STYCKR, la data pour optimiser la gestion des stocks
11 Avr 2019

STYCKR, la data pour optimiser la gestion des stocks

Depuis plus de 30 ans, Microsoft soutient les startups à travers des programmes adaptés à leurs besoins et à la réalisation de leurs objectifs business. Dans cette série d’articles, découvrez les histoires des startups qui bénéficient d’un accompagnement technique et commercial dans le cadre du programme de partenariat Microsoft for Startups.

STYCKR est la 4e start-up lancée par Thomas Fayon depuis 2012. Et si le concept a décollé, c’est en partie grâce à l’échec de sa précédente start-up, dans le secteur de la fashion tech. Après avoir recherché des solutions intelligentes pour faciliter la gestion (compliquée) de ses stocks et leur maintien en condition opérationnelle, ce serial entrepreneur s’est rendu compte que rien n’existait… Il a alors eu l’idée de créer un générateur autonome de données. Le concept de STYCKR était né.

Dans cet article, Thomas Fayon revient sur son parcours et nous explique en quoi sa collaboration avec Microsoft lui a ouvert de nouveaux horizons.

STYCKR, une solution pour gérer les stocks

Thomas Fayon a lancé STYCKR en 2017 avec son associé Charles-Antoine de Beaumont. La start-up a pour objectifs de tracer la position géographique d’assets industriels, d’en mesurer certains paramètres, de faciliter la gestion des stocks et de proposer des services qui vont bien plus loin que ceux que peut offrir un ERP (Entreprise Resource Planning).

L’asset management et le maintien des assets en condition opérationnelle sont en effet deux fonctionnalités que les ERP du marché ne réunissent pas. Ces derniers sont basés sur du déclaratif manuel (les stocks sont comptabilisés manuellement) ou du déclaratif issu de scans (des puces RFiD ou des codes barres sont placées sur des produits). Le rôle de l’ERP s’arrête là.

STYCKR, un générateur autonome de données

STYCKR, c’est aussi le nom du produit de la start-up : un système embarqué et autonome, à positionner sur les produits industriels pour remonter des informations sur ces derniers. STYCKR est donc un « Autonomous Data Retriever » (ADR ou générateur autonome de données).

Explications en 3 points :

  • STYCKR est capable de récupérer les informations du produit de façon autonome grâce à ses capteurs. Par exemple, la solution peut indiquer si une bouteille de gaz est assez remplie pour continuer à fonctionner. Ces données, traitées dans le cloud Azure de Microsoft, permettent d’anticiper certains paramètres liés aux produits : le taux de remplissage, la géolocalisation, la température environnante…
  • De cette façon, le système permet le maintien en condition opérationnelle d’un produit : les équipes sont informées en temps réel des conditions de stockage et peuvent ainsi veiller à ce qu’il ne subisse pas de choc thermique ou qu’il soit transporté sans choc à une température donnée.
  • STYCKR dispose d’une autonomie énergétique : le système s’auto-alimente grâce aux variables environnementales comme la lumière, les mouvements, les ondes radio, les différentiels thermiques…

Techniquement, STYCKR ça fonctionne comment ?

STYCKR est composé d’une partie hardware (système embarqué) et d’une partie software (intelligence embarquée au sein du système et outils algorithmiques déployés dans le cloud).

Le software correspond à l’intelligence embarquée au sein du système. Une intelligence qui lui permet de comprendre l’environnement dans lequel le produit se trouve en traitant la donnée brute.

La compréhension de l’environnement permet également d’adapter le mode de fonctionnement de STYCKR. Par exemple, si une bouteille de gaz équipée de capteurs auto-alimentés entre dans un camion, le système intelligent embarqué comprendra que le produit est en mouvement et qu’il entre dans un environnement sombre. Par conséquent, il va s’adapter en temps réel pour collecter l’énergie nécessaire à son fonctionnement grâce aux autres sources disponibles. Dans ce cas, il peut par exemple utiliser le Bluetooth disponible à bord, ou encore transformer les mouvements subis par le système en énergie utile.

