Pourquoi Thales va rester sur des courants ascendants
08 Mar 2018

Pourquoi Thales va rester sur des courants ascendants

Tout semble sourire actuellement au groupe d’électronique présidé par Patrice Caine. Et l’avenir apparait très prometteur.
En dépit d’une baisse des prises de commandes de 9% en 2017, Thales va bien. Très bien même. Le groupe d’électronique grimpe à des altitudes de rentabilité jamais atteintes (9,8% de marge). Et pourtant ce n’est pas encore fini. Son jeune PDG Patrice Caine, qui a su convaincre l’an dernier Gemalto de rejoindre sa galaxie malgré l’intérêt insistant du hussard Atos, veut envoyer son groupe sur des orbites encore plus élevées. Il vise en 2018 une croissance de l’Ebit entre 1,62 et 1,66 milliard (contre 1,54 milliard en 2017), des prises de commandes à hauteur à 15,5 milliards d’euros (14,9 milliards en 2017) et du chiffre d’affaires (entre 4% et 5%). Résultat, Thales a séduit les marchés et a donc cartonné mardi soir à la clôture de la bourse de Paris (+6,26% à 95,34 euros).

“2017 a été une nouvelle année record pour Thales (qui) a dépassé tous ses objectifs financiers annuels”, s’est félicité mardi Patrice Caine.

Le groupe semble d’ailleurs bien armé pour satisfaire les ambitions de son PDG. Les marchés où Thales est présent, surfent actuellement sur des courants très ascendants (défense, aéronautique, cybersécurité, transport) à l’exception de quelques rares marchés comme celui des satellites de télécoms complètement atone. Patrice Caine peut donc avoir “la banane”, tout lui a souri jusqu’à présent. Même l’activité transport en souffrance à son arrivée recommence à gagner de l’argent (72 millions d’Ebit) et Naval Group confirme son redressement (35% détenus par Thales). Cela devrait lui sourire encore quelque temps.

Faut-il être inquiet sur les prises de commandes en baisse?
Pour la deuxième année consécutive, les prises de commande ont baissé après avoir, il est vrai, atteint des sommets (18,8 milliards en 2015 et 16,5 milliards en 2016). Deux années marquées par les premières commandes de Rafale (Égypte et Qatar en 2015, puis Inde en 2016). 2017 a été une année blanche dans le carnet de commande du Team Rafale même si le Qatar a bien commandé douze Rafale supplémentaires en décembre… mais n’a pas encore versé le fameux acompte. Résultat, Thales enregistre un book-to-bill (ratio chiffre d’affaires sur prises de commandes) négatif depuis cinq ans (0,94, contre 1,11 en 2016 et 1,34 en 2015).

En prime, Thales n’a obtenu l’an dernier aucun très grand contrat supérieur à 500 millions d’euros contrairement aux deux années précédentes. Le groupe a toutefois engrangé 19 grandes commandes d’un montant supérieur à 100 millions (2,91 milliards d’euros au total). Conséquence : le carnet de commande s’effrite un petit peu à 31,9 milliards (contre 33,5 milliards en 2016). D’ores et déjà, Thales devrait récupérer en 2018, sauf accident, au moins un contrat Rafale (Qatar, voire l’Égypte). En février, il a déjà engrangé le très grand contrat de gestion du trafic aérien OneSKY en Australie (777 millions d’euros). Le groupe vise de façon conservatrice 15,5 milliards d’euros.

Il existe de nombreuses raisons de rester optimiste pour Thales. Les pays émergents vont évidemment poursuivre leurs investissements dans les grandes infrastructures même si les prises de commandes de Thales dans cette catégorie de pays se sont effondrées en 2017 (- 36%). Tirées par la France (+28%) et le Royaume-Uni (+15%) en 2017, elles se sont en revanche bien portées sur les marchés matures (+7% contre 3,9% en 2016). Ce qui est nouveau pour cette catégorie de pays d’obtenir une telle accélération de la croissance.

Plus précisément, dans la défense, le réarmement mondial bénéficie à Thales à l’image de la France qui fait un effort dans le cadre de la loi de programmation militaire (295 milliards entre 2019 et 2025) dans le domaine du renseignement, de l’anticipation,de la cybersécurité et de l’intelligence. Des segments de marché où est très présent Thales. D’ailleurs, le ministère des Armées vient de confier à Dassault Aviation l’intégration sur trois Falcon de la Capacité Universelle de Guerre Electronique (CUGE) développée par Thales (programme Epicure). Patrice Caine constate également une poursuite des investissements importants dans la défense des pays du Golfe, encouragés par la remontée des cours du pétrole, et d’Asie du Sud-Est.

