De nouveaux yeux pour le futur SAMP/T NG
24 Avr 2019

De nouveaux yeux pour le futur SAMP/T NG

Ne manquait qu’une nouvelle « paire d’yeux » au SAMP/T de nouvelle génération (SAMP/T NG) pour entrevoir ce à quoi ressemblera la prochaine mouture du système de défense antiaérienne franco-italien. C’est désormais chose faite, avec la présentation par Thales du radar multifonction Ground Fire 300, destiné à équiper les escadrons français. 

Miser sur le GF300

Si le volet « missile » du programme SAMP/T NG, confié à MBDA et concrétisé par le développement du missile Aster 30 B1 NT (Block 1 Nouvelle Technologie), est déjà bien connu, l’aspect « conduite de tir » géré par Thales restait quant à lui plutôt flou. Jusqu’à la semaine dernière et la visite de la ministre des Armées Florence Parly sur le site Thales de Limours, occasion choisie par le groupe français pour détailler les technologies mobilisées pour le futur SAMP/T NG.

Premier-né d’une gamme dévoilée en 2017 lors du salon du Bourget, le Ground Fire 300 (GF300) remplacera à terme le radar multifonction Arabel. Développé au début des années 1990, Arabel fut alors le premier radar à balayage électronique de plan. « Il avait représenté un progrès important mais, aujourd’hui, sa technologie est obsolète, difficile à maintenir à terme et ne permet pas d’exploiter toute la potentialité du missile Aster telle qu’elle est prévue dans sa feuille de route », explique Marie-Anaïs Perrin, Responsable commercial et coopération pour Thales.

Outre l’intégration de nombreuses PME françaises, telles que CAP2i (Yvelines) ou Halgand (Loire-Atlantique), le processus de définition du SAMP/T NG aura été l’occasion d’une démarche innovante pour Thales. Tout d’abord sur la méthodologie, avec « des équipes en plateau qui nous ont permis de prendre en compte les demandes de l’utilisateur et du client notamment en terme de retours utilisateur sur le système actuel, sur l’identification des menaces et sur l’ergonomie et l’interface homme-machine », souligne Thomas Got, Directeur général en charge des activités Opérations aériennes et Systèmes d’armes. L’architecture du radar se veut également innovante de par son ouverture facilitant la mise en réseau entre le SAMP/T NG et les radars autres que ceux de la gamme Thales « de manière à optimiser les ressources et gagner en performance ».

Le GF300 s’inscrit dans la continuité du radar Sea Fire, appelé à être déployé sur les cinq futures Frégates de défense et d’intervention de la Marine nationale. Si son plateau tournant intègre les briques de base identiques à celles du Sea Fire, le GF300 se distingue de son homologue naval par le nombre de modules intégrés dans son antenne, de l’ordre de 20 contre 12 par panneau pour la version navale (48 au total).

Il sera par ailleurs déployable en moins de 15 minutes, la réalisation d’un démonstrateur ayant été lancée en 2017 par la DGA pour, entre autres, dérisquer et valider cet aspect. Ses grandes caractéristiques comprennent une portée en veille de 400 km, contre une centaine de km pour l’Arabel, une couverture hémisphérique de 360° par 90°, « ce qui le rend apte à traiter efficacement les missiles balistiques », une capacité de suivi simultané de 1000 cibles, et la liaison de télécommande missile intégrée (kill assessment). Enfin, le GF300 se veut être « fortement évolutif ». Il pourra à terme, par reconfiguration logicielle, adresser des menaces futures « comme par exemple le traitement de missions supplémentaires comme celle de la contre-batterie en remplacement du Cobra lorsque cela sera envisagé ».

Vers l’infini et au-delà 

Mais le duo Aster 30 B1 NT/GF300 pourrait un jour accueillir un troisième larron. En liaison avec la DGA, les équipes de Thales planchent en effet sur la préparation d’une feuille de route pour une nouvelle famille de radars basés sur la bande UHF, beaucoup plus basse que celle utilisée pour les radars en bande S, dont la fréquence se situe autour de 3GHz. Cette réflexion vise à nouveau à anticiper l’apparition de missiles hyper-véloces et de nouvelles menaces exo-atmosphériques. « Le recours à cette bande UHF, qui fonctionne autour de 500 MHz, permettra d’accroître la portée de nos radars et, dès lors, de donner à nos systèmes un préavis supplémentaires face à ces menaces », déclare Wilfried Greverie, Directeur études amont pour les radars de surface.