Le lancement de STYCKR n’a pas été de tout repos !

« Une start-up qui se lance avec un nouveau produit va avoir beaucoup de difficultés à se faire financer », explique Thomas Fayon. Difficulté supplémentaire : l’électronique qui est un secteur bien moins attractif que le logiciel pour les investisseurs, parce qu’il génère davantage de coûts de développement, de besoins en fonds de roulement…

« Les investisseurs ont souvent du mal à comprendre que sans hardware, il n’y a pas de software », poursuit Thomas Fayon. « En France, il y a un blocage culturel, on ne fait pas confiance à un produit qui en est à un stade [avancé] de recherche et développement. On ne finance que des produits qui fonctionnent et qui sont déployés. Fort de ce constat, nous avons dû nous tourner vers un investisseur étranger », confie le CEO en souriant.

Le business angel qui a misé sur STYCKR avait lui-même besoin de cette solution pour sa propre entreprise. C’est ainsi qu’il s’est rendu compte de la demande existante et du marché colossal qui s’offrait à lui… STYCKR a également pu compter sur les aides financières de la BPI.

Convaincre un investisseur, check ! Réussir la V1… Check et du premier coup ! « Je me rappelle le soulagement que nous avons ressenti lorsque la V1 a fonctionné, c’était incroyable ! », se rappelle Thomas Fayon.

Il est rare que la première version d’un produit électronique d’une start-up soit un succès. Thomas a pu s’appuyer sur ses précédentes expériences qui lui ont permis d’« être conscient de ses faiblesses et de s’appuyer sur les bonnes compétences dans son équipe. »

« Et, avant même de se lancer dans la conception d’un prototype, il faut anticiper les difficultés d’industrialisation du produit », ajoute-t-il.

Pas de temps pour le doute

« Pour cette start-up, j’ai su réagir rapidement aux imprévus, explique le CEO. Et c’est un conseil que je donnerai à tous ceux qui souhaitent lancer une entreprise : si vous baissez les bras au moindre retour négatif, alors votre projet est terminé ! »

Thomas compare le lancement d’une start-up à des montagnes russes émotionnelles : se positionner sur un nouveau créneau, convaincre de sa plus-value, créer un prototype… Cela représente beaucoup d’investissement personnel car c’est une course de fond et non un sprint. Pour tenir le rythme, il faut être résilient et persévérant.

De 2 à 11 salariés en un an

Pour le CEO, il était important de mobiliser les bonnes compétences et, encore plus, que ses collaborateurs soient épanouis : « j’ai à cœur que les gens s’amusent chez nous et restent. Il faut qu’il y ait une bonne cohésion. Et je dois dire que la chose dont je suis le plus fier, c’est mon équipe. Une véritable aventure humaine. »

STYCKR a pris le parti de ne pas tout externaliser et de garder sa propriété intellectuelle en internalisant ses compétences. « En recrutant rapidement, on embauche des collaborateurs dès le début du projet, ils contribuent donc à l’évolution du produit, détaille Thomas. Par conséquent, ils n’ont pas besoin d’être formées par la suite, ils connaissent déjà tout ! ».

Accélération avec Microsoft

La collaboration avec Microsoft a débuté en octobre 2018, lorsque Thomas Fayon et son équipe se sont rendus compte qu’ils avaient besoin d’un accompagnement pour configurer l’architecture de leur système de données afin de mieux stocker, traiter et analyser ces dernières au quotidien.

C’est Caphorn, l’un des fonds avec qui la start-up est en contact, qui a recommandé à son créateur le programme de Microsoft. La mise en relation faite, STYCKR a pu bénéficier gratuitement de l’équivalent 120 000 dollars de stockage de données sur le cloud Azure… Un avantage considérable pour une start-up qui débute.

