PATRICE CAINE: “A NEW EUROPEAN DEFENCE PROJECT IS URGENT”
05 Mar 2018

PATRICE CAINE: “A NEW EUROPEAN DEFENCE PROJECT IS URGENT”

In an interview with the German economic weekly WirtschaftsWoche, Patrice Caine speaks about the challenges of increased European coordination in the defence sector, and the need to go beyond national interests alone. He takes the opportunity to recall what Thales is today: a global group deeply rooted in all the countries in which it is present.
Interview by Karin Finkenzeller, published in WirtschaftsWoche on February 23.

WirtschaftsWoche: Mr. Caine, for decades there has been talk about a defence union in Europe without tangible results. How do you rate the chances that this will change with the “permanent structured cooperation” (Pesco) passed in Brussels in November and the cooperation in the construction of a fighter jet announced by Berlin and Paris in the summer?

Patrice Caine: I think that we all agree that this project is urgent. When we look beyond Europe’s borders at countries with a meaningful defence industry it is apparent that European companies are disadvantaged when it comes to the distribution of market share. It is therefore a must for Europe to agree on defence matters one day – when exactly this will be we still need to talk about. In other words: If we don’t do it, we are condemned to be downgraded technologically and quantitatively.

How important is a political will for cooperation between companies?

These kinds of projects cannot be implemented without a strong political will. It is not true that companies hide behind politicians, but the defence industry is mainly driven by political decisions.

However, especially in defence matters countries shy away from surrendering their sovereignty.

Indeed. The logical consequence of such projects is that the interdependence of the countries has to be accepted. Whether you share a material or digital platform, be it a ship, a submarine, an aircraft, a satellite or a communication system. In the major European countries this acceptance does not yet exist today. This will only change once we move from intention to action. Recently we took the step from the intention to a declaration of intent. This is a necessary intermediate step. The step towards implementation is still missing.

In joint defence projects there always were friction and expensive technical problems in the past, such as with the A400M transport aircraft. France even left the Eurofighter consortium and developed its own fighter jet, the Rafale. How would this have to change this time in order to work?

For such complex projects to be successful the decisions must only be taken based on the capabilities of the companies. Otherwise you create industrial octopuses with cooperation programs which unacceptably exceed their time and cost frameworks. This not only weakens armies and companies but also undermines the credibility of the responsible politicians in the eyes of citizens and taxpayers.

Does this mean that the participating countries should not expect a piece of the defence cake in the form of orders for their domestic industry?

This aspect must not be excluded. In the view of politicians employment is as important as sovereignty. However, if you want to create a European defence policy, it is time to say goodbye to a purely national view of industry. The national pride in the domestic industry must be overcome and replaced by a new, European pride. This will not happen overnight. We still consider ourselves too much as French, German or Italian. Instead, we should be proud to be Europeans.
“…German in Germany and Australian in Australia”
Is Thales going to be proud of a product manufactured in Poland?

Sure, Thales is a European and even a globally acting company. Thales is Polish in Poland, German in Germany and Australian in Australia. If Europe has the necessary technologies, European technology will need to be purchased. Today, if I want to buy a Patriot rocket or an F-16, these are produced in America. Period. This also highlights the contradictions of some European politicians. It does not make sense to state that you are in favour of a European defence policy but then buy products outside the borders of Europe which could have been developed in Europe.

Is this a criticism that the German air force apparently gives preference to American F-35 to close the gap between the decommissioning of old Tornado aircraft and the commissioning of the promised European fighter jet?

It is not the task of an industrial company to voice criticism. However, in my opinion it would contradict the political will publicly expressed last summer. Of course, it is nice that we buy from an ally, and we must be pleased to have allies. But if industrial and technological capacities are available in Europe, why do we look for them outside our borders? Other great nations don’t do this. The USA never buys defence products abroad if it can manufacture them at home. China thinks the same. I think this is common sense that Europe should adopt.

Germany also has stricter rules for the export of defence products than France. The Treaty of 1972 by the then defence secretaries Helmut Schmidt and Michel Debré, according to which “neither of the two governments shall prevent the other government from exporting or permitting to be exported military weapons or other defence material resulting from a joint development or manufacture”, is obsolete. How should this be dealt with?

If we don’t manage to reinstate the Schmidt/Debré treaty, this will present an obstacle to cooperation. Our defence industries cannot survive and develop exclusively on the national markets. I have frequently faced the situation of the export of parts being blocked. If we don’t solve the problem, we shall never take the step for a declaration of intent to implementation.

Are you, given the risks, in favour of implementing a concrete defence cooperation with as many partners as possible? Or should the group be rather smaller?

Let’s be pragmatic. It is less complicated to start with two or three than with ten or twelve. Or with 28! Therefore, we should start with two or three. But keep the door open to become four or five or six tomorrow. But if we were to start with ten or twelve straight away, it is too complicated.