Cette future gamme répondra à trois applications. La première relève de la surveillance et de la défense antiaérienne par l’entremise d’un alerteur radar tactique moyenne portée autorisant la détection des cibles furtives, des missiles hyper-véloces et des missiles balistiques à moyenne portée. Modulaire et robuste, « ce système pourra parfaitement s’intégrer au sein du système SAMP/T NG pour étendre encore plus ses capacités », précise Greverie. Il comportera en outre une innovation toute particulière, à savoir la possibilité d’être couplé localement avec un ou plusieurs autres radars identiques pour étendre davantage ses performances en fonction de la sévérité de la menace, ce qui, selon Thales, « n’a encore jamais été fait ». La seconde application contribuera à l’alerte avancée au travers d’un radar très longue portée « capable de détecter des missiles balistiques à plusieurs milliers de kilomètres ». Enfin, ce radar aura pour troisième fonction de surveiller les orbites basses « où réside déjà plus de 80% des objets spatiaux de plus de 10 cm ». Sans compter sur la prolifération à venir des constellations de micro et nanosatellites. Pour répondre efficacement à ces nouvelles contraintes, les équipes de Thales travaillent sur un avant-projet appelé à aboutir sur un nouveau radar, « successeur possible du système GRAVES ». L’enjeu industriel de ce projet est donc de taille, à l’image de son antenne de réception, constituées de dizaines de milliers d’antennes élémentaires et dont la surface sera supérieure à la moitié d’un terrain de rugby. Un démonstrateur est à présent déployé dans le sud-ouest de la France. « Les premiers résultats obtenus sont très prometteurs », s’est félicité le géant français.

Un SAMP/T NG pour 2025

« Issu d’une coopération franco-italienne réussie », le SAMP/T est actuellement en service au sein de l’Armée de l’air et de l’armée de Terre italienne. Les huit escadrons de défense sol-air (EDSA) français ont trois missions principales: assurer la protection des bases aériennes à vocation nucléaire, l’accompagnement de la FOT et l’intégration aux dispositifs particuliers mis en place pour la sûreté aérienne lors d’évènements majeurs, tels que le défilé militaire du 14 juillet ou le salon du Bourget. Ce programme trentenaire est entré dans une nouvelle phase avec le développement du SAMP/T NG, dont le lancement est attendu pour la fin 2019 avec une mise en service prévue à l’horizon 2025.

« Le SAMP/T de nouvelle génération devrait intégrer des performances augmentées, notamment en terme de rayon d’action puisque l’interception devra être environ trois fois supérieure à ce qu’elle est aujourd’hui », ajoute Got. Ainsi, le missile Aster 30 B1 NT sera en mesure d’intercepter des missiles balistiques présentant une portée maximale de 1500 km, contre 600 km avec la génération actuelle. Les réflexions, tant autour du missile qu’autour du radar, aboutiront également à l’amélioration du traitement des menaces nouvelles « furtives, hyper-véloces, manoeuvrantes ou saturantes ».

Hormis les clients français et italiens, l’introduction du SAMP/T NG devrait permettre au couple Thales-MBDA de concurrencer le Patriot de l’américain Raytheon (sélectionné coup sur coup par la Pologne, la Roumanie et la Suède), le S-400 russe et le système David’s Sling proposé par l’Israélien Rafael. Et le premier succès à l’export est sans doute bien plus proche qu’on ne le croit. « La Suisse a dernièrement lancé une consultation pour laquelle la France, les États-Unis et Israël ont été sollicités ». Un projet d’acquisition inscrit dans le programme « Air 2030 » des forces armées helvètes et auquel seuls la France et les États-Unis ont soumissionné, confirme Got. La décision pourrait intervenir vers la fin de l’année 2020 pour une notification en 2023.

Source : FOB

5 février 2024
GENERATE by GICAT rejoint START INDUSTRIE

Paris, le 2 février 2023 – GENERATE, l’accélérateur d’innovation du GICAT poursuit sa montée en puissance au service des start-up et scale-up industrielles en devenant membre du Conseil d’administration de Start Industrie. Créée sous l’impulsion de France Industrie en juin 2022 pour représenter les start-up et scale-up industrielles, Start Industrie renforce son organisation et élargit […]

24 janvier 2024
Signature de la Convention de partenariat GICAT – CEA

Paris, Le 23 janvier. Le GICAT (Groupement des industries françaises de Défense et de Sécurité terrestres et aéroterrestres) et le CEA signent une convention de partenariat visant à décupler la complémentarité et les synergies entre le programme d’accompagnement à la création d’entreprise du CEA « Magellan » et le label innovation et accélérateur du GICAT, « GENERATE ». Dans […]

