PATRICE CAINE: « A NEW EUROPEAN DEFENCE PROJECT IS URGENT »
05 Mar 2018

PATRICE CAINE: « A NEW EUROPEAN DEFENCE PROJECT IS URGENT »

In an interview with the German economic weekly WirtschaftsWoche, Patrice Caine speaks about the challenges of increased European coordination in the defence sector, and the need to go beyond national interests alone. He takes the opportunity to recall what Thales is today: a global group deeply rooted in all the countries in which it is present.
Interview by Karin Finkenzeller, published in WirtschaftsWoche on February 23.

WirtschaftsWoche: Mr. Caine, for decades there has been talk about a defence union in Europe without tangible results. How do you rate the chances that this will change with the “permanent structured cooperation” (Pesco) passed in Brussels in November and the cooperation in the construction of a fighter jet announced by Berlin and Paris in the summer?

Patrice Caine: I think that we all agree that this project is urgent. When we look beyond Europe’s borders at countries with a meaningful defence industry it is apparent that European companies are disadvantaged when it comes to the distribution of market share. It is therefore a must for Europe to agree on defence matters one day – when exactly this will be we still need to talk about. In other words: If we don’t do it, we are condemned to be downgraded technologically and quantitatively.

How important is a political will for cooperation between companies?

These kinds of projects cannot be implemented without a strong political will. It is not true that companies hide behind politicians, but the defence industry is mainly driven by political decisions.

However, especially in defence matters countries shy away from surrendering their sovereignty.

Indeed. The logical consequence of such projects is that the interdependence of the countries has to be accepted. Whether you share a material or digital platform, be it a ship, a submarine, an aircraft, a satellite or a communication system. In the major European countries this acceptance does not yet exist today. This will only change once we move from intention to action. Recently we took the step from the intention to a declaration of intent. This is a necessary intermediate step. The step towards implementation is still missing.

In joint defence projects there always were friction and expensive technical problems in the past, such as with the A400M transport aircraft. France even left the Eurofighter consortium and developed its own fighter jet, the Rafale. How would this have to change this time in order to work?

For such complex projects to be successful the decisions must only be taken based on the capabilities of the companies. Otherwise you create industrial octopuses with cooperation programs which unacceptably exceed their time and cost frameworks. This not only weakens armies and companies but also undermines the credibility of the responsible politicians in the eyes of citizens and taxpayers.

Does this mean that the participating countries should not expect a piece of the defence cake in the form of orders for their domestic industry?

This aspect must not be excluded. In the view of politicians employment is as important as sovereignty. However, if you want to create a European defence policy, it is time to say goodbye to a purely national view of industry. The national pride in the domestic industry must be overcome and replaced by a new, European pride. This will not happen overnight. We still consider ourselves too much as French, German or Italian. Instead, we should be proud to be Europeans.
“…German in Germany and Australian in Australia”
Is Thales going to be proud of a product manufactured in Poland?

Sure, Thales is a European and even a globally acting company. Thales is Polish in Poland, German in Germany and Australian in Australia. If Europe has the necessary technologies, European technology will need to be purchased. Today, if I want to buy a Patriot rocket or an F-16, these are produced in America. Period. This also highlights the contradictions of some European politicians. It does not make sense to state that you are in favour of a European defence policy but then buy products outside the borders of Europe which could have been developed in Europe.

Is this a criticism that the German air force apparently gives preference to American F-35 to close the gap between the decommissioning of old Tornado aircraft and the commissioning of the promised European fighter jet?

It is not the task of an industrial company to voice criticism. However, in my opinion it would contradict the political will publicly expressed last summer. Of course, it is nice that we buy from an ally, and we must be pleased to have allies. But if industrial and technological capacities are available in Europe, why do we look for them outside our borders? Other great nations don’t do this. The USA never buys defence products abroad if it can manufacture them at home. China thinks the same. I think this is common sense that Europe should adopt.

Germany also has stricter rules for the export of defence products than France. The Treaty of 1972 by the then defence secretaries Helmut Schmidt and Michel Debré, according to which “neither of the two governments shall prevent the other government from exporting or permitting to be exported military weapons or other defence material resulting from a joint development or manufacture”, is obsolete. How should this be dealt with?

If we don’t manage to reinstate the Schmidt/Debré treaty, this will present an obstacle to cooperation. Our defence industries cannot survive and develop exclusively on the national markets. I have frequently faced the situation of the export of parts being blocked. If we don’t solve the problem, we shall never take the step for a declaration of intent to implementation.

Are you, given the risks, in favour of implementing a concrete defence cooperation with as many partners as possible? Or should the group be rather smaller?

Let’s be pragmatic. It is less complicated to start with two or three than with ten or twelve. Or with 28! Therefore, we should start with two or three. But keep the door open to become four or five or six tomorrow. But if we were to start with ten or twelve straight away, it is too complicated.

Will Thales achieve more or less turnover in a defence union?

With a European defence policy the good companies will be strengthened and the less good start doing something else. Viewed globally, this will advance the European industry. Today, natural selection does not take place, because national considerations take priority. For Thales it is a reality to think in European rather than national dimensions. If this were not the case, we could not strengthen our leading position.