Will Thales achieve more or less turnover in a defence union?

With a European defence policy the good companies will be strengthened and the less good start doing something else. Viewed globally, this will advance the European industry. Today, natural selection does not take place, because national considerations take priority. For Thales it is a reality to think in European rather than national dimensions. If this were not the case, we could not strengthen our leading position.

Source

29 avril 2022
Le GICAT recrute 3 nouveaux apprentis à partir de septembre 2022

Paris, le 29 avril 2022. Trois offres sont disponibles sur notre site internet et ce jusqu’au 12 mai prochain. Chargé(e) de Communication et Affaires publiques : https://lnkd.in/ev5PJ-sF Chargé(e) de mission « Défense » : https://lnkd.in/efnPuWfc Chargé(e) de mission « Sécurité & Services aux adhérents » : https://lnkd.in/e6jN5ctg Nos 3 offres sont également consultables dans l’espace […]

15 avril 2022
Lancement des expérimentations technico-opérationnelles pour la sécurité des JOP 2024

Paris, le 15 avril 2022. Le directeur adjoint du Cabinet du ministre de l’Intérieur a réuni jeudi 14 avril les industriels de la filière « sécurité » pour annoncer le démarrage de la phase d’expérimentations des techniques de sécurité et de cyber sécurité. Ces expérimentations débuteront dès la fin avril dans le cadre du programme général de sécurité […]

14 avril 2022
ATHEA et INVENIS rejoignent le GICAT

Paris, jeudi 14 avril 2022. ATHEA et INVENIS rejoignent le GICAT et intègrent le Cluster Data Intelligence pour compléter son offre en solutions souveraines sur le segment stratégique de l’agrégation, la préparation et l’exploitation des données. Le Groupement des Industries Françaises de Défense et de Sécurité terrestres et aéroterrestres (GICAT) fort de ses 382 adhérents, […]

21 mars 2022
Eurosatory 2022

Paris, lundi 21 mars 2022. Eurosatory, le leader mondial de la Défense et de la Sécurité terrestres et aéroterrestres se tiendra en juin 2022 et permettra à l’écosystème de Défense international de réfléchir à de nouveaux modèles d’armées à la suite de la guerre qui opposent la Russie à l’Ukraine. La crise ukrainienne, représentative de […]

25 février 2022
Le GICAT accueille son nouveau Directeur Affaires publiques France et Europe

Paris, le 25 février 2022. Après 8 années au GICAT (Groupement des Industries Françaises de Défense et de Sécurité terrestres et aéroterrestres) comme Directeur de la communication, puis comme Directeur des affaires publiques et de l’innovation, François MATTENS fait le choix de relever un nouveau défi en rejoignant XXII, éditeur de logiciels de vision par […]

31 janvier 2022
Colloque « La réussite des JO Paris 2024, un enjeu crucial de cybersécurité »

Le colloque est organisé par la chaire Cybersécurité des grands événements publics de la Fondation Université Bretagne Sud avec le soutien de Engie et du GICAT (Groupement des industries de défense et de sécurité terrestres et aéroterrestres) et en partenariat avec le CNSJ (Coordination Nationale pour la Sécurité des JO 2024 et des grands événements […]

25 janvier 2022
Le GICAT au rendez-vous de La Fabrique Défense

Du vendredi 28 au dimanche 30 janvier 2022, se tiendra l’édition parisienne de La Fabrique Défense, à la Grande Halle de la Villette. Le GICAT (Groupement des industries françaises de défense et de sécurité terrestres et aéroterrestres) exposera sur un stand commun avec l’armée de Terre de plus de 350 m². Paris, le 25 janvier […]

29 octobre 2021
LE GICAT participera au salon des Maires et des collectivités locales (SMCL) du 16 au 18 novembre 2021

Cette année pour la première fois, le GICAT disposera d’un stand au SMCL (Pavillon 4, stand C66), qui se tiendra Porte de Versailles, à Paris, du 16 au 18 novembre 2021. L’occasion de présenter l’offre de ses adhérents en matière de sécurisation des territoires. Paris – le 2 novembre 2021. En 2018, l’industrie de sécurité […]

25 octobre 2021
LE GICAT et ses adhérents, en première ligne pour la sécurisation des JO et JOP 2024

A l’occasion du salon Milipol Paris 2021, le GICAT a organisé le mercredi 20 octobre, une conférence de presse très suivie sur la sécurisation des Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024.  Retour en images. Paris, le 25 octobre 2021- Animée par Gérard Lacroix, Délégué général adjoint « Sécurité » du GICAT, la conférence s’est tenue en […]

11 octobre 2021
Le GICAT partenaire du Forum Entreprise Défense (FED)

Paris, le 11 octobre 2021. Du 13 au 14 octobre 2021 se tiendra la dix-septième édition du FED, à Versailles-Satory. Organisé conjointement par la Structure intégrée du maintien en condition opérationnelle des matériels terrestres (SIMMT), le Groupement des industries Françaises de défense et de sécurité terrestres et aéroterrestres (GICAT) et la Chambre de Commerce et d’Industrie […]

