La DGA a retenu Thales/Sopra Steria et ATOS pour le traitement massif des données du ministère des Armées
27 Mai 2019

La DGA a retenu Thales/Sopra Steria et ATOS pour le traitement massif des données du ministère des Armées

Les données seront-elles le pétrole du XXIe siècle? Pour certains, cette analogie n’est pas correcte dans la mesure où l’or noir est une ressource « finie », c’est à dire tarissable, alors que les données constituent une source de richesses inépuisable. Elles « s’apparentent plus à la lumière du soleil qu’au pétrole … C’est comme le soleil, nous l’utilisons et il continue de se régénérer », fit ainsi valoir Ruth Porat, la directrice financière d’Alphabet [maison mère de Google] lors du dernier Forum économique mondial de Davos.

Or, vu sous cet angle, les armées sont assises sur un tas d’or, étant donné qu’elles mettent en oeuvre un très grand nombre de capteurs leur permettant de collecter des volumes de données toujours de plus en plus importants.

Ainsi, par exemple, un drone MALE peut collecter, au cours d’une mission de surveillance, pas moins de 70.000 giga-octets d’informations. Et, avec la mise en service de nouveaux systèmes [comme dans le domaine du combat info-valorisé, par exemple], le volume de données augmentera de manière exponentielle dans les années à venir. D’où l’enjeu des technologies liées au Big Data pour les armées.

En effet, l’exploitation de ces données permettra d’améliorer la sécurité des systèmes informatiques, d’optimiser la logistique grâce à la maintenance prédictive, de différencier, voire de personnaliser, la préparation opérationnelle grâce à un suivi des performances physiques de soldats, d’analyser et de simuler les meilleures options possibles dans la conduite des opérations, d’obtenir une appréciation d’une situation donnée beaucoup plus fine, de mieux gérer les ressources humaines ou bien encore d’assurer un soutien médical encore plus efficace.

Seulement, encore faut-il pouvoir être en mesure d’exploiter ces volumes de données toujours plus importants. « Avec les ressources humaines disponibles, quand aujourd’hui on parvient à traiter une quantité de données qui avoisine au mieux les 20 %, à terme ce sera probablement moins de 2 % » à l’avenir, avait souligné le député [et mathématicien] Cédric Villani, dans le rapport sur l’intelligence artificielle qu’il a remis en 2018.

En outre, et comme l’ont rappelé les députés Olivier Becht et Thomas Gassilloud, dans leur rapport sur la numérisation des armées, l’exploitation de ces données doit répondre à cinq enjeux, dits des « 5V » : « volume d’information croissant, qui suppose des capacités de transport et de traitement des données ainsi qu’une certaine standardisation de leurs formats », « rapidité [velocity] dans la circulation de l’information », « diversité [variety] des sources et des prismes d’analyse », « véracité [veracity] des informations » et « intérêt intrinsèque [value] des informations, qui doivent être hiérarchisées en fonction des besoins de leur récepteur. »

D’où l’intérêt de l’intelligence artificielle et du programme ARTEMIS [à ne pas confondre avec la torpille du même nom ou encore le projet de la NASA concernant la Lune, ndlr], lancé en novembre 2017 par la Direction générale de l’armement [DGA]. Avec ce projet d’ »Architecture de traitement et d’exploitation massive de l’information multi-source », il s’agit de doter le ministère des Armées d’une « infostructure souveraine de stockage et de traitement massif de données en captant l’innovation des PME, start-ups et laboratoires qui travaillent sur les applications civiles de l’IA. »

Pour cela, la DGA a adopté une démarche nouvelle en demandant, dans un premier temps, à trois maîtres d’oeuvre, dont Thales/Sopra Steria, Capgemini et Atos/Bull, de s’associer à des PME et à des laboratoires pour développer les outils et les algorithmes qui permettront de tirer profit du gisement de données produites par les armées.

« ARTEMIS vise à la mise en place d’un écosystème permettant aux innovateurs d’apporter leurs créations et de les faire murir jusqu’à des solutions utilisables par les forces grâce à une gamme de produit complète [kit de développement et cloud dédié pour accompagner les développeurs, version Lab’ pour les évaluations par le ministère et systèmes déployé sur les réseaux classifiés] », expliquait en effet la DGA, en octobre dernier.

La seconde phase du programme ARTEMIS a débuté le 14 mai, la DGA ayant retenu le groupement Thales/Sopra Steria et la société Atos, associée à Cap Gemini et au CEA. « Dans 30 mois, l’un de ces deux acteurs industriels devrait être sélectionné pour déployer, améliorer et soutenir la plate-forme ARTEMIS », a-t-elle expliqué.

Pour les départager, il a été commandé aux deux candidats encore en lice six expérimentations « concrètes » utilisant les solutions ARTEMIS pour la planification et la maintenance prévisionnelle, le partage et la synthèse de connaissance, la mobilité porteur, l’état de santé des personnels, le traitement et le croisement de données hétérogènes ainsi que l’analyse des réseaux. « Ces expérimentations pourront être complétées par d’autres sujets jugés prioritaires », indique la DGA.

Les développements incrémentaux de cette futurz plateforme débuteront dès cet été. « Ils permettront d’assurer, à la fois, la parfaite adéquation au besoin et une montée en puissance progressive », précise la DGA, qui attend les premiers « déploiements pilotes » en 2020 et une version V1 homologuée d’ARTEMIS en 2021.

Source : Opex360

14 septembre 2021
France Industrie se renforce avec l’adhésion de 2 nouveaux membres : IDEMIA et le GICAT

France Industrie compte désormais 71 membres :26 fédérations industrielles et 45 entreprises industrielles opérant en France. France Industrie, l’organisation professionnelle représentative de l’industrie en France, accueille deuxnouveaux adhérents. [au sein du Collège des entreprises]IDEMIA, le leader mondial de l’IdentitéAugmentée, fournit un environnