• fr
0,00(0 items )

No products in the cart.

Les forces françaises seront équipées du robot terrestre Iguana E pour les missions de déminage

11 Jan 2018 Tags: Défense, EVA, Forces françaises, GICAT

La Direction générale de l’armement (DGA) a confié le marché dit « SMINEX » [Systèmes Mobiles d’Intervention pour les EOD – explosive ordnance disposal – et NEDEX – neutralisation, enlèvement, destruction des explosifs] aux entreprises CEFA, ECA et Scopex.

Selon le communiqué qu’elles ont diffusé, ces trois sociétés partenaires fourniront ainsi aux trois armées un conteneur projetable par voies terrestre, ferroviaire et aérienne, dans lequel seront stockés tous les équipements nécessaires à la recherche, à la détection, à l’analyser et à la neutralisation des engins explosifs improvisés (IED) et des munitions non explosées (UXO, pour UneXploded Ordnance).

Il s’agit de permettre aux forces françaises engagées sur un théâtre extérieur de « répondre de manière autonome aux missions de déminage et d’expertise depuis la fouille opérationnelle jusqu’à la détection, l’identification et la neutralisation des IED. »

 

Parmi ces équipements, l’on trouve des tenues et des accessoires de protection (fournis par Scopex), des radars de pénétration de sols, des détecteurs de fils, des moyens de radioscopie et des robots terrestres téléopérés de type IGUANA E.

« Dans le périmètre de ce contrat, ECA Group fournira aux Armées françaises des robots terrestres UGV IGUANA E et apportera son expertise en systèmes intégrés de robots afin de développer et qualifier des centres d’opération mobiles », explique en effet l’industriel dans son communiqué.

« Dans le cadre de ce contrat d’un montant supérieur à 30 M€, ECA Group a reçu une commande ferme sur une période de 40 mois et d’un montant supérieur à 10M€ dont résultera la livraison de 15 robots UGV IGUANA E équipés pour le déminage. Ensuite, selon les besoins et jusqu’à 2024, le client pourra, par des commandes d’achat supplémentaire pouvant aller jusqu’à un montant supérieur à 20 M€, être équipé de 43 robots UGV IGUANA complémentaires et des matériels associés et les maintenir en conditions opérationnelles », a-t-il encore précisé.

Il s’agit de la première commande significative du robot IGUANA E développé par ECA depuis 2015. D’une masse de 45 kg, il dispose d’une autonomie de 2h30 et une capacité de levage de 20 kg. Pouvant franchir des pentes et des devers de 45°/30°, il est doté, entre autres, d’un bras manipulateur, d’au moins cinq caméras, d’un télémètre laser et d’une interface capteurs chimique et radiologique. Petit détail : il est muni à la fois de roue et de chenilles. Son contrôle se fait au moyen d’une tablette multitouch durcie 10,1″ et de 4 joysticks.

Le robot de « nouvelle génération » IGUANA E intègre « un grand nombre d’équipements et permet d’effectuer des opérations complexes (comme par exemple d’inspecter des voitures ou des faux-plafonds, d’ouvrir des colis, de récupérer des munitions, etc) ainsi que des « solutions intelligentes permettant à l’opérateur de préparer sa mission et d’atteindre sa cible de la manière la plus simple et ergonomique », fait valoir ECA.

SOURCE

X