Source

25 octobre 2021
LE GICAT et ses adhérents, en première ligne pour la sécurisation des JO et JOP 2024

A l’occasion du salon Milipol Paris 2021, le GICAT a organisé le mercredi 20 octobre, une conférence de presse très suivie sur la sécurisation des Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024.  Retour en images. Paris, le 25 octobre 2021- Animée par Gérard Lacroix, Délégué général adjoint « Sécurité » du GICAT, la conférence s’est tenue en […]

11 octobre 2021
Le GICAT partenaire du Forum Entreprise Défense (FED)

Paris, le 11 octobre 2021. Du 13 au 14 octobre 2021 se tiendra la dix-septième édition du FED, à Versailles-Satory. Organisé conjointement par la Structure intégrée du maintien en condition opérationnelle des matériels terrestres (SIMMT), le Groupement des industries Françaises de défense et de sécurité terrestres et aéroterrestres (GICAT) et la Chambre de Commerce et d’Industrie […]

25 janvier 2021
Discours des vœux du Président du GICAT

Paris – le 25 janvier 2021 – Le 20 janvier dernier, Marc Darmon adressait ses vœux aux adhérents du groupement. L’occasion de faire le point sur une année 2020 difficile et d’ouvrir de nouvelles perspectives pour 2021. Ci-dessous l’intégralité de son discours. « 2020 a été une année de crise sanitaire et économique majeure, une année […]

18 janvier 2021
Marc Darmon, Président du GICAT, répond à la Revue de la Gendarmerie Royale Marocaine

ANALYSE DE L’EXPERT : M.MARC DARMON Directeur général adjoint du Groupe Thales* Président du Groupement des industries Françaises de défense et de sécurité terrestres et aéroterrestres (GICAT) Aujourd’hui, nous assistons à une technologisation fulgurante du domaine de la sécurité. Pourriez-vous, Monsieur, nous en parler davantage et nous pré- senter les liens existant entre la technologie […]

11 janvier 2021
Travaux du groupe de travail Munitions REACH du GICAT

Le groupe de travail Munitions REACH du GICAT piloté par Mme Joëlle Pinchot (Etienne LACROIX) réunit des experts des sociétés LACROIX, MBDA-FRANCE, NEXTER-MUNITIONS, ARIANE GROUP, DAVEY BICKFORD, THALES LAS France, AIRBUS Defence & Space et JUNGHANS-T2M. Il a rédigé une quatrième version du guide professionnel relatif à la détermination du statut des munitions et composants […]

20 octobre 2020
Generate logo 1700x450 CANVA
Decouvrez la 9e promotion de Generate

Après sélection d’un jury présidé par Luc Renouil, président de la commission R&TI, le GICAT a le plaisir de vous présenter la neuvième promotion de start-up qui nous rejoignent en octobre 2020 : ADAGOS développe NeurEco, une IA parcimonieuse qui repose sur un nombre réduit de connexions neuronales. Elle permet de réduire le volume de données d’apprentissage et […]

24 septembre 2020
Cérémonie de signature de la charte de partenariat du MCO terrestre et lancement du FED 2021

Cérémonie de signature de la charte de partenariat du Maintien en Condition Opérationnelle (MCO) terrestre et lancement du Forum Entreprises Défense (FED) 2021 Paris – Le jeudi 24 septembre 2020 – Quinze adhérents du GICAT* (Groupement des Industries Françaises de Défense et de Sécurité terrestres et aéroterrestres) ont répondu à l’invitation du Président du GICAT, […]

4 septembre 2020
Le GICAT accueille son nouveau délégué général adjoint aux questions de Défense

Paris, le 4er septembre 2020 – La délégation du GICAT (Groupement des Industries Françaises de Défense et de Sécurité terrestres et aéroterrestres) compte un nouveau membre en la personne de Thierry PUIG, nommé délégué adjoint Défense. Diplômé de I ‘Ecole nationale supérieure des ingénieurs des études et techniques d’armement (1980-1984), Thierry PUIG effectue sa formation […]

30 avril 2020
Le GICAT renouvelle ses postes en alternance pour l’année 2020/2021 !

Trois offres sont disponibles sur notre site internet et ce jusqu’au 4 juin prochain. Vous trouverez toutes les informations en cliquant sur les liens suivants : – Chargé(e) de communication et d’affaires publiques : https://www.gicat.com/job/chargee-de-communication-et-daffaires-publiques-3/ – Chargé(e) de mission « Défense et Innovation » : https://www.gicat.com/job/chargee-de-mission-defense-et-innovation/ – Chargé(e) de mission « Sécurité » & Services […]

26 mars 2020
EUROSATORY 2020 est annulé

La situation sanitaire due au Covid-19 se dégrade de jour en jour en France et s’est étendue au monde entier. Les conditions de préparation et de déroulement du salon qui préserveraient la santé et la sécurité des quelques 100 000 participants attendus, visiteurs, exposants et organisateurs, ne sont pas réunies. Nombre d’exposants internationaux et français […]