Thales continue également de miser sur l’espace, un marché où il y a “énormément d’avenir”, estime Patrice Caine. Notamment en vue de réduire la fracture numérique, d’accompagner la croissance dans l’observation civile et les besoins en matière de surveillance de l’espace et de la maintenance en orbite. Le groupe devrait également profiter de l’émergence de nouveaux “business models” avec la multiplication des applications spatiales (agriculture, pétrole et gaz…). Par ailleurs, les commandes d’avionique et de multimédia à bord (IFE) dans l’aéronautique restent dynamiques en raison de la hausse des cadences de production des avionneurs (Airbus et Boeing notamment). Enfin, dans le domaine du transport, les pays émergents continuent de vouloir investir dans les infrastructures (signalisation urbaine et pour les grandes lignes) et les pays matures dans les trains autonomes.

Thales accroît ses investissements dans la R&D
Le groupe a également augmenté de 9% ses dépenses de recherche et développement (R&D) en 2017. Thales a investi l’an dernier sur fonds propres 797 millions d’euros (contre 731 millions d’euros en 2016). Et la R&D devrait représenter 5,5% du chiffre d’affaires du groupe en 2018 (contre 5,2% en 2017). Soit une hausse d’environ 10% pour 2018. Au total, la croissance des dépenses de R&D est supérieure à 40% sur six ans. La croissance de la R&D est plus rapide que celle du chiffre d’affaires pour la deuxième année consécutive. Ces dépenses “ne se font pas au détriment de la profitabilité” du groupe, rappelle Patrice Caine.

“La R&D, c’est vraiment le nerf de la guerre pour Thales, une entreprise technologique comme la nôtre base son futur sur sa capacité à investir toujours plus, souligne-t-il. Ces investissements permettent de jouer dans la cour des grands, dans la ligue des champions”. Car pour Thales, l’innovation et la R&D sont deux éléments de différenciation clés sur les cinq grands marchés du groupe. Au global, le groupe investit en moyenne entre 2,5 et 3 milliards par an dans la R&D, les clients payant la facture de la R&D dans le cadre du développement de leur programme.

Gemalto, une nouvelle pépite dans la galaxie de Thales
Thales, qui a annoncé l’acquisition fin 2017 du spécialiste français de la sécurité numérique Gemalto, estime que la “préparation de cette offre se déroule comme prévu”. “L’opération devrait être réalisée peu de temps après l’obtention de toutes les autorisations règlementaires usuelles, ce qui est envisagé pour le second semestre 2018″, précise Patrice Caine. Surtout ,”ce projet consolidera notre position de leader de la transformation digitale de nos métiers et de nos clients, et nous permettra de construire un leader mondial du marché de la sécurité digitale”, estime le PDG de Thales.

Le rachat de Gemalto par Thales vise à créer un leader mondial dans le traitement et la protection des données, avec une offre complète de sécurisation de l’internet des objets (IoT), et à ouvrir de nouveaux marchés pour le groupe d’électronique, comme la voiture connectée. “Nous sommes en train de rapprocher deux des plus grandes sociétés de technologies en Europe”, avait expliqué en décembre Patrice Caine. “Dans le domaine de la connectivité, de l’IOT, et de la cybersécurité, la combinaison de Thales et Gemalto est tout à fait spectaculaire”, avait-il précisé. Et source de profits futurs…

Source

29 octobre 2021
LE GICAT participera au salon des Maires et des collectivités locales (SMCL) du 16 au 18 novembre 2021

Cette année pour la première fois, le GICAT disposera d’un stand au SMCL (Pavillon 4, stand C66), qui se tiendra Porte de Versailles, à Paris, du 16 au 18 novembre 2021. L’occasion de présenter l’offre de ses adhérents en matière de sécurisation des territoires. Paris – le 2 novembre 2021. En 2018, l’industrie de sécurité […]

25 octobre 2021
LE GICAT et ses adhérents, en première ligne pour la sécurisation des JO et JOP 2024

A l’occasion du salon Milipol Paris 2021, le GICAT a organisé le mercredi 20 octobre, une conférence de presse très suivie sur la sécurisation des Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024.  Retour en images. Paris, le 25 octobre 2021- Animée par Gérard Lacroix, Délégué général adjoint « Sécurité » du GICAT, la conférence s’est tenue en […]

11 octobre 2021
Le GICAT partenaire du Forum Entreprise Défense (FED)

