• fr
0,00(0 items )

No products in the cart.

Libérez les héliports, Airbus Helicopters arrive en Ukraine !

30 Mai 2018 Tags: Airbus Helicopters, Défense, Ukraine

Trois modèles – H125, H145 et H225 – et 55 unités au totale pour commencer à remplacer les vieux Mi-8 de production soviétique, c’est ce qu’a commandé le ministère de l’Intérieur ukrainien à l’industriel européen pour une note maximale de 55 M €. Selon les responsables ukrainiens, l’offre d’Airbus Helicopters était la plus intéressante, fournissant « d’excellentes conditions financières, y compris des prêts dans le cadre d’un accord intergouvernemental à 1% par an. »

D’après les déclarations d’Avakov, 21 des hélicoptères commandés sont des H225 soit des Super Puma, version civile de l’imposant Caracal que l’on retrouve dans l’armée française. Ce sont des « hélicoptères avec une charge utile de plus de 10 tonnes. Ce matériel n’est pas fabriqué en Ukraine, et nous en avons vraiment besoin » a-t-il ajouté. Le communiqué indique que le H225 affiche les meilleurs caractéristiques de sa gamme en matière de vitesse, de chargement et de fiabilité.

Quatre premières unités seront livrées cette année pour équiper les services de santé et les équipes de sauvetage. Probablement des hélicoptères déjà en service en France puisque l’accord porte à la fois sur du neuf et sur de l’occasion.

Outre les missions de santé et sauvetage « dans des endroits difficiles d’accès » la flotte d’hélicoptères « ultra-moderne » sera également d’une grande aide pour « le maintien de l’ordre public et la lutte contre le terrorisme, les opérations spéciales, la protection des frontières de l’Etat et la sécurité routière. »

Sur son compte Twitter, le ministre ukrainien a préféré appuyer sur les opérations de sauvetage plutôt que sur les opérations de police : « Ces nouveaux hélicoptères de haut-niveau, modernes, puissants, techniquement équipés d’Airbus Helicopters amélioreront de manière significative le service de sauvetage et santé en Ukraine. Le premier arrivera avant la fin de l’année. Vous êtes en sécurité quand nous sommes dans les airs ! »

Un journal ukrainien a mis cette acquisition en parallèle avec les préparatifs supervisés par Avakov pour la « libération du Donbass » qui est prévue pour cet été. Au moment d’une première signature en mars 2018 entre Jean-Yves Le Drian et le Premier ministre ukrainien Volodymyr Groysman, ce dernier avait présenté la France comme « un partenaire fiable et stratégique » dont les Ukrainiens appréciaient « sincèrement le soutien apporté à la souveraineté ukrainienne. »

C’est une très belle réussite à l’Est pour la filiale du géant Airbus après ses déboires en Pologne face à l’Américain Sikorsky ou plus récemment encore en Roumanie face à Bell cette fois.

Pour Gény-Stephann, « La signature de cet accord marque un approfondissement et une accélération dans les relations entre nos deux pays ». Il est clair que dans un contexte tendu avec la Russie, la future implantation de l’industriel en Europe de l’Est aidera à concrétiser les efforts français en matière de sécurité européenne, main dans la main ou au coude à coude avec les États-Unis.

SOURCE

X