28 octobre 2021
2016 – 2021 : Shark Robotics se hisse en leader mondial des robots pompiers

La Rochelle, France, le 28 octobre 2021 – Cela fait maintenant 5 ans que l’aventure Shark Robotics a débuté.  Fondée en 2016, à La Rochelle, par Cyril KABBARA et Jean-Jacques TOPALIAN, la petite équipe de 10 personnes se donnait pour objectif de concevoir et fabriquer intégralement en France des robots terrestres utiles et fiables pour les personnes […]

Le RAID choisit de s’équiper du système RadSwarm : des essaims de drones autonomes permettant la cartographie de menaces nucléaires et radiologiques

Bièvres, le 28/10/2021 : Le RAID, l’unité d’élite de la Police Nationale française, choisit la solution « clé en main » co-développée par les sociétés françaises Icohup et Icarus Swarms. Les kits RadSwarm sont composés d’une flotte de 4 à 20 drones. Conçus par le Français Parrot, ils sont modifiés par Icarus Swarms afin d’être […]

25 octobre 2021
L’ONERA et TRAAK finalisent l’évaluation des technologies du programme de géolocalisation en zone urbaine du fantassin (APOS-UE) de l’AED

La seconde phase d’expérimentation du Projet APOS-UE (Advanced Position & Orientation System for Urban Environment) de l’Agence Européenne de Défense vient de s’achever au Centre d’entrainement aux actions en zone urbaine de l’Armée de terre (CENZUB) et clôt ainsi avec succès le programme d’évaluations technologiques de géolocalisation du fantassin évoluant en intérieur sans recours aux […]

ARELIS, Groupe LGM, investit 1 millions d’euros dans la conception et la réalisation de systèmes embarqués

ARELIS, Groupe LGM, leader français des sous-systèmes hyperfréquence et radiofréquence pour applications embarquées, annonce un investissement d’1M¤€dans son usine de production de Marville (55) ainsi que pour son site de développement de Saint-Aubin -Lès- Elbeuf (76). Ces nouveaux investissements vont permettre à ARELIS d’améliorer sa compétitivité et de faire face à la demande croissante du […]

20 octobre 2021
Ineo Defense se renforce dans les technologies d’optronique en milieux contraints avec l’acquisition d’EXAVISION

Depuis sa création en 1990, EXAVISION a développé une expertise en solutions optroniques adaptées aux terrains difficiles. Ses équipements et systèmes alliant optique et électronique sont utilisés par la Marine, à bord des véhicules blindés des forces terrestres, mais aussi au cœur des réacteurs EPR ou encore dans des lignes de production industrielles. Pour Ineo […]

19 octobre 2021
MARCK & BALSAN AU SALON MILIPOL 2021

Protection – Uniforme – Matériel : nos 3 grandes expertises produits à découvrir stand 5N180. PROTECTION Des tenues et équipements de protection spécifiquement adaptés aux conditions climatiques et différentes missions des forces de sécurité et de défense. Parmi les innovations de cette édition : Le nouveau blouson de maintien de l’ordre développé pour la CRS8 et spécialement […]

15 octobre 2021
ARQUUS présente ses solutions de soutien et de logistique au Forum Entreprise Défense à Satory

Partenaire majeur du Maintien en Condition Opérationnelle (MCO) terrestre, Arquus présente ses solutions au Forum Entreprise Défense (FED) à Satory, les 13 et 14 octobre. Le MCO est au coeur des problématiques actuelles des armées, avec des rythmes opérationnels toujours plus élevés, des conditions toujours plus difficiles. Ces contraintes viennent peser sur des parcs extrêmement […]

6 octobre 2021
Coopération entre Saab et Solarmtex

Saab Barracuda AB et Solarmtex S.A.S, situé à Vierzon en France ont signé un accord de coopération par lequel Solarmtex devient le partenaire pour les produits de camouflage de Saab Barracuda en France. « La situation stratégique en Europe évolue vers un niveau de menace plus élevé. De fait, les besoins des forces armées en […]

17 mars 2021
Centigon France confirme une nouvelle commande du ministère de la Défense irlandais pour des missions de maintien de la paix pour les Nations unies.

– Les véhicules blindés FORTRESS 200 ont été développés par la PME française spécialisée dans les véhicules blindés sur-mesure, en partenariat avec le ministère irlandais de la Défense. – Ces 28 SUV protégés assureront une protection essentielle des forces pour le personnel servant à l’étranger. Lamballe, lundi 15 mars 2021 – Centigon France est fière […]

8 mars 2021
Factem lance son nouveau produit : le haut-parleur PVA 100

Bayeux, le 04 mars 2021 – FACTEM présente le PVA 100, le seul haut-parleur compact muni d’un micro avec traitement anti-larsen qui permet d’amplifier la voix. Plus besoin de forcer sur la voix pour être compris de son auditoire, en particulier lorsqu’on porte un masque dans le contexte sanitaire actuel.  FACTEM est une PME française spécialisée dans […]

X