La DGA a retenu Thales/Sopra Steria et ATOS pour le traitement massif des données du ministère des Armées
27 Mai 2019

La DGA a retenu Thales/Sopra Steria et ATOS pour le traitement massif des données du ministère des Armées

Les données seront-elles le pétrole du XXIe siècle? Pour certains, cette analogie n’est pas correcte dans la mesure où l’or noir est une ressource « finie », c’est à dire tarissable, alors que les données constituent une source de richesses inépuisable. Elles « s’apparentent plus à la lumière du soleil qu’au pétrole … C’est comme le soleil, nous l’utilisons et il continue de se régénérer », fit ainsi valoir Ruth Porat, la directrice financière d’Alphabet [maison mère de Google] lors du dernier Forum économique mondial de Davos.

Or, vu sous cet angle, les armées sont assises sur un tas d’or, étant donné qu’elles mettent en oeuvre un très grand nombre de capteurs leur permettant de collecter des volumes de données toujours de plus en plus importants.

Ainsi, par exemple, un drone MALE peut collecter, au cours d’une mission de surveillance, pas moins de 70.000 giga-octets d’informations. Et, avec la mise en service de nouveaux systèmes [comme dans le domaine du combat info-valorisé, par exemple], le volume de données augmentera de manière exponentielle dans les années à venir. D’où l’enjeu des technologies liées au Big Data pour les armées.

En effet, l’exploitation de ces données permettra d’améliorer la sécurité des systèmes informatiques, d’optimiser la logistique grâce à la maintenance prédictive, de différencier, voire de personnaliser, la préparation opérationnelle grâce à un suivi des performances physiques de soldats, d’analyser et de simuler les meilleures options possibles dans la conduite des opérations, d’obtenir une appréciation d’une situation donnée beaucoup plus fine, de mieux gérer les ressources humaines ou bien encore d’assurer un soutien médical encore plus efficace.

Seulement, encore faut-il pouvoir être en mesure d’exploiter ces volumes de données toujours plus importants. « Avec les ressources humaines disponibles, quand aujourd’hui on parvient à traiter une quantité de données qui avoisine au mieux les 20 %, à terme ce sera probablement moins de 2 % » à l’avenir, avait souligné le député [et mathématicien] Cédric Villani, dans le rapport sur l’intelligence artificielle qu’il a remis en 2018.

En outre, et comme l’ont rappelé les députés Olivier Becht et Thomas Gassilloud, dans leur rapport sur la numérisation des armées, l’exploitation de ces données doit répondre à cinq enjeux, dits des « 5V » : « volume d’information croissant, qui suppose des capacités de transport et de traitement des données ainsi qu’une certaine standardisation de leurs formats », « rapidité [velocity] dans la circulation de l’information », « diversité [variety] des sources et des prismes d’analyse », « véracité [veracity] des informations » et « intérêt intrinsèque [value] des informations, qui doivent être hiérarchisées en fonction des besoins de leur récepteur. »

D’où l’intérêt de l’intelligence artificielle et du programme ARTEMIS [à ne pas confondre avec la torpille du même nom ou encore le projet de la NASA concernant la Lune, ndlr], lancé en novembre 2017 par la Direction générale de l’armement [DGA]. Avec ce projet d’ »Architecture de traitement et d’exploitation massive de l’information multi-source », il s’agit de doter le ministère des Armées d’une « infostructure souveraine de stockage et de traitement massif de données en captant l’innovation des PME, start-ups et laboratoires qui travaillent sur les applications civiles de l’IA. »

Pour cela, la DGA a adopté une démarche nouvelle en demandant, dans un premier temps, à trois maîtres d’oeuvre, dont Thales/Sopra Steria, Capgemini et Atos/Bull, de s’associer à des PME et à des laboratoires pour développer les outils et les algorithmes qui permettront de tirer profit du gisement de données produites par les armées.