Pour Thomas Fayon, les bénéfices du soutien de Microsoft sont nombreux : suivi optimal, stabilisation du fonctionnement, formations régulières sur les produits cloud, accès gratuit et illimité à certains produits, adaptabilité des produits initiaux, support de vente… 

« Nous utilisons plusieurs produits de la plateforme cloud Azure (dont AKS, eventshub et les serveurs de Microsoft) qui nous simplifient le travail au quotidien car tout est au même format, note Thomas. Et ce qui est appréciable, c’est la disponibilité de l’équipe technique, qui répond immédiatement à nos points de blocage. »

« Avec Microsoft, nous trouvons des solutions rapidement, et nous gagnons un temps précieux. » – Thomas Fayon, Fondateur, STYCKR

Par ailleurs, l’accompagnement du support de vente de Microsoft permet de promouvoir STYCKR au sein du réseau Microsoft. Pour le CEO, c’est un véritable atout :

Choisir Microsoft, c’est choisir un accompagnement personnalisé et suivi mais aussi un bel argument de vente. Cela rassure nos clients de dire que nous travaillons avec Microsoft, qui est une référence incontournable dans le domaine de l’IT.

Et demain ?

Le crédit cloud Azure est fourni pour deux ans, mais l’accompagnement technique et commerciale par les équipes de Microsoft n’a pas de limite dans le temps. Une proposition de valeur unique sur le marché, symbolisant le véritable partenariat qui existe entre Microsoft et les autres start-ups faisant partie de ce programme.

La migration totale de nos données peut être risquée ou prendre plus de temps que prévu. Notre collaboration pourra donc durer plus de deux ans. Rien ne nous est imposé par Microsoft, il n’y a pas de date de fin de programmée, libre à nous de décider.

Une collaboration de confiance qui aujourd’hui porte ses fruits puisque le produit est industrialisé, modulable et actif chez plusieurs clients industriels dont Air Liquid, Orano, Sanofi et L’Oréal.

Les dates clés de STYCKR :

Décembre 2017 : Création de la société STYCKR

Février 2018 : Levée de fonds

Mai 2018 : Fonctionnement du 1er prototype

Octobre 2018 : Début du programme d’accompagnement de Microsoft

Décembre 2018 : V1 Industrialisation du produit

Janvier 2019 : Effectif de 13 personnes

19 avril 2024
COMMUNIQUE DE PRESSE

Après une année de travaux en commun, Le GICAT et l’ADIF livrent aujourd’hui une feuille de route technologique, industrielle et capacitaire pour la fourniture de drones aériens et munitions téléopérées français de moins de 150kg destinés à l’armée de Terre. Paris, Jeudi 18 avril 2024. Les récents conflits en Libye, au Haut Karabagh, dernièrement à […]

17 avril 2024
Le GICAT souhaite la bienvenue à ses 19 nouveaux adhérents 

Le Groupement des Industries Françaises de Défense et de Sécurité terrestres et aéroterrestres (GICAT) accueille 19 nouveaux membres. Paris, le 6 mars 2024, spécialistes de l’investigation, de la simulation, ou encore des systèmes de communication en milieu contraint, … A l’occasion de son dernier bureau exécutif, le GICAT qui rassemble déjà plus de 460 industriels […]

26 mars 2024
Le GICAT expose au Forum International de la Cybersécurité (FIC)

Paris, le 26 mars 2024 – Aujourd’hui s’ouvre le Forum InCyber (FIC) au Grand Palais de Lille. Véritable enjeu du XXIe siècle, la cybersécurité s’affranchit des frontières avec le monde connecté et fait partie intégrante du développement des entreprises affiliées au GICAT. La cybersécurité et le cyber espace recouvrent un domaine extrêmement large d’activités. Ils concernent […]

5 février 2024
GENERATE by GICAT rejoint START INDUSTRIE

Paris, le 2 février 2023 – GENERATE, l’accélérateur d’innovation du GICAT poursuit sa montée en puissance au service des start-up et scale-up industrielles en devenant membre du Conseil d’administration de Start Industrie. Créée sous l’impulsion de France Industrie en juin 2022 pour représenter les start-up et scale-up industrielles, Start Industrie renforce son organisation et élargit […]