17 janvier 2024
Discours de Marc Darmon, Président du GICAT, à l’occasion de la cérémonie des vœux 2024 du GICAT

Paris, le 16 janvier 2024 – A l’occasion de la cérémonie des vœux du GICAT (Groupement des Industries Françaises de Défense et de Sécurité terrestres et aéroterrestres), qui s’est tenue hier, à Paris, Marc Darmon a centré son intervention autour de 3 idées fortes que sont l’ouverture au débat, la nécessité de croissance et l’esprit […]

19 décembre 2023
PRIX VAUBAN 2023

Amin MAALOUFSecrétaire perpétuel de l’Académie FrançaiseLe labyrinthe des égarés (éd. Grasset) Le Prix VaubanLe Prix Vauban a été créé il y a 50 ans cette année au sein de l’IHEDN (Institut des Hautes Etudes de Défense Nationale. Il bénéficie des Partenariats de Radio Classique et du GICAT.Le Prix Vauban récompense chaque année une œuvre qui […]

Nos industriels au service de la sécurité

Moyens de commandement Une mobilisation inédite de la filière aux côtés du ministère de l’Intérieur Dans la perspective de sécurisation des grands événements, notamment la coupe du monde de rugby (RWC2023) et les Jeux olympiques (JOP 2024), le ministère de l’Intérieur et des outre-mer (MIOM) a souhaité mener des expérimentations opérationnelles afin d’articuler au mieux […]

14 décembre 2023
Le GICAT souhaite la bienvenue à ses 31 nouveaux adhérents 

Paris, Le 13 décembre 2023. Le Groupement des Industries Françaises de Défense et de Sécurité terrestres et aéroterrestres (GICAT) continue de croire avec l’arrivée de 31 nouveaux membres.  Spécialistes des solutions de confiance numérique et de cybersécurité, de caisses de transport et protection d’équipements ou encore de solutions de communications optiques sécurisées…  A l’occasion de […]

24 octobre 2023
L’Economat des Armées rejoint le GICAT !

Paris, le 24 octobre 2023 – A l’issue de son dernier conseil d’administration, Le GICAT, Groupement des industries françaises de Défense et de Sécurité terrestres et aéroterrestres, est fier de compter l’Economat des armées parmi ses adhérents. Dédié au soutien des forces, l’Économat des Armées (EdA) est un établissement public à caractère commercial sous tutelle […]

26 septembre 2023
Le GICAT et ses adhérents de retour d’Ukraine

Paris, le 25 septembre 2023 – Le Groupement des Industries françaises de Défense et de Sécurité Terrestres et Aéroterrestres (GICAT) a marqué une étape significative dans le renforcement des liens entre la France et l’Ukraine en organisant à Kiev le premier séminaire de coopération industrielle franco-ukrainien, en collaboration avec le ministère des Industries Stratégiques ukrainien, […]

19 septembre 2023
Forum Entreprises Défense 2023, les 4 et 5 octobre à Versailles Satory

Versailles, le 18 septembre 2023 – Sous le parrainage du ministre des armées, la 18e édition du FED (Forum Entreprises Défense) se tiendra les mercredi 4 et jeudi 5 octobre 2023. Il s’agit d’un événement d’envergure réunissant les principaux acteurs étatiques et industriels de la maintenance terrestre. Organisé par la SIMMT (Structure intégrée du maintien […]

7 juillet 2023
Assemblée générale 2023 : le GICAT poursuit sa croissance et la diversification de ses activités

Paris, le 7 juillet 2023 – L’Assemblée générale du GICAT s’est tenue hier à Paris, réunissant les représentants des sociétés membres du groupement. L’occasion de présenter les derniers chiffres de la filière, les défis à relever ces prochains mois et de renouveler 3 postes d’administrateurs. Félicitations à Bertin Technologies, Daher et John Cockerill pour leur […]

29 janvier 2024
Etienne Lacroix Fait l’acquisition du droniste Milton

Muret, le 28 Janvier 2024 – Dans le cadre de sa stratégie d’équipementier, le groupe Etienne Lacroix (150 M€ de chiffre d’affaires) renforce son positionnement d’intégrateur de systèmes pyrotechniques en faisant l’acquisition du droniste bordelais Milton. « Milton possède des compétences dans le domaine de la conception des drones et de la liaison sécurisée de […]

16 janvier 2024
Philippe GAUTIER, Président d’HEMERIA et de la start-up Blue Water Intelligence (B.W.I.) accompagne le Président de la République, Emmanuel MACRON, au Forum économique mondial à Davos (Suisse).

