Bruno Even : « L’hélicoptère léger interarmé sécurise 2.000 emplois chez Airbus Helicopters »
27 Mai 2019

Bruno Even : « L’hélicoptère léger interarmé sécurise 2.000 emplois chez Airbus Helicopters »

Le président d’Airbus Helicopters souligne l’importance, pour l’avenir de l’entreprise, de sécuriser le programme du nouvel hélicoptère interarmées léger et explique pourquoi c’est important pour Airbus d’accélérer le programme. Il évoque un potentiel à l’exportation de 400 appareils.

De Safran à Airbus Helicopters, quelles sont vos premières impressions ?

C’est évidemment un changement dans la continuité, puisque je connais bien le marché des hélicoptères. Mais c’est très stimulant de faire partie de  la nouvelle équipe de management d’Airbus . Notre industrie est à un tournant en termes de compétitivité, de qualité, de diversité. La nouvelle ligne d’assemblage de notre nouvel hélicoptère H160 représente par exemple une division par deux de la durée du cycle de production par rapport à la production actuelle.

Les commandes militaires ont regarni votre carnet de commandes en 2018, est-ce une tendance de fond ?

En 2018, c’est vrai, nous avons obtenu un très bon niveau de prises de commandes de 413 appareils, grâce à  quelques contrats militaires significatifs , ce qui nous a permis de rentrer plus de commandes que nos livraisons. La tendance devrait se confirmer cette année, mais sur un marché cyclique, l’idée pour Airbus Helicopters est de maintenir quatre sources de diversification pour résister aux à coups conjoncturels : faire des hélicoptères à double usage civil et militaire, équilibrer les activités de ventes et de services, être présent sur tous les continents et avoir la gamme d’appareils la plus large de tous les hélicoptéristes.PUBLICITÉ

Une compétition importante se joue en ce moment aux Etats-Unis. Avez-vous une chance de la gagner dans un contexte de protectionnisme grimpant ?

Nous avons répondu à un appel d’offres de l’US Navy pour une centaine d’hélicoptères d’entraînement, sur la base de nos H135, qui ont déjà été retenus par les forces allemandes, japonaises, britanniques et australiennes pour former leurs pilotes. Notre offre est crédible, d’autant que nous avons une usine d’assemblage aux Etats-Unis à Columbus dans le Mississipi. Elle a déjà produit plus de 450 hélicoptères Lakota de type H145 à l’US Army, un programme qui se déroule sans accroc. Donc nous pensons avoir nos chances. Cette compétition majeure doit se dénouer avant la fin de l’année.

D’autres campagnes pourraient déboucher en 2019, par exemple en Indonésie qui s’apprête à commander une deuxième tranche pour des H225M (Caracal). La Roumanie a aussi besoin de renouveler sa flotte mais le dossier est soumis à de fortes pressions des Etats-Unis. D’ores et déjà, nous avons obtenu la confirmation en début d’année par l’Espagne de sa commande de 23 NH90 et par la Hongrie de 16 H225M.

La  , qui exige une remise à plat des procédures d’entretien. Où en est-on ?

Nous travaillons de manière continue sur l’amélioration de la performance des appareils et sur l’optimisation des activités de maintenance. Par exemple, le NH90 Caïman n’a plus besoin d’une visite toutes les 600 heures mais seulement toutes les 900 heures de vol, ce qui améliore considérablement leur disponibilité.

Les forces armées et les industriels s’accordent sur le besoin de réintroduire une responsabilité d’intégrateur face à la trop grande dilution des responsabilités. L’exemple souvent cité est celui de l’hélicoptère Tigre qui a 40 contrats d’entretien avec des acteurs différents. Nous plaidons pour des contrats verticaux de soutien, qui englobent les réparations, les grandes visites et la mise à disposition des pièces. Nous espérons bientôt contractualiser deux contrats de ce type, pour le soutien du Tigre et des Superpuma de l’armée française (Cougar/Caracal). Il s’agit de fixer des objectifs clairs et d’engager l’industrie sur des prix fermes. C’est possible puisque nous le faisons dans le civil et dans le militaire en Australie pour garantir la disponibilité du Tigre ou aux Etats-Unis pour les Lakota de l’US Army.

