De nouveaux yeux pour le futur SAMP/T NG
24 Avr 2019

De nouveaux yeux pour le futur SAMP/T NG

Ne manquait qu’une nouvelle « paire d’yeux » au SAMP/T de nouvelle génération (SAMP/T NG) pour entrevoir ce à quoi ressemblera la prochaine mouture du système de défense antiaérienne franco-italien. C’est désormais chose faite, avec la présentation par Thales du radar multifonction Ground Fire 300, destiné à équiper les escadrons français. 

Miser sur le GF300

Si le volet « missile » du programme SAMP/T NG, confié à MBDA et concrétisé par le développement du missile Aster 30 B1 NT (Block 1 Nouvelle Technologie), est déjà bien connu, l’aspect « conduite de tir » géré par Thales restait quant à lui plutôt flou. Jusqu’à la semaine dernière et la visite de la ministre des Armées Florence Parly sur le site Thales de Limours, occasion choisie par le groupe français pour détailler les technologies mobilisées pour le futur SAMP/T NG.

Premier-né d’une gamme dévoilée en 2017 lors du salon du Bourget, le Ground Fire 300 (GF300) remplacera à terme le radar multifonction Arabel. Développé au début des années 1990, Arabel fut alors le premier radar à balayage électronique de plan. « Il avait représenté un progrès important mais, aujourd’hui, sa technologie est obsolète, difficile à maintenir à terme et ne permet pas d’exploiter toute la potentialité du missile Aster telle qu’elle est prévue dans sa feuille de route », explique Marie-Anaïs Perrin, Responsable commercial et coopération pour Thales.

Outre l’intégration de nombreuses PME françaises, telles que CAP2i (Yvelines) ou Halgand (Loire-Atlantique), le processus de définition du SAMP/T NG aura été l’occasion d’une démarche innovante pour Thales. Tout d’abord sur la méthodologie, avec « des équipes en plateau qui nous ont permis de prendre en compte les demandes de l’utilisateur et du client notamment en terme de retours utilisateur sur le système actuel, sur l’identification des menaces et sur l’ergonomie et l’interface homme-machine », souligne Thomas Got, Directeur général en charge des activités Opérations aériennes et Systèmes d’armes. L’architecture du radar se veut également innovante de par son ouverture facilitant la mise en réseau entre le SAMP/T NG et les radars autres que ceux de la gamme Thales « de manière à optimiser les ressources et gagner en performance ».

Le GF300 s’inscrit dans la continuité du radar Sea Fire, appelé à être déployé sur les cinq futures Frégates de défense et d’intervention de la Marine nationale. Si son plateau tournant intègre les briques de base identiques à celles du Sea Fire, le GF300 se distingue de son homologue naval par le nombre de modules intégrés dans son antenne, de l’ordre de 20 contre 12 par panneau pour la version navale (48 au total).

Il sera par ailleurs déployable en moins de 15 minutes, la réalisation d’un démonstrateur ayant été lancée en 2017 par la DGA pour, entre autres, dérisquer et valider cet aspect. Ses grandes caractéristiques comprennent une portée en veille de 400 km, contre une centaine de km pour l’Arabel, une couverture hémisphérique de 360° par 90°, « ce qui le rend apte à traiter efficacement les missiles balistiques », une capacité de suivi simultané de 1000 cibles, et la liaison de télécommande missile intégrée (kill assessment). Enfin, le GF300 se veut être « fortement évolutif ». Il pourra à terme, par reconfiguration logicielle, adresser des menaces futures « comme par exemple le traitement de missions supplémentaires comme celle de la contre-batterie en remplacement du Cobra lorsque cela sera envisagé ».

Vers l’infini et au-delà 

Mais le duo Aster 30 B1 NT/GF300 pourrait un jour accueillir un troisième larron. En liaison avec la DGA, les équipes de Thales planchent en effet sur la préparation d’une feuille de route pour une nouvelle famille de radars basés sur la bande UHF, beaucoup plus basse que celle utilisée pour les radars en bande S, dont la fréquence se situe autour de 3GHz. Cette réflexion vise à nouveau à anticiper l’apparition de missiles hyper-véloces et de nouvelles menaces exo-atmosphériques. « Le recours à cette bande UHF, qui fonctionne autour de 500 MHz, permettra d’accroître la portée de nos radars et, dès lors, de donner à nos systèmes un préavis supplémentaires face à ces menaces », déclare Wilfried Greverie, Directeur études amont pour les radars de surface.

Cette future gamme répondra à trois applications. La première relève de la surveillance et de la défense antiaérienne par l’entremise d’un alerteur radar tactique moyenne portée autorisant la détection des cibles furtives, des missiles hyper-véloces et des missiles balistiques à moyenne portée. Modulaire et robuste, « ce système pourra parfaitement s’intégrer au sein du système SAMP/T NG pour étendre encore plus ses capacités », précise Greverie. Il comportera en outre une innovation toute particulière, à savoir la possibilité d’être couplé localement avec un ou plusieurs autres radars identiques pour étendre davantage ses performances en fonction de la sévérité de la menace, ce qui, selon Thales, « n’a encore jamais été fait ». La seconde application contribuera à l’alerte avancée au travers d’un radar très longue portée « capable de détecter des missiles balistiques à plusieurs milliers de kilomètres ». Enfin, ce radar aura pour troisième fonction de surveiller les orbites basses « où réside déjà plus de 80% des objets spatiaux de plus de 10 cm ». Sans compter sur la prolifération à venir des constellations de micro et nanosatellites. Pour répondre efficacement à ces nouvelles contraintes, les équipes de Thales travaillent sur un avant-projet appelé à aboutir sur un nouveau radar, « successeur possible du système GRAVES ». L’enjeu industriel de ce projet est donc de taille, à l’image de son antenne de réception, constituées de dizaines de milliers d’antennes élémentaires et dont la surface sera supérieure à la moitié d’un terrain de rugby. Un démonstrateur est à présent déployé dans le sud-ouest de la France. « Les premiers résultats obtenus sont très prometteurs », s’est félicité le géant français.

Un SAMP/T NG pour 2025

« Issu d’une coopération franco-italienne réussie », le SAMP/T est actuellement en service au sein de l’Armée de l’air et de l’armée de Terre italienne. Les huit escadrons de défense sol-air (EDSA) français ont trois missions principales: assurer la protection des bases aériennes à vocation nucléaire, l’accompagnement de la FOT et l’intégration aux dispositifs particuliers mis en place pour la sûreté aérienne lors d’évènements majeurs, tels que le défilé militaire du 14 juillet ou le salon du Bourget. Ce programme trentenaire est entré dans une nouvelle phase avec le développement du SAMP/T NG, dont le lancement est attendu pour la fin 2019 avec une mise en service prévue à l’horizon 2025.

« Le SAMP/T de nouvelle génération devrait intégrer des performances augmentées, notamment en terme de rayon d’action puisque l’interception devra être environ trois fois supérieure à ce qu’elle est aujourd’hui », ajoute Got. Ainsi, le missile Aster 30 B1 NT sera en mesure d’intercepter des missiles balistiques présentant une portée maximale de 1500 km, contre 600 km avec la génération actuelle. Les réflexions, tant autour du missile qu’autour du radar, aboutiront également à l’amélioration du traitement des menaces nouvelles « furtives, hyper-véloces, manoeuvrantes ou saturantes ».

Hormis les clients français et italiens, l’introduction du SAMP/T NG devrait permettre au couple Thales-MBDA de concurrencer le Patriot de l’américain Raytheon (sélectionné coup sur coup par la Pologne, la Roumanie et la Suède), le S-400 russe et le système David’s Sling proposé par l’Israélien Rafael. Et le premier succès à l’export est sans doute bien plus proche qu’on ne le croit. « La Suisse a dernièrement lancé une consultation pour laquelle la France, les États-Unis et Israël ont été sollicités ». Un projet d’acquisition inscrit dans le programme « Air 2030 » des forces armées helvètes et auquel seuls la France et les États-Unis ont soumissionné, confirme Got. La décision pourrait intervenir vers la fin de l’année 2020 pour une notification en 2023.

Source : FOB

18 juin 2021
Intégration du GILEP au sein du GICAT

Le GICAT (Groupement des Industries Françaises de Défense et de Sécurité Terrestres et Aéroterrestres) signe un protocole d’intégration avec le GILEP (Groupement Interprofessionnel de Logistique et d’Equipements Pétroliers). Ils formalisent ainsi un rapprochement auquel ils travaillent depuis plusieurs mois. Paris, le 17 Juin 2021 – Ce protocole s’inscrit dans la dynamique portée par le ministère des […]

10 juin 2021
Le GICAT et ses adhérents, partenaires de l’armée de Terre et de la DGA pour la journée robotique
A l’occasion de la première journée de la robotique terrestre et aéroterrestre à Satory, le GICAT avec ses membres industriels du groupe de travail Robotique, est aux côtés de l’armée de Terre, de la DGA et de l’Agence de l’innovation de défense (AID) afin de mettre en avant leurs solutions et savoir-faire. Paris, le 10 juin 2021- Aujourd’hui [...]
20 mai 2021
Le GICAT accueille 14 nouveaux adhérents