18 mai 2022
Le site Arquus de Limoges reçoit une subvention de 800 K€ pour son projet de nouvelle plateforme logistique

Le 11 mai 2022, Mme Fabienne BUCCIO, préfète de région Nouvelle-Aquitaine, a remis à Arquus au nom de l’Etat une subvention exceptionnelle au titre du soutien à l’investissement industriel dans les territoires. Cette annonce a été faite au cours d’une soirée réunissant les lauréats de l’appel à projets Territoires d’Industrie organisée à la résidence préfectorale, […]

17 mai 2022
Marck & Balsan acquiert l’entreprise France Manufacture

Le 10 mai 2022, le tribunal de commerce de Paris a validé la reprise de l’entreprise France Manufacture, basée à Limoges (87), par Marck & Balsan. Placée en liquidation judiciaire en février 2022, France Manufacture cherchait un repreneur. Marck & Balsan a candidaté et a été retenue par le tribunal de commerce de Paris. France […]

Cybersécurité & souveraineté : Comment les aborder dans les solutions de sûreté ?

Le 17 mai 2022. Axis Communications a le plaisir de vous convier à cet événement dédié à la cybersécurité et la souveraineté des solutions de sûreté, au Campus Cyber à La Défense. Projet initié par le président de la République, le Campus Cyber est le lieu totem de la cybersécurité qui rassemble les principaux acteurs […]

16 mai 2022
Scrome: un nouveau nom, de nouvelles ambitions

Le 16 mai 2022. Acteur historique de l’optronique et de la mécanique de précision depuis 1987, SCROME affirme sa stratégie de développement sur des marchés à haute valeur ajoutée en adoptant son nouveau nom : ELYNXO, et en renouvelant son identité visuelle. En profonde transformation depuis 2016, notamment en matière de recherche et d’innovation, le […]

29 mars 2022
Arquus au cœur de la mobilité du CAESAR MK II

Le 19 février 2022, le Premier Ministre, monsieur Jean CASTEX, a annoncé la notification à la société Nexter Systems du contrat de développement du CAmion Equipé d’un Système d’ARtillerie (Caesar ©) de nouvelle génération ou Caesar © MK II. Fournisseur de longue date de mobilité tactique et logistique des armées, Arquus se réjouit d’avoir été […]

17 mars 2022
MASA accueille ALBAREST PARTNERS et le fonds Definvest à son capital pour entamer une nouvelle phase de croissance

Paris, 15 mars 2022 – Afin de renforcer son statut de leader des logiciels de modélisation et de simulation de commandements pour la Défense et la sécurité civile, la PME MASA accueille à son capital Albarest Partners et le fonds Definvest, géré par Bpifrance pour le compte du ministère des Armées. Fondé en 1996 et […]

16 mars 2022
Proengin, spécialiste de la gestion de menaces chimiques et biologiques, a reçu la visite de la ministre des Armées Florence Parly

Saint-Cyr-l’École, le 15 mars 2022 – Le Conseil d’administration et l’ensemble des salariés de Proengin ont été honorés par la visite ce jour de Madame Florence Parly, ministre des Armées, à son siège de Saint-Cyr-l’École. Cette visite met en avant la réussite du plan Action PME mis en œuvre par le ministère des Armées et […]

4 mars 2022
Cybergun et Verney-Carron s’entendent pour créer le premier acteur français des armes de petits calibres

4 mars 2022. VERNEY-CARRON, plus ancien manufacturier d’armes français, annonce avoir accepté et signé l’offre ferme de sa reprise par CYBERGUN, acteur mondial du tir de loisir, afin de créer ensemble le premier acteur français des armes de petits calibres. CYBERGUN est une entreprise française spécialisée dans la production et la distribution de répliques d’armes […]

2 mars 2022
La mobilité hydrogène : Des solutions opérationnelles chez CKP Engineering

Spécialiste reconnu de la chaîne globale de transmission depuis plus de 10 ans et multi-titré aux 24 Heures du Mans et au Dakar, CKP Engineering bénéficie d’une forte expérience en matière d’intégration de la mobilité thermique et électrique. C’est donc tout naturellement et légitimement que les solutions sur-mesure du bureau d’étude intègrent pleinement la mobilité […]

15 février 2022
NR Swarm Net parmi les projets lauréats pour lutter contre les menaces NRBC

Lancé le 8 mars 2021, l’appel à manifestation d’intérêt « Maladies Infectieuses Emergentes et Menaces NRBC » devait permettre d’identifier sur le territoire français les acteurs économiques concernés et recueillir leurs propositions de projets prêts à être financés rapidement ou plus prospectifs et susceptibles d’être soutenus dans le cadre de futurs appels à projets. Les […]

X