Quelles sont les priorités d’Airbus Helicopters cette année ?

Obtenir la certification du H160 d’ici la fin de l’année pour des premières livraisons en 2020. Nous avons eu nos 15 premières commandes en 2018 et en attendons autant cette année en vue d’une montée en cadence progressive. Mais nous aimerions aussi raccourcir le calendrier prévu pour le développement de sa version militaire sur laquelle nous travaillons depuis deux ans au titre d’une étude de levée de risques avec les Armées et la Direction générale de l’armement. Nous pensons que le calendrier peut être optimisé de deux ans, c’est l’objet de la visite et des annonces de Florence Parly lundi. Avec un contrat de développement en 2021, les livraisons qui démarreraient en 2026 au lieu de 2028 comme actuellement prévu dans la Loi de programmation militaire.

Pourquoi un tel empressement ?

Nous pensons que le futur hélicoptère interarmées léger (HIL) répond à un réel besoin des forces et qu’en accélérant la livraison de cet appareil destiné à remplacer cinq modèles différents, chacun sera gagnant. Les Armées d’un côté, avec un appareil plus rapide, polyvalent, furtif et moins cher à entretenir et nous de l’autre, en nous permettant d’attaquer le marché export avec la force de la référence « armée française ». Selon nous, le besoin estimé pour un tel type d’appareil entre 2025 et 2030 serait de 400 hélicoptères en version militaire et autant en version civile.

C’est un gros enjeu pour sécuriser notre activité industrielle dans les prochaines années. Rappelons qu’Airbus a consacré plus d’un milliard d’euros d’investissements sur l’hélicoptère H160. Le programme HIL, c’est 2.000 emplois sécurisés chez Airbus Helicopters, essentiellement à Marignane. 80 % des fournisseurs du H160 sont installés en France, principalement en région Sud, avec environ 70 % de la valeur ajoutée du H160.

Votre programme est 100 % français, n’est ce pas anachronique à l’heure de la coopération européenne ?

Ce n’est effectivement pas la coopération européenne qui répond aux enjeux de volume et permet d’amortir l’investissement dans ce nouveau programme militaire d’HIL. C’est la dualité civile et militaire et donc le partage de l’investissement entre l’industriel et l’Etat, avec à terme un investissement équilibré entre les deux parties. Evidemment, on souhaite aussi exporter le HIL vers d’autres pays européens.

La coopération reste cependant dans notre ADN, par exemple avec la modernisation à mi-vie de l’hélicoptère de combat Tigre, qui sera menée avec l’Allemagne et l’Espagne, ou bien encore avec le NH90 européen, qui bénéficiera d’une nouvelle version pour les Forces spéciales. La loi de programmation militaire prévoit aussi la mise au point pour la Marine d’un drone à voilure tournante, le drone VSR700.

Source : Les Echos

5 février 2024
GENERATE by GICAT rejoint START INDUSTRIE

Paris, le 2 février 2023 – GENERATE, l’accélérateur d’innovation du GICAT poursuit sa montée en puissance au service des start-up et scale-up industrielles en devenant membre du Conseil d’administration de Start Industrie. Créée sous l’impulsion de France Industrie en juin 2022 pour représenter les start-up et scale-up industrielles, Start Industrie renforce son organisation et élargit […]

24 janvier 2024
Signature de la Convention de partenariat GICAT – CEA

Paris, Le 23 janvier. Le GICAT (Groupement des industries françaises de Défense et de Sécurité terrestres et aéroterrestres) et le CEA signent une convention de partenariat visant à décupler la complémentarité et les synergies entre le programme d’accompagnement à la création d’entreprise du CEA « Magellan » et le label innovation et accélérateur du GICAT, « GENERATE ». Dans […]

17 janvier 2024
Discours de Marc Darmon, Président du GICAT, à l’occasion de la cérémonie des vœux 2024 du GICAT

Paris, le 16 janvier 2024 – A l’occasion de la cérémonie des vœux du GICAT (Groupement des Industries Françaises de Défense et de Sécurité terrestres et aéroterrestres), qui s’est tenue hier, à Paris, Marc Darmon a centré son intervention autour de 3 idées fortes que sont l’ouverture au débat, la nécessité de croissance et l’esprit […]

