PATRICE CAINE: “A NEW EUROPEAN DEFENCE PROJECT IS URGENT”
05 Mar 2018

PATRICE CAINE: “A NEW EUROPEAN DEFENCE PROJECT IS URGENT”

In an interview with the German economic weekly WirtschaftsWoche, Patrice Caine speaks about the challenges of increased European coordination in the defence sector, and the need to go beyond national interests alone. He takes the opportunity to recall what Thales is today: a global group deeply rooted in all the countries in which it is present.
Interview by Karin Finkenzeller, published in WirtschaftsWoche on February 23.

WirtschaftsWoche: Mr. Caine, for decades there has been talk about a defence union in Europe without tangible results. How do you rate the chances that this will change with the “permanent structured cooperation” (Pesco) passed in Brussels in November and the cooperation in the construction of a fighter jet announced by Berlin and Paris in the summer?

Patrice Caine: I think that we all agree that this project is urgent. When we look beyond Europe’s borders at countries with a meaningful defence industry it is apparent that European companies are disadvantaged when it comes to the distribution of market share. It is therefore a must for Europe to agree on defence matters one day – when exactly this will be we still need to talk about. In other words: If we don’t do it, we are condemned to be downgraded technologically and quantitatively.

How important is a political will for cooperation between companies?

These kinds of projects cannot be implemented without a strong political will. It is not true that companies hide behind politicians, but the defence industry is mainly driven by political decisions.

However, especially in defence matters countries shy away from surrendering their sovereignty.

Indeed. The logical consequence of such projects is that the interdependence of the countries has to be accepted. Whether you share a material or digital platform, be it a ship, a submarine, an aircraft, a satellite or a communication system. In the major European countries this acceptance does not yet exist today. This will only change once we move from intention to action. Recently we took the step from the intention to a declaration of intent. This is a necessary intermediate step. The step towards implementation is still missing.

In joint defence projects there always were friction and expensive technical problems in the past, such as with the A400M transport aircraft. France even left the Eurofighter consortium and developed its own fighter jet, the Rafale. How would this have to change this time in order to work?

For such complex projects to be successful the decisions must only be taken based on the capabilities of the companies. Otherwise you create industrial octopuses with cooperation programs which unacceptably exceed their time and cost frameworks. This not only weakens armies and companies but also undermines the credibility of the responsible politicians in the eyes of citizens and taxpayers.

Does this mean that the participating countries should not expect a piece of the defence cake in the form of orders for their domestic industry?

This aspect must not be excluded. In the view of politicians employment is as important as sovereignty. However, if you want to create a European defence policy, it is time to say goodbye to a purely national view of industry. The national pride in the domestic industry must be overcome and replaced by a new, European pride. This will not happen overnight. We still consider ourselves too much as French, German or Italian. Instead, we should be proud to be Europeans.
“…German in Germany and Australian in Australia”
Is Thales going to be proud of a product manufactured in Poland?

Sure, Thales is a European and even a globally acting company. Thales is Polish in Poland, German in Germany and Australian in Australia. If Europe has the necessary technologies, European technology will need to be purchased. Today, if I want to buy a Patriot rocket or an F-16, these are produced in America. Period. This also highlights the contradictions of some European politicians. It does not make sense to state that you are in favour of a European defence policy but then buy products outside the borders of Europe which could have been developed in Europe.

Is this a criticism that the German air force apparently gives preference to American F-35 to close the gap between the decommissioning of old Tornado aircraft and the commissioning of the promised European fighter jet?

It is not the task of an industrial company to voice criticism. However, in my opinion it would contradict the political will publicly expressed last summer. Of course, it is nice that we buy from an ally, and we must be pleased to have allies. But if industrial and technological capacities are available in Europe, why do we look for them outside our borders? Other great nations don’t do this. The USA never buys defence products abroad if it can manufacture them at home. China thinks the same. I think this is common sense that Europe should adopt.

Germany also has stricter rules for the export of defence products than France. The Treaty of 1972 by the then defence secretaries Helmut Schmidt and Michel Debré, according to which “neither of the two governments shall prevent the other government from exporting or permitting to be exported military weapons or other defence material resulting from a joint development or manufacture”, is obsolete. How should this be dealt with?

If we don’t manage to reinstate the Schmidt/Debré treaty, this will present an obstacle to cooperation. Our defence industries cannot survive and develop exclusively on the national markets. I have frequently faced the situation of the export of parts being blocked. If we don’t solve the problem, we shall never take the step for a declaration of intent to implementation.

Are you, given the risks, in favour of implementing a concrete defence cooperation with as many partners as possible? Or should the group be rather smaller?

Let’s be pragmatic. It is less complicated to start with two or three than with ten or twelve. Or with 28! Therefore, we should start with two or three. But keep the door open to become four or five or six tomorrow. But if we were to start with ten or twelve straight away, it is too complicated.

Will Thales achieve more or less turnover in a defence union?

