécurisées aussi bien pour les entreprises que les organisations publiques. Systran offre des solutions de traduction instantanée traitant un grand nombre de […]

7 décembre 2023
Une première étape franchie pour le VBAE

Montrouge, le 6 décembre 2023 – Le groupement momentané d’entreprises (GME) entre Arquus et Nexter, société de KNDS, et l’Organisation Conjointe de Coopération en matière d’Armement (OCCAR) ont signé le contrat de préconception du VBAE (Véhicule Blindé d’Aide à l’Engagement). De gauche à droite : Emmanuel Levacher, Président d’Arquus ; Joachim Sucker, directeur de l’OCCAR, Alexandre Dupuy, […]

5 décembre 2023
La coopération industrielle : un segment au service des armées

Depuis sa création, Arquus s’est donné comme ambition de devenir un acteur incontournable et durable, à la fois dans la conception, la production, la maintenance de systèmes et de véhicules blindés tactiques. Présent pour la 3e édition du salon EDEX – du 4 au 7 décembre 2023 au Caire en Egypte – Arquus met en […]