« ARTEMIS vise à la mise en place d’un écosystème permettant aux innovateurs d’apporter leurs créations et de les faire murir jusqu’à des solutions utilisables par les forces grâce à une gamme de produit complète [kit de développement et cloud dédié pour accompagner les développeurs, version Lab’ pour les évaluations par le ministère et systèmes déployé sur les réseaux classifiés] », expliquait en effet la DGA, en octobre dernier.

La seconde phase du programme ARTEMIS a débuté le 14 mai, la DGA ayant retenu le groupement Thales/Sopra Steria et la société Atos, associée à Cap Gemini et au CEA. « Dans 30 mois, l’un de ces deux acteurs industriels devrait être sélectionné pour déployer, améliorer et soutenir la plate-forme ARTEMIS », a-t-elle expliqué.

Pour les départager, il a été commandé aux deux candidats encore en lice six expérimentations « concrètes » utilisant les solutions ARTEMIS pour la planification et la maintenance prévisionnelle, le partage et la synthèse de connaissance, la mobilité porteur, l’état de santé des personnels, le traitement et le croisement de données hétérogènes ainsi que l’analyse des réseaux. « Ces expérimentations pourront être complétées par d’autres sujets jugés prioritaires », indique la DGA.

Les développements incrémentaux de cette futurz plateforme débuteront dès cet été. « Ils permettront d’assurer, à la fois, la parfaite adéquation au besoin et une montée en puissance progressive », précise la DGA, qui attend les premiers « déploiements pilotes » en 2020 et une version V1 homologuée d’ARTEMIS en 2021.

Source : Opex360

29 octobre 2021
LE GICAT participera au salon des Maires et des collectivités locales (SMCL) du 16 au 18 novembre 2021

Cette année pour la première fois, le GICAT disposera d’un stand au SMCL (Pavillon 4, stand C66), qui se tiendra Porte de Versailles, à Paris, du 16 au 18 novembre 2021. L’occasion de présenter l’offre de ses adhérents en matière de sécurisation des territoires. Paris – le 2 novembre 2021. En 2018, l’industrie de sécurité […]

25 octobre 2021
LE GICAT et ses adhérents, en première ligne pour la sécurisation des JO et JOP 2024

A l’occasion du salon Milipol Paris 2021, le GICAT a organisé le mercredi 20 octobre, une conférence de presse très suivie sur la sécurisation des Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024.  Retour en images. Paris, le 25 octobre 2021- Animée par Gérard Lacroix, Délégué général adjoint « Sécurité » du GICAT, la conférence s’est tenue en […]

11 octobre 2021
Le GICAT partenaire du Forum Entreprise Défense (FED)

Paris, le 11 octobre 2021. Du 13 au 14 octobre 2021 se tiendra la dix-septième édition du FED, à Versailles-Satory. Organisé conjointement par la Structure intégrée du maintien en condition opérationnelle des matériels terrestres (SIMMT), le Groupement des industries Françaises de défense et de sécurité terrestres et aéroterrestres (GICAT) et la Chambre de Commerce et d’Industrie […]

25 janvier 2021
Discours des vœux du Président du GICAT

Paris – le 25 janvier 2021 – Le 20 janvier dernier, Marc Darmon adressait ses vœux aux adhérents du groupement. L’occasion de faire le point sur une année 2020 difficile et d’ouvrir de nouvelles perspectives pour 2021. Ci-dessous l’intégralité de son discours. « 2020 a été une année de crise sanitaire et économique majeure, une année […]

18 janvier 2021
Marc Darmon, Président du GICAT, répond à la Revue de la Gendarmerie Royale Marocaine

ANALYSE DE L’EXPERT : M.MARC DARMON Directeur général adjoint du Groupe Thales* Président du Groupement des industries Françaises de défense et de sécurité terrestres et aéroterrestres (GICAT) Aujourd’hui, nous assistons à une technologisation fulgurante du domaine de la sécurité. Pourriez-vous, Monsieur, nous en parler davantage et nous pré- senter les liens existant entre la technologie […]