With a European defence policy the good companies will be strengthened and the less good start doing something else. Viewed globally, this will advance the European industry. Today, natural selection does not take place, because national considerations take priority. For Thales it is a reality to think in European rather than national dimensions. If this were not the case, we could not strengthen our leading position.

Source

7 septembre 2022
Mercato de rentrée : le GICAT se muscle et se renouvelle

Paris, le 7 septembre 2022 – Après une année riche en activités et le succès d’Eurosatory, le groupement fait peau neuve avec l’arrivée de trois nouveaux membres au sein de l’équipe et deux recrutements en interne, pour un nouvel élan. L’ingénieure générale des études et techniques de l’armement Martine POIRMEUR succède à Thierry PUIG au […]

7 juillet 2022
Marc Darmon réélu Président du GICAT

Paris, le 7 juillet 2022 – Marc Darmon, Directeur Général Adjoint de Thales et Directeur Général de l’Activité Systèmes d’Information et de Communication Sécurisés a été réélu Président du GICAT pour un deuxième mandat de deux ans.  A l’issue de l’Assemblée générale, le nouveau conseil d’administration du GICAT (Groupement des Industries Françaises de Défense et […]

16 juin 2022
Arquus et Saab présentent un Sherpa Light Scout en configuration NRBC à Eurosatory 2022

Paris, le 16 juin 2022 – Les récents développements stratégiques en Europe remettent les capacités de défense NRBC (nucléaire, radiologique, biologique et chimique) sur la table. De nombreuses forces de Défense et de Sécurité à travers le monde sont en effet impatientes de renforcer leurs flottes de véhicules protégés contre le NRBC ou de mettre […]

27 mai 2022
Conférence de presse Eurosatory 2022

Paris, 27 mai 2022 – Mercredi 25 mai s’est tenue à Paris, la conférence de presse pré-salon autour du Président du GICAT, Marc DARMON, et du Directeur général du COGES Events, Commissaire général d’Eurosatory, Charles BEAUDOIN. Une trentaine de journalistes français et internationaux étaient présents pour assister à la présentation des grands défis à venir […]

29 avril 2022
Le GICAT recrute 3 nouveaux apprentis à partir de septembre 2022

Paris, le 29 avril 2022. Trois offres sont disponibles sur notre site internet et ce jusqu’au 12 mai prochain. Chargé(e) de Communication et Affaires publiques : https://lnkd.in/ev5PJ-sF Chargé(e) de mission « Défense » : https://lnkd.in/efnPuWfc Chargé(e) de mission « Sécurité & Services aux adhérents » : https://lnkd.in/e6jN5ctg Nos 3 offres sont également consultables dans l’espace […]

15 avril 2022
Lancement des expérimentations technico-opérationnelles pour la sécurité des JOP 2024

Paris, le 15 avril 2022. Le directeur adjoint du Cabinet du ministre de l’Intérieur a réuni jeudi 14 avril les industriels de la filière « sécurité » pour annoncer le démarrage de la phase d’expérimentations des techniques de sécurité et de cyber sécurité. Ces expérimentations débuteront dès la fin avril dans le cadre du programme général de sécurité […]

14 avril 2022
ATHEA et INVENIS rejoignent le GICAT

Paris, jeudi 14 avril 2022. ATHEA et INVENIS rejoignent le GICAT et intègrent le Cluster Data Intelligence pour compléter son offre en solutions souveraines sur le segment stratégique de l’agrégation, la préparation et l’exploitation des données. Le Groupement des Industries Françaises de Défense et de Sécurité terrestres et aéroterrestres (GICAT) fort de ses 382 adhérents, […]

21 mars 2022
Eurosatory 2022

Paris, lundi 21 mars 2022. Eurosatory, le leader mondial de la Défense et de la Sécurité terrestres et aéroterrestres se tiendra en juin 2022 et permettra à l’écosystème de Défense international de réfléchir à de nouveaux modèles d’armées à la suite de la guerre qui opposent la Russie à l’Ukraine. La crise ukrainienne, représentative de […]

25 février 2022
Le GICAT accueille son nouveau Directeur Affaires publiques France et Europe

Paris, le 25 février 2022. Après 8 années au GICAT (Groupement des Industries Françaises de Défense et de Sécurité terrestres et aéroterrestres) comme Directeur de la communication, puis comme Directeur des affaires publiques et de l’innovation, François MATTENS fait le choix de relever un nouveau défi en rejoignant XXII, éditeur de logiciels de vision par […]

31 janvier 2022
Colloque « La réussite des JO Paris 2024, un enjeu crucial de cybersécurité »

Le colloque est organisé par la chaire Cybersécurité des grands événements publics de la Fondation Université Bretagne Sud avec le soutien de Engie et du GICAT (Groupement des industries de défense et de sécurité terrestres et aéroterrestres) et en partenariat avec le CNSJ (Coordination Nationale pour la Sécurité des JO 2024 et des grands événements […]