19 décembre 2023
PRIX VAUBAN 2023

Amin MAALOUFSecrétaire perpétuel de l’Académie FrançaiseLe labyrinthe des égarés (éd. Grasset) Le Prix VaubanLe Prix Vauban a été créé il y a 50 ans cette année au sein de l’IHEDN (Institut des Hautes Etudes de Défense Nationale. Il bénéficie des Partenariats de Radio Classique et du GICAT.Le Prix Vauban récompense chaque année une œuvre qui […]

Nos industriels au service de la sécurité

Moyens de commandement Une mobilisation inédite de la filière aux côtés du ministère de l’Intérieur Dans la perspective de sécurisation des grands événements, notamment la coupe du monde de rugby (RWC2023) et les Jeux olympiques (JOP 2024), le ministère de l’Intérieur et des outre-mer (MIOM) a souhaité mener des expérimentations opérationnelles afin d’articuler au mieux […]

14 décembre 2023
Le GICAT souhaite la bienvenue à ses 31 nouveaux adhérents 

Paris, Le 13 décembre 2023. Le Groupement des Industries Françaises de Défense et de Sécurité terrestres et aéroterrestres (GICAT) continue de croire avec l’arrivée de 31 nouveaux membres.  Spécialistes des solutions de confiance numérique et de cybersécurité, de caisses de transport et protection d’équipements ou encore de solutions de communications optiques sécurisées…  A l’occasion de […]

24 octobre 2023
L’Economat des Armées rejoint le GICAT !

Paris, le 24 octobre 2023 – A l’issue de son dernier conseil d’administration, Le GICAT, Groupement des industries françaises de Défense et de Sécurité terrestres et aéroterrestres, est fier de compter l’Economat des armées parmi ses adhérents. Dédié au soutien des forces, l’Économat des Armées (EdA) est un établissement public à caractère commercial sous tutelle […]

26 septembre 2023
Le GICAT et ses adhérents de retour d’Ukraine

Paris, le 25 septembre 2023 – Le Groupement des Industries françaises de Défense et de Sécurité Terrestres et Aéroterrestres (GICAT) a marqué une étape significative dans le renforcement des liens entre la France et l’Ukraine en organisant à Kiev le premier séminaire de coopération industrielle franco-ukrainien, en collaboration avec le ministère des Industries Stratégiques ukrainien, […]

19 septembre 2023
Forum Entreprises Défense 2023, les 4 et 5 octobre à Versailles Satory

Versailles, le 18 septembre 2023 – Sous le parrainage du ministre des armées, la 18e édition du FED (Forum Entreprises Défense) se tiendra les mercredi 4 et jeudi 5 octobre 2023. Il s’agit d’un événement d’envergure réunissant les principaux acteurs étatiques et industriels de la maintenance terrestre. Organisé par la SIMMT (Structure intégrée du maintien […]

7 juillet 2023
Assemblée générale 2023 : le GICAT poursuit sa croissance et la diversification de ses activités

Paris, le 7 juillet 2023 – L’Assemblée générale du GICAT s’est tenue hier à Paris, réunissant les représentants des sociétés membres du groupement. L’occasion de présenter les derniers chiffres de la filière, les défis à relever ces prochains mois et de renouveler 3 postes d’administrateurs. Félicitations à Bertin Technologies, Daher et John Cockerill pour leur […]

29 janvier 2024
Etienne Lacroix Fait l’acquisition du droniste Milton

Muret, le 28 Janvier 2024 – Dans le cadre de sa stratégie d’équipementier, le groupe Etienne Lacroix (150 M€ de chiffre d’affaires) renforce son positionnement d’intégrateur de systèmes pyrotechniques en faisant l’acquisition du droniste bordelais Milton. « Milton possède des compétences dans le domaine de la conception des drones et de la liaison sécurisée de […]

16 janvier 2024
Philippe GAUTIER, Président d’HEMERIA et de la start-up Blue Water Intelligence (B.W.I.) accompagne le Président de la République, Emmanuel MACRON, au Forum économique mondial à Davos (Suisse).