Paris, le 11 octobre 2021. Du 13 au 14 octobre 2021 se tiendra la dix-septième édition du FED, à Versailles-Satory. Organisé conjointement par la Structure intégrée du maintien en condition opérationnelle des matériels terrestres (SIMMT), le Groupement des industries Françaises de défense et de sécurité terrestres et aéroterrestres (GICAT) et la Chambre de Commerce et d’Industrie […]

25 janvier 2021
Discours des vœux du Président du GICAT

Paris – le 25 janvier 2021 – Le 20 janvier dernier, Marc Darmon adressait ses vœux aux adhérents du groupement. L’occasion de faire le point sur une année 2020 difficile et d’ouvrir de nouvelles perspectives pour 2021. Ci-dessous l’intégralité de son discours. « 2020 a été une année de crise sanitaire et économique majeure, une année […]

18 janvier 2021
Marc Darmon, Président du GICAT, répond à la Revue de la Gendarmerie Royale Marocaine

ANALYSE DE L’EXPERT : M.MARC DARMON Directeur général adjoint du Groupe Thales* Président du Groupement des industries Françaises de défense et de sécurité terrestres et aéroterrestres (GICAT) Aujourd’hui, nous assistons à une technologisation fulgurante du domaine de la sécurité. Pourriez-vous, Monsieur, nous en parler davantage et nous pré- senter les liens existant entre la technologie […]

11 janvier 2021
Travaux du groupe de travail Munitions REACH du GICAT

Le groupe de travail Munitions REACH du GICAT piloté par Mme Joëlle Pinchot (Etienne LACROIX) réunit des experts des sociétés LACROIX, MBDA-FRANCE, NEXTER-MUNITIONS, ARIANE GROUP, DAVEY BICKFORD, THALES LAS France, AIRBUS Defence & Space et JUNGHANS-T2M. Il a rédigé une quatrième version du guide professionnel relatif à la détermination du statut des munitions et composants […]

20 octobre 2020
Generate logo 1700x450 CANVA
Decouvrez la 9e promotion de Generate

Après sélection d’un jury présidé par Luc Renouil, président de la commission R&TI, le GICAT a le plaisir de vous présenter la neuvième promotion de start-up qui nous rejoignent en octobre 2020 : ADAGOS développe NeurEco, une IA parcimonieuse qui repose sur un nombre réduit de connexions neuronales. Elle permet de réduire le volume de données d’apprentissage et […]

24 septembre 2020
Cérémonie de signature de la charte de partenariat du MCO terrestre et lancement du FED 2021

Cérémonie de signature de la charte de partenariat du Maintien en Condition Opérationnelle (MCO) terrestre et lancement du Forum Entreprises Défense (FED) 2021 Paris – Le jeudi 24 septembre 2020 – Quinze adhérents du GICAT* (Groupement des Industries Françaises de Défense et de Sécurité terrestres et aéroterrestres) ont répondu à l’invitation du Président du GICAT, […]

4 septembre 2020
Le GICAT accueille son nouveau délégué général adjoint aux questions de Défense

Paris, le 4er septembre 2020 – La délégation du GICAT (Groupement des Industries Françaises de Défense et de Sécurité terrestres et aéroterrestres) compte un nouveau membre en la personne de Thierry PUIG, nommé délégué adjoint Défense. Diplômé de I ‘Ecole nationale supérieure des ingénieurs des études et techniques d’armement (1980-1984), Thierry PUIG effectue sa formation […]

30 avril 2020
Le GICAT renouvelle ses postes en alternance pour l’année 2020/2021 !

Trois offres sont disponibles sur notre site internet et ce jusqu’au 4 juin prochain. Vous trouverez toutes les informations en cliquant sur les liens suivants : – Chargé(e) de communication et d’affaires publiques : https://www.gicat.com/job/chargee-de-communication-et-daffaires-publiques-3/ – Chargé(e) de mission « Défense et Innovation » : https://www.gicat.com/job/chargee-de-mission-defense-et-innovation/ – Chargé(e) de mission « Sécurité » & Services […]

17 janvier 2022
Arquus et l’ENSTA Bretagne signent un accord de coopération en recherche, innovation et ingénierie

Partenaires historiques des armées, Arquus et l’ENSTA Bretagne ont décidé de s’unir à travers un accord de coopération dans les domaines de la recherche & développement, de l’innovation et de la formation des ingénieurs. L’innovation et le développement de nouvelles compétences sont essentiels afin d’assurer la conception, le développement et le soutien de matériels terrestres. […]