11 janvier 2021
Travaux du groupe de travail Munitions REACH du GICAT

Le groupe de travail Munitions REACH du GICAT piloté par Mme Joëlle Pinchot (Etienne LACROIX) réunit des experts des sociétés LACROIX, MBDA-FRANCE, NEXTER-MUNITIONS, ARIANE GROUP, DAVEY BICKFORD, THALES LAS France, AIRBUS Defence & Space et JUNGHANS-T2M. Il a rédigé une quatrième version du guide professionnel relatif à la détermination du statut des munitions et composants […]

20 octobre 2020
Generate logo 1700x450 CANVA
Decouvrez la 9e promotion de Generate

Après sélection d’un jury présidé par Luc Renouil, président de la commission R&TI, le GICAT a le plaisir de vous présenter la neuvième promotion de start-up qui nous rejoignent en octobre 2020 : ADAGOS développe NeurEco, une IA parcimonieuse qui repose sur un nombre réduit de connexions neuronales. Elle permet de réduire le volume de données d’apprentissage et […]

24 septembre 2020
Cérémonie de signature de la charte de partenariat du MCO terrestre et lancement du FED 2021

Cérémonie de signature de la charte de partenariat du Maintien en Condition Opérationnelle (MCO) terrestre et lancement du Forum Entreprises Défense (FED) 2021 Paris – Le jeudi 24 septembre 2020 – Quinze adhérents du GICAT* (Groupement des Industries Françaises de Défense et de Sécurité terrestres et aéroterrestres) ont répondu à l’invitation du Président du GICAT, […]

4 septembre 2020
Le GICAT accueille son nouveau délégué général adjoint aux questions de Défense

Paris, le 4er septembre 2020 – La délégation du GICAT (Groupement des Industries Françaises de Défense et de Sécurité terrestres et aéroterrestres) compte un nouveau membre en la personne de Thierry PUIG, nommé délégué adjoint Défense. Diplômé de I ‘Ecole nationale supérieure des ingénieurs des études et techniques d’armement (1980-1984), Thierry PUIG effectue sa formation […]

30 avril 2020
Le GICAT renouvelle ses postes en alternance pour l’année 2020/2021 !

Trois offres sont disponibles sur notre site internet et ce jusqu’au 4 juin prochain. Vous trouverez toutes les informations en cliquant sur les liens suivants : – Chargé(e) de communication et d’affaires publiques : https://www.gicat.com/job/chargee-de-communication-et-daffaires-publiques-3/ – Chargé(e) de mission « Défense et Innovation » : https://www.gicat.com/job/chargee-de-mission-defense-et-innovation/ – Chargé(e) de mission « Sécurité » & Services […]

17 janvier 2022
Arquus et l’ENSTA Bretagne signent un accord de coopération en recherche, innovation et ingénierie

Partenaires historiques des armées, Arquus et l’ENSTA Bretagne ont décidé de s’unir à travers un accord de coopération dans les domaines de la recherche & développement, de l’innovation et de la formation des ingénieurs. L’innovation et le développement de nouvelles compétences sont essentiels afin d’assurer la conception, le développement et le soutien de matériels terrestres. […]

17 décembre 2021
Nexter, Arquus et Thales tiennent leurs engagements et livrent le 119ème GRIFFON prévu pour 2021

17 décembre 2021 Le 6 décembre 2021, le groupement momentané d’entreprises (GME) engin blindé multi rôles (EBMR) a livré à l’armée de Terre le 119ème et dernier GRIFFON prévu pour 2021. Les 119 GRIFFON ont été préalablement présentés aux opérations de vérification du service qualité de la Direction générale de l’armement (DGA/SQ) sur le site […]

28 octobre 2021
2016 – 2021 : Shark Robotics se hisse en leader mondial des robots pompiers