Le Groupement des Industries Françaises de Défense et de Sécurité terrestres et aéroterrestres (GICAT) est fier de compter 14 nouveaux membres. Paris, le 20 mai 2021. Vidéosurveillance, sécurité électronique, cyberdéfense, géodatas… à l’occasion de son conseil d’administration du 19 mai dernier, le GICAT qui rassemble déjà plus de 280 industriels, a validé l’adhésion de quatorze […]

7 mai 2021
Le GICAT recherche ses futur(e)s apprenti(e)s

Ressource indispensable aux équipes de la délégation, nous sommes cette année à la recherche quatre alternants pour l’année 2021-2022

25 mars 2021
Le GICAT partenaire de GAI4A : le nouveau pôle d’innovation « équipements terrestres et aéroterrestres » en Ile de France.

Paris, le 25 mars 2021 – L’’armée de Terre a signé hier une convention de partenariat avec l’Institut Polytechnique, l’Université Paris Saclay et le Groupement des Industries Françaises de Défense et de Sécurité Terrestres et Aéroterrestres (GICAT), à Versailles Satory en vue de la création du pôle d’innovation nommé GAI4A (Groupement Académies, Industries, Ingénieurs d’Ile-de-France […]

25 janvier 2021
Discours des vœux du Président du GICAT

Paris – le 25 janvier 2021 – Le 20 janvier dernier, Marc Darmon adressait ses vœux aux adhérents du groupement. L’occasion de faire le point sur une année 2020 difficile et d’ouvrir de nouvelles perspectives pour 2021. Ci-dessous l’intégralité de son discours. « 2020 a été une année de crise sanitaire et économique majeure, une année […]

18 janvier 2021
Marc Darmon, Président du GICAT, répond à la Revue de la Gendarmerie Royale Marocaine

ANALYSE DE L’EXPERT : M.MARC DARMON Directeur général adjoint du Groupe Thales* Président du Groupement des industries Françaises de défense et de sécurité terrestres et aéroterrestres (GICAT) Aujourd’hui, nous assistons à une technologisation fulgurante du domaine de la sécurité. Pourriez-vous, Monsieur, nous en parler davantage et nous pré- senter les liens existant entre la technologie […]

11 janvier 2021
Travaux du groupe de travail Munitions REACH du GICAT

Le groupe de travail Munitions REACH du GICAT piloté par Mme Joëlle Pinchot (Etienne LACROIX) réunit des experts des sociétés LACROIX, MBDA-FRANCE, NEXTER-MUNITIONS, ARIANE GROUP, DAVEY BICKFORD, THALES LAS France, AIRBUS Defence & Space et JUNGHANS-T2M. Il a rédigé une quatrième version du guide professionnel relatif à la détermination du statut des munitions et composants […]

20 octobre 2020
Generate logo 1700x450 CANVA
Decouvrez la 9e promotion de Generate

Après sélection d’un jury présidé par Luc Renouil, président de la commission R&TI, le GICAT a le plaisir de vous présenter la neuvième promotion de start-up qui nous rejoignent en octobre 2020 : ADAGOS développe NeurEco, une IA parcimonieuse qui repose sur un nombre réduit de connexions neuronales. Elle permet de réduire le volume de données d’apprentissage et […]

24 septembre 2020
Cérémonie de signature de la charte de partenariat du MCO terrestre et lancement du FED 2021

Cérémonie de signature de la charte de partenariat du Maintien en Condition Opérationnelle (MCO) terrestre et lancement du Forum Entreprises Défense (FED) 2021 Paris – Le jeudi 24 septembre 2020 – Quinze adhérents du GICAT* (Groupement des Industries Françaises de Défense et de Sécurité terrestres et aéroterrestres) ont répondu à l’invitation du Président du GICAT, […]

23 juillet 2021
Andera Partners et Bpifrance réalisent l’acquisition de MC2 Technologies et lui permettent de retrouver un actionnariat 100% français

Andera Expansion, l’équipe d’Andera Partners dédiée au small-mid cap, et Bpifrance acquièrent le spécialiste des technologies hyperfréquences dédiées à la lutte anti-drones et à la détection d’objets cachés, aux côtés de son équipe de management, via un tour de table supérieur à 50M€ Paris et Villeneuve d’ascq, le 22 juillet 2021 – Andera Partners, acteur de premier […]