24 janvier 2024
Signature de la Convention de partenariat GICAT – CEA

Paris, Le 23 janvier. Le GICAT (Groupement des industries françaises de Défense et de Sécurité terrestres et aéroterrestres) et le CEA signent une convention de partenariat visant à décupler la complémentarité et les synergies entre le programme d’accompagnement à la création d’entreprise du CEA « Magellan » et le label innovation et accélérateur du GICAT, « GENERATE ». Dans […]

17 janvier 2024
Discours de Marc Darmon, Président du GICAT, à l’occasion de la cérémonie des vœux 2024 du GICAT

Paris, le 16 janvier 2024 – A l’occasion de la cérémonie des vœux du GICAT (Groupement des Industries Françaises de Défense et de Sécurité terrestres et aéroterrestres), qui s’est tenue hier, à Paris, Marc Darmon a centré son intervention autour de 3 idées fortes que sont l’ouverture au débat, la nécessité de croissance et l’esprit […]

19 décembre 2023
PRIX VAUBAN 2023

Amin MAALOUFSecrétaire perpétuel de l’Académie FrançaiseLe labyrinthe des égarés (éd. Grasset) Le Prix VaubanLe Prix Vauban a été créé il y a 50 ans cette année au sein de l’IHEDN (Institut des Hautes Etudes de Défense Nationale. Il bénéficie des Partenariats de Radio Classique et du GICAT.Le Prix Vauban récompense chaque année une œuvre qui […]

Nos industriels au service de la sécurité

Moyens de commandement Une mobilisation inédite de la filière aux côtés du ministère de l’Intérieur Dans la perspective de sécurisation des grands événements, notamment la coupe du monde de rugby (RWC2023) et les Jeux olympiques (JOP 2024), le ministère de l’Intérieur et des outre-mer (MIOM) a souhaité mener des expérimentations opérationnelles afin d’articuler au mieux […]

14 décembre 2023
Le GICAT souhaite la bienvenue à ses 31 nouveaux adhérents 

Paris, Le 13 décembre 2023. Le Groupement des Industries Françaises de Défense et de Sécurité terrestres et aéroterrestres (GICAT) continue de croire avec l’arrivée de 31 nouveaux membres.  Spécialistes des solutions de confiance numérique et de cybersécurité, de caisses de transport et protection d’équipements ou encore de solutions de communications optiques sécurisées…  A l’occasion de […]

24 octobre 2023
L’Economat des Armées rejoint le GICAT !

Paris, le 24 octobre 2023 – A l’issue de son dernier conseil d’administration, Le GICAT, Groupement des industries françaises de Défense et de Sécurité terrestres et aéroterrestres, est fier de compter l’Economat des armées parmi ses adhérents. Dédié au soutien des forces, l’Économat des Armées (EdA) est un établissement public à caractère commercial sous tutelle […]

24 mai 2024
Groupe Emitech, une Direction Innovation pour les essais de demain

Le Groupe Emitech annonce la création d’une Direction Innovation dédiée à la recherche et à la mise en œuvre de solutions innovantes permettant de préparer les essais du futur. Cette nouvelle organisation, qui met l’accent sur la nécessité des partenariats avec des contributeurs académiques ainsi que des industriels, a pour mission de positionner Emitech à […]

22 mai 2024
Défense : SOFEMA renouvelle son actionnariat et sa gouvernance

Levallois-Perret, le 22 mai 2024 – La société peut compter sur ses managers clés pour atteindre ses objectifs SOFEMA, référence française dans la vente d’équipements militaires et de pièces de rechanges aéronautiques et terrestres, en France et à l’international, annonce le renouvellement de sa gouvernance suite au changement d’actionnaires. La société, qui emploie aujourd’hui 85 […]

21 mai 2024
BWI lève 2 millions d’euros pour accélérer sa croissance

Toulouse, 21/05/2024 – Créée en 2022 au sein du groupe HEMERIA, la startup BWI prend son autonomie. Elle renforce ainsi ces capacités de développement en Intelligence Artificielle appliquée à l’hydrologie. Après seulement deux ans d’existence, Blue Water Intelligence a développé une première version opérationnelle de son service de digitalisation de bassins versants qui permet pour […]

15 mai 2024
FACTEM participera au salon EUROSATORY du 17 au 21 juin 2024

Bayeux, le 14/05/2024 – Lauréat du programme ETIncelles de la DGE et membre de la BITD, FACTEM, leader dans la conception et la fabrication d’équipements de communication, est fier d’annoncer sa participation au salon EUROSATORY, l’événement mondial de la défense et de la sécurité, qui se tiendra à Paris en juin prochain. Une gamme de […]

29 avril 2024
Agrément technique : Adetests valide son expertise en pyrotechnie

Adetests, une filiale du Groupe Emitech, réalise des essais en environnements vibratoires et climatiques. Le laboratoire prend en charge les essais et les études pour tester les équipements en vibrations, chocs et autres exigences mécaniques, qu’elles soient combinées ou non à des contraintes thermiques. Adetests annonce la validation de son agrément technique dans une activité […]

10 avril 2024
Première formation avec le « Surf » MCS

Après l’acquisition en 2021 d’un blindé (B6-B7) Toyota Land Cruiser 200 pour nos activités de transport, il est maintenant affecté à notre programme de formation. Initialement utilisé pour diverses missions de transport sécurisé par My Company Service, notamment lors de son déploiement en Ukraine en mars 2022 pour une période de 16 mois afin d’assurer […]

8 avril 2024
HEMERIA acquiert OPENSCI, spécialisée dans la détection et caractérisation des lancements spatiaux, complétant ainsi son offre de services au sein de sa nouvelle division « Intelligence et Data »

HEMERIA Invest annonce l’acquisition de la société OPENSCI, qui devient HEMERIA Sensing. Créée en 2017, OPENSCI a développé une technologie très innovante pour détecter et caractériser des lancements spatiaux et balistiques. Cette technologie combine mesures physiques, intelligence artificielle et apprentissage automatique (« machine learning »).L’adossement de la société au groupe HEMERIA va lui permettre de […]

25 mars 2024
LE PARTENARIAT SUNROCK-THEON LAUREAT DE L’APPEL D’OFFRE DU MINISTERE DE L’INTERIEUR POUR LE MARCHE DES JUMELLES DE VISION NOCTURNE

Fruits d’une collaboration réussie entre THEON et SUNROCK, les jumelles de vision nocturne ARGUS équiperont les forces de Gendarmerie nationale, de la Police nationale et des Douanes françaises. Par un accord-cadre de quatre ans prévoyant jusqu’à 8500 unités, THEON et SUNROCK, fourniront aux unités de la Police nationale française, de la Gendarmerie nationale, des Douanes […]

29 janvier 2024
Etienne Lacroix Fait l’acquisition du droniste Milton

Muret, le 28 Janvier 2024 – Dans le cadre de sa stratégie d’équipementier, le groupe Etienne Lacroix (150 M€ de chiffre d’affaires) renforce son positionnement d’intégrateur de systèmes pyrotechniques en faisant l’acquisition du droniste bordelais Milton. « Milton possède des compétences dans le domaine de la conception des drones et de la liaison sécurisée de […]

16 janvier 2024
Philippe GAUTIER, Président d’HEMERIA et de la start-up Blue Water Intelligence (B.W.I.) accompagne le Président de la République, Emmanuel MACRON, au Forum économique mondial à Davos (Suisse).

Toulouse, le 15 janvier 2024 – Philippe GAUTIER, Président d’HEMERIA et de BLUE WATER INTELLIGENCE (B.W.I.) est convié, avec 19 autres dirigeants de PME, ETI et start-ups, à accompagner le Président de la République, Emmanuel MACRON, lors de son déplacement au Forum économique mondial mercredi 17 janvier 2024 à Davos (Suisse). Cette réunion annuelle, qui […]