15 septembre 2022
Journées du Patrimoine 2022 : ouverture au public du Conservatoire du Véhicule Militaire d’Arquus à Garchizy

Paris, le 15 septembre 2022 – Le 17 septembre 2022, Arquus organise une journée de présentation de son Conservatoire du Véhicule Militaire à l’occasion des Journées du Patrimoine. Deuxième édition des journées du Patrimoine organisées sur le site de Garchizy (Nièvre), cette journée permettra de présenter au public plus d’une soixantaine de véhicules historiques ayant […]

5 septembre 2022
Aleph-Networks et Wintellis renforcent leur partenariat

Paris, le 5 septembre 2022. Les deux sociétés, membres du Cluster Data Intelligence du GICAT, ont scellé leur partenariat opérationnel par une montée de Wintellis au capital d’Aleph-Networks. Il s’agit d’accroître à la fois leur capacité en Intelligence stratégique et la fertilisation croisée entre les outils de recherche et de collecte d’Aleph-Networks et la puissance […]

5e Salon du livre de l’armée de Terre – “Penser et raconter la guerre”

Paris, le 5 septembre 2022 – Les 17 et 18 septembre 2022, à l’Hôtel national des Invalides, de 10h à 18h, se tiendra le 5e salon du livre de l’armée de Terre. A l’occasion de la 39ᵉ édition des Journées européennes du patrimoine, l’armée de Terre vous donne rendez-vous pour découvrir les ouvrages d’auteurs civils […]

18 juillet 2022
Le groupe Deveryware fournit le laboratoire d’analyse ADN donné par la France à l’Ukraine

Paris, le 18 juillet 2022 – Le 14 juillet, le Centre de crise et de soutien du ministère de l’Europe et des affaires étrangères a fourni à la procurature générale d’Ukraine un laboratoire mobile dédié à l’analyse ADN rapide pour l’identification humaine. Cette action s’inscrit dans le cadre du soutien de la France aux autorités […]

12 juillet 2022
Marck & Balsan et le défilé du 14 juillet 2022

Paris, le 12 juillet 2022 – Depuis toujours, le défilé du 14 juillet est synonyme de « Fashion week » pour Marck & Balsan : de nombreux corps défilants portent des uniformes, des coiffes et des accessoires confectionnés dans les ateliers Marck & Balsan.Cette année, le défilé revêt en plus un caractère inédit : lors […]

6 juillet 2022
Inauguration d’un espace de travail collaboratif au campus cyber pour l’équipe intégrée

Paris, le 6 juillet 2022 – Le 27 juin dernier, un espace de travail collaboratif a été inauguré au sein du Campus Cyber. Cet espace permet à une équipe mixte d’agents publics du ministère de l’Intérieur et d’acteurs du privé de travailler ensemble sur le programme d’expérimentations technologiques de sécurité en vue des grands événements. […]

5 juillet 2022
La société COEXYA rejoint le Cluster Data Intelligence du GICAT

Paris, le 5 juillet 2022 – La société COEXYA rejoint le Cluster Data Intelligence du GICAT afin d’enrichir l’offre en solutions souveraines de traitement de données massives à destination des États et des opérateurs d’importance vitale. Pierre Gachon, Directeur commercial de COEXYA, explique que “les récentes signatures de projets IT d’envergure dans le domaine de […]

1 juillet 2022
L’équipe Squadbot menée par Arquus remporte la première édition du challenge COHOMA organisé par le BattleLab Terre

Paris, le 1er juillet 2022 – Le 29 juin 2022, le colonel de Peyret, directeur du BattleLab Terre, a remis à l’équipe Squadbot formée autour d’Arquus le premier prix du challenge CoHoMa (Collaboration Homme-Machine) organisé en mai 2022 sur le camp de Beynes (Yvelines). L’objectif de CoHoMa était de développer une réflexion sur le terrain […]

17 juin 2022
ARQUUS et l’ISL signent un accord de coopération sur Eurosatory 2022

Paris, le 17 juin 2022 – Le 15 juin 2022. Ce mercredi 15 juin lors du salon Eurosatory 2022 à Paris, ARQUUS et l’Institut franco-allemand de recherches de Saint-Louis (ISL) ont signé un accord de coopération. Cet accord d’une durée de cinq ans permet à ARQUUS et à l’ISL de mieux structurer leur collaboration et […]

16 juin 2022
Arquus et ses partenaires Thales et NTGS lancent le nouveau Sherpa A2M à Eurosatory 2022

Paris, le 16 juin 2022 – Le 14 juin 2022, Arquus, Thales et NTGS ont officiellement présenté le nouveau Sherpa A2M (Advanced Mobile Mortar), lors d’une cérémonie organisée sur le stand Arquus à Eurosatory 2022. Le Sherpa A2M est une réponse aux défis tactiques posés par l’artillerie dans les engagements de haute intensité : mobilité, […]

X