Toulouse, le 15 janvier 2024 – Philippe GAUTIER, Président d’HEMERIA et de BLUE WATER INTELLIGENCE (B.W.I.) est convié, avec 19 autres dirigeants de PME, ETI et start-ups, à accompagner le Président de la République, Emmanuel MACRON, lors de son déplacement au Forum économique mondial mercredi 17 janvier 2024 à Davos (Suisse). Cette réunion annuelle, qui […]

15 janvier 2024
Le groupe Volvo a signé une promesse en vue de la cession d’Arquus

Paris, le 15 janvier 2024 – Le groupe Volvo a signé une promesse avec John Cockerill Defense, qui confère au groupe Volvo le droit de céder la société Arquus, une fois les consultations obligatoires avec les instances représentatives du personnel terminées. Les consultations devraient être finalisées au cours du premier trimestre 2024. Du fait de […]

John Cockerill annonce qu’il est entré ennégociations exclusives avec le Groupe Volvopour l’acquisition d’Arquus, un leader dans lafabrication de véhicules militaires en France

Seraing, le 15 janvier 2024 – Cette opération est soumise à la réalisation des conditions suspensives habituelles pour ce type d’opérations, notamment en matière d’information et de consultation des comités d’entreprise et d’autres approbations réglementaires. Dans un mouvement majeur pour l’industrie de la défense européenne, le Groupe John Cockerill, fournisseur important de tourelles de chars […]

ChapsVision enrichit son offre de traitement massif de la donnée avec l’acquisition de Systran, l’expert français des technologies de traduction.

Suresnes, le 11 janvier 2024 – ChapsVision, leader français dans le traitement souverain de la donnée, annonce aujourd’hui l’acquisition de Systran, pionnier mondial des technologies de traduction automatique, fournissant des solutions avancées et sécurisées aussi bien pour les entreprises que les organisations publiques. Systran offre des solutions de traduction instantanée traitant un grand nombre de […]

7 décembre 2023
Une première étape franchie pour le VBAE

Montrouge, le 6 décembre 2023 – Le groupement momentané d’entreprises (GME) entre Arquus et Nexter, société de KNDS, et l’Organisation Conjointe de Coopération en matière d’Armement (OCCAR) ont signé le contrat de préconception du VBAE (Véhicule Blindé d’Aide à l’Engagement). De gauche à droite : Emmanuel Levacher, Président d’Arquus ; Joachim Sucker, directeur de l’OCCAR, Alexandre Dupuy, […]

5 décembre 2023
La coopération industrielle : un segment au service des armées

Depuis sa création, Arquus s’est donné comme ambition de devenir un acteur incontournable et durable, à la fois dans la conception, la production, la maintenance de systèmes et de véhicules blindés tactiques. Présent pour la 3e édition du salon EDEX – du 4 au 7 décembre 2023 au Caire en Egypte – Arquus met en […]

4 décembre 2023
TEXELIS LANCE CELERIS, SA NOUVELLE SOLUTION DE MOBILITE ET CHANGE DE DIMENSION

Paris, le 04/12/2023 – Texelis lance CELERIS, sa nouvelle offre de mobilité clé en main pour véhicules 4×4 et 6×6. A travers cette nouvelle activité, Texelis change de dimension et se positionne comme le véritable champion français de la mobilité. CELERIS compte déjà un premier client et devrait se développer fortement dans les années qui […]

30 novembre 2023
OPPSCIENCE CONFIRME SON ENGAGEMENT ENVERS LA SÉCURITÉ PUBLIQUE EN SOUTENANT LES RENCONTRES AGIR

Paris, [29.11.23] – OPPSCIENCE, leader français de l’Intelligence Analysis Management (IAM), renouvèle son soutien envers la sécurité publique en sponsorisant le salon AGIR. Après avoir introduit durant Milipol Paris la toute dernière version de SPECTRA, sa remarquable solution dédiée aux forces de l’ordre, OPPSCIENCE contribue à l’accélération des initiatives de la Gendarmerie nationale en présentant […]

23 novembre 2023
FACTEM, lauréate du programme ETIncelles de la DGE

Paris, le 21 novembre 2023 Il y a quelques mois, FACTEM a été lauréate de la première promotion du programme ETIncelles. Ce programme mis en place par la DGE sous l’autorité de la Ministre Chargée des Petites et Moyennes Entreprises, Olivia Grégoire, a pour objectif d’aider les entreprises à se développer à l’export, à promouvoir […]