16 juillet 2021
CERBAIR intègre le programme European Defence Industrial Development Program (EDIDP-CUAS-2020) avec 38 fleurons de l’industrie continentale

Afin de soutenir la compétitivité et la capacité d’innovation de l’industrie de la défense de l’UE, la Commission a adopté le 30 juin dernier un programme de travail annuel du Fonds européen de la défense (FED) qui ouvre la voie au lancement immédiat de 23 appels à propositions pour un montant total de 1,2 milliards d’euros de financement de […]

9 juillet 2021
Arquus présente ses innovations lors du Technodays 2021

Les 6 et 7 juillet 2021, Arquus organise la troisième édition des Technodays, journées consacrées à l’innovation dans le domaine de la Défense terrestre. A cette occasion, l’entreprise présente le fruit du travail réalisé au cours des deux dernières années dans des domaines d’avenir allant de la génération d’énergie en opération à l’ingénierie du Soutien. Ces Technodays 2021 sont l’occasion de […]

2 juillet 2021
Nexter et CKP Engineering expérimentent la maintenance prédictive sur le char Leclerc

La structure intégrée de maintien en condition opérationnelle des matériels terrestres (SIMMT) a notifié Nexter et CKP Engineering d’un marché d’expérimentation de la maintenance prédictive sur le char Leclerc. Le projet est né en mars 2020, soit quelques mois après le Forum entreprises défense (FED) au cours duquel CKP Engineering était accueilli par le MCO-T […]

30 juin 2021
Centigon France est fière de participer une nouvelle fois au SOFINS, ce rendez-vous incontournable de l’industrie de haute technologie et des forces spéciales.

Pour SOFINS notamment, accompagné par les équipes du GIGN, nous avons le plaisir de pouvoir présenter l’ADN de Centigon France : notre gamme “FORTRESS”, la version blindée du fameux SUV Land Cruiser 200 / 300. C’est l’une des meilleures représentations capacitaires de Centigon France, un modèle reconnu pour sa robustesse et ses capacités de franchissement. Il […]

18 juin 2021
LA FONDATION DU PATRIMOINE D’ARQUUS INAUGURE SON CONSERVATOIRE

Créé il y a un an, le Fonds de dotation d’ARQUUS pour le Patrimoine inaugure le 17 juin à Garchizy (Nièvre) le Conservatoire d’ARQUUS. Ce Conservatoire a pour objectif d’inventorier, répertorier, contextualiser, mettre en valeur et présenter les objets, documents, véhicules constituant l’histoire d’Arquus ou des marques historiques qui font partie de l’héritage de l’entreprise. […]

11 juin 2021
Arquus renouvelle sa prestation d’audit de parc

Depuis plus de 10 ans, Arquus réalise des prestations d’audit de parc, dans le but d’accompagner ses clients dans la remise en état opérationnel de leurs véhicules. Ces prestations s’appuient sur l’expertise technique de l’entreprise et sur son savoir-faire unique en matière d’assistance, construit dans la durée au plus près des forces. Au fil des années, cette prestation a été déployée sur […]

8 juin 2021
CERBAIR choisit le Maroc pour y implanter sa filiale Afrique.

Montrouge : depuis 2015, CERBAIR se concentre exclusivement sur le développement de solutions de lutte anti-drone complètes. En améliorant constamment ses solutions en coopération avec ses utilisateurs exigeants, CERBAIR fournit des systèmes éprouvés, conçus, fabriqués en France et réputés pour leur fiabilité, leur flexibilité et leur accessibilité. Les actualités évoquant des actes malveillants impliquant des drones, […]

7 juin 2021
Ouvry reprend la société iséroise Sulitec et complète son offre de protection individuelle NRBCe avec la protection et l’isolation thermiques haute température

Le groupe Ouvry (Lyon), PME spécialisée à l’origine dans les systèmes de protection corporelle NRBC, de protection respiratoire (masques, filtres…) et dans la décontamination NRBC, annonce le rachat de Sulitec (38, Saint-Alban-de-Roche), spécialiste de la protection et l’isolation haute température à base de textiles techniques ou de composites intégrant des résines minérales. Ouvry complète et élargit ainsi son offre […]

5 mai 2021
CERBAIR met en ligne son nouveau site web

____________ Montrouge : Le nouveau site internet a été conçu pour offrir une expérience unique de navigation et des fonctionnalités améliorées tout en permettant aux clients de se familiariser avec la gamme complète de produits conçus par CERBAIR. À la fois reflet de l’activité de la société et de sa clientèle, il offre également un […]

X