Toulouse, le 15 janvier 2024 – Philippe GAUTIER, Président d’HEMERIA et de BLUE WATER INTELLIGENCE (B.W.I.) est convié, avec 19 autres dirigeants de PME, ETI et start-ups, à accompagner le Président de la République, Emmanuel MACRON, lors de son déplacement au Forum économique mondial mercredi 17 janvier 2024 à Davos (Suisse). Cette réunion annuelle, qui […]

15 janvier 2024
Le groupe Volvo a signé une promesse en vue de la cession d’Arquus

Paris, le 15 janvier 2024 – Le groupe Volvo a signé une promesse avec John Cockerill Defense, qui confère au groupe Volvo le droit de céder la société Arquus, une fois les consultations obligatoires avec les instances représentatives du personnel terminées. Les consultations devraient être finalisées au cours du premier trimestre 2024. Du fait de […]

John Cockerill annonce qu’il est entré ennégociations exclusives avec le Groupe Volvopour l’acquisition d’Arquus, un leader dans lafabrication de véhicules militaires en France

Seraing, le 15 janvier 2024 – Cette opération est soumise à la réalisation des conditions suspensives habituelles pour ce type d’opérations, notamment en matière d’information et de consultation des comités d’entreprise et d’autres approbations réglementaires. Dans un mouvement majeur pour l’industrie de la défense européenne, le Groupe John Cockerill, fournisseur important de tourelles de chars […]

ChapsVision enrichit son offre de traitement massif de la donnée avec l’acquisition de Systran, l’expert français des technologies de traduction.

Suresnes, le 11 janvier 2024 – ChapsVision, leader français dans le traitement souverain de la donnée, annonce aujourd’hui l’acquisition de Systran, pionnier mondial des technologies de traduction automatique, fournissant des solutions avancées et sécurisées aussi bien pour les entreprises que les organisations publiques. Systran offre des solutions de traduction instantanée traitant un grand nombre de […]

7 décembre 2023
Une première étape franchie pour le VBAE

Montrouge, le 6 décembre 2023 – Le groupement momentané d’entreprises (GME) entre Arquus et Nexter, société de KNDS, et l’Organisation Conjointe de Coopération en matière d’Armement (OCCAR) ont signé le contrat de préconception du VBAE (Véhicule Blindé d’Aide à l’Engagement). De gauche à droite : Emmanuel Levacher, Président d’Arquus ; Joachim Sucker, directeur de l’OCCAR, Alexandre Dupuy, […]

5 décembre 2023
La coopération industrielle : un segment au service des armées

Depuis sa création, Arquus s’est donné comme ambition de devenir un acteur incontournable et durable, à la fois dans la conception, la production, la maintenance de systèmes et de véhicules blindés tactiques. Présent pour la 3e édition du salon EDEX – du 4 au 7 décembre 2023 au Caire en Egypte – Arquus met en […]

4 décembre 2023
TEXELIS LANCE CELERIS, SA NOUVELLE SOLUTION DE MOBILITE ET CHANGE DE DIMENSION

Paris, le 04/12/2023 – Texelis lance CELERIS, sa nouvelle offre de mobilité clé en main pour véhicules 4×4 et 6×6. A travers cette nouvelle activité, Texelis change de dimension et se positionne comme le véritable champion français de la mobilité. CELERIS compte déjà un premier client et devrait se développer fortement dans les années qui […]

30 novembre 2023
OPPSCIENCE CONFIRME SON ENGAGEMENT ENVERS LA SÉCURITÉ PUBLIQUE EN SOUTENANT LES RENCONTRES AGIR

Paris, [29.11.23] – OPPSCIENCE, leader français de l’Intelligence Analysis Management (IAM), renouvèle son soutien envers la sécurité publique en sponsorisant le salon AGIR. Après avoir introduit durant Milipol Paris la toute dernière version de SPECTRA, sa remarquable solution dédiée aux forces de l’ordre, OPPSCIENCE contribue à l’accélération des initiatives de la Gendarmerie nationale en présentant […]

23 novembre 2023
FACTEM, lauréate du programme ETIncelles de la DGE

Paris, le 21 novembre 2023 Il y a quelques mois, FACTEM a été lauréate de la première promotion du programme ETIncelles. Ce programme mis en place par la DGE sous l’autorité de la Ministre Chargée des Petites et Moyennes Entreprises, Olivia Grégoire, a pour objectif d’aider les entreprises à se développer à l’export, à promouvoir […]