La Rochelle, France, le 28 octobre 2021 – Cela fait maintenant 5 ans que l’aventure Shark Robotics a débuté.  Fondée en 2016, à La Rochelle, par Cyril KABBARA et Jean-Jacques TOPALIAN, la petite équipe de 10 personnes se donnait pour objectif de concevoir et fabriquer intégralement en France des robots terrestres utiles et fiables pour les personnes […]

Le RAID choisit de s’équiper du système RadSwarm : des essaims de drones autonomes permettant la cartographie de menaces nucléaires et radiologiques

Bièvres, le 28/10/2021 : Le RAID, l’unité d’élite de la Police Nationale française, choisit la solution « clé en main » co-développée par les sociétés françaises Icohup et Icarus Swarms. Les kits RadSwarm sont composés d’une flotte de 4 à 20 drones. Conçus par le Français Parrot, ils sont modifiés par Icarus Swarms afin d’être […]

25 octobre 2021
L’ONERA et TRAAK finalisent l’évaluation des technologies du programme de géolocalisation en zone urbaine du fantassin (APOS-UE) de l’AED

La seconde phase d’expérimentation du Projet APOS-UE (Advanced Position & Orientation System for Urban Environment) de l’Agence Européenne de Défense vient de s’achever au Centre d’entrainement aux actions en zone urbaine de l’Armée de terre (CENZUB) et clôt ainsi avec succès le programme d’évaluations technologiques de géolocalisation du fantassin évoluant en intérieur sans recours aux […]

ARELIS, Groupe LGM, investit 1 millions d’euros dans la conception et la réalisation de systèmes embarqués

ARELIS, Groupe LGM, leader français des sous-systèmes hyperfréquence et radiofréquence pour applications embarquées, annonce un investissement d’1M¤€dans son usine de production de Marville (55) ainsi que pour son site de développement de Saint-Aubin -Lès- Elbeuf (76). Ces nouveaux investissements vont permettre à ARELIS d’améliorer sa compétitivité et de faire face à la demande croissante du […]

20 octobre 2021
Ineo Defense se renforce dans les technologies d’optronique en milieux contraints avec l’acquisition d’EXAVISION

Depuis sa création en 1990, EXAVISION a développé une expertise en solutions optroniques adaptées aux terrains difficiles. Ses équipements et systèmes alliant optique et électronique sont utilisés par la Marine, à bord des véhicules blindés des forces terrestres, mais aussi au cœur des réacteurs EPR ou encore dans des lignes de production industrielles. Pour Ineo […]

19 octobre 2021
MARCK & BALSAN AU SALON MILIPOL 2021

Protection – Uniforme – Matériel : nos 3 grandes expertises produits à découvrir stand 5N180. PROTECTION Des tenues et équipements de protection spécifiquement adaptés aux conditions climatiques et différentes missions des forces de sécurité et de défense. Parmi les innovations de cette édition : Le nouveau blouson de maintien de l’ordre développé pour la CRS8 et spécialement […]

15 octobre 2021
ARQUUS présente ses solutions de soutien et de logistique au Forum Entreprise Défense à Satory

Partenaire majeur du Maintien en Condition Opérationnelle (MCO) terrestre, Arquus présente ses solutions au Forum Entreprise Défense (FED) à Satory, les 13 et 14 octobre. Le MCO est au coeur des problématiques actuelles des armées, avec des rythmes opérationnels toujours plus élevés, des conditions toujours plus difficiles. Ces contraintes viennent peser sur des parcs extrêmement […]

6 octobre 2021
Coopération entre Saab et Solarmtex

Saab Barracuda AB et Solarmtex S.A.S, situé à Vierzon en France ont signé un accord de coopération par lequel Solarmtex devient le partenaire pour les produits de camouflage de Saab Barracuda en France. « La situation stratégique en Europe évolue vers un niveau de menace plus élevé. De fait, les besoins des forces armées en […]

X