17 décembre 2021
Nexter, Arquus et Thales tiennent leurs engagements et livrent le 119ème GRIFFON prévu pour 2021

17 décembre 2021 Le 6 décembre 2021, le groupement momentané d’entreprises (GME) engin blindé multi rôles (EBMR) a livré à l’armée de Terre le 119ème et dernier GRIFFON prévu pour 2021. Les 119 GRIFFON ont été préalablement présentés aux opérations de vérification du service qualité de la Direction générale de l’armement (DGA/SQ) sur le site […]

28 octobre 2021
2016 – 2021 : Shark Robotics se hisse en leader mondial des robots pompiers

La Rochelle, France, le 28 octobre 2021 – Cela fait maintenant 5 ans que l’aventure Shark Robotics a débuté.  Fondée en 2016, à La Rochelle, par Cyril KABBARA et Jean-Jacques TOPALIAN, la petite équipe de 10 personnes se donnait pour objectif de concevoir et fabriquer intégralement en France des robots terrestres utiles et fiables pour les personnes […]

Le RAID choisit de s’équiper du système RadSwarm : des essaims de drones autonomes permettant la cartographie de menaces nucléaires et radiologiques

Bièvres, le 28/10/2021 : Le RAID, l’unité d’élite de la Police Nationale française, choisit la solution « clé en main » co-développée par les sociétés françaises Icohup et Icarus Swarms. Les kits RadSwarm sont composés d’une flotte de 4 à 20 drones. Conçus par le Français Parrot, ils sont modifiés par Icarus Swarms afin d’être […]

25 octobre 2021
L’ONERA et TRAAK finalisent l’évaluation des technologies du programme de géolocalisation en zone urbaine du fantassin (APOS-UE) de l’AED

La seconde phase d’expérimentation du Projet APOS-UE (Advanced Position & Orientation System for Urban Environment) de l’Agence Européenne de Défense vient de s’achever au Centre d’entrainement aux actions en zone urbaine de l’Armée de terre (CENZUB) et clôt ainsi avec succès le programme d’évaluations technologiques de géolocalisation du fantassin évoluant en intérieur sans recours aux […]

ARELIS, Groupe LGM, investit 1 millions d’euros dans la conception et la réalisation de systèmes embarqués

ARELIS, Groupe LGM, leader français des sous-systèmes hyperfréquence et radiofréquence pour applications embarquées, annonce un investissement d’1M¤€dans son usine de production de Marville (55) ainsi que pour son site de développement de Saint-Aubin -Lès- Elbeuf (76). Ces nouveaux investissements vont permettre à ARELIS d’améliorer sa compétitivité et de faire face à la demande croissante du […]

20 octobre 2021
Ineo Defense se renforce dans les technologies d’optronique en milieux contraints avec l’acquisition d’EXAVISION

Depuis sa création en 1990, EXAVISION a développé une expertise en solutions optroniques adaptées aux terrains difficiles. Ses équipements et systèmes alliant optique et électronique sont utilisés par la Marine, à bord des véhicules blindés des forces terrestres, mais aussi au cœur des réacteurs EPR ou encore dans des lignes de production industrielles. Pour Ineo […]

19 octobre 2021
MARCK & BALSAN AU SALON MILIPOL 2021

Protection – Uniforme – Matériel : nos 3 grandes expertises produits à découvrir stand 5N180. PROTECTION Des tenues et équipements de protection spécifiquement adaptés aux conditions climatiques et différentes missions des forces de sécurité et de défense. Parmi les innovations de cette édition : Le nouveau blouson de maintien de l’ordre développé pour la CRS8 et spécialement […]

15 octobre 2021
ARQUUS présente ses solutions de soutien et de logistique au Forum Entreprise Défense à Satory

Partenaire majeur du Maintien en Condition Opérationnelle (MCO) terrestre, Arquus présente ses solutions au Forum Entreprise Défense (FED) à Satory, les 13 et 14 octobre. Le MCO est au coeur des problématiques actuelles des armées, avec des rythmes opérationnels toujours plus élevés, des conditions toujours plus difficiles. Ces contraintes viennent peser sur des parcs extrêmement […]

6 octobre 2021
Coopération entre Saab et Solarmtex

Saab Barracuda AB et Solarmtex S.A.S, situé à Vierzon en France ont signé un accord de coopération par lequel Solarmtex devient le partenaire pour les produits de camouflage de Saab Barracuda en France. « La situation stratégique en Europe évolue vers un niveau de menace plus élevé. De fait, les besoins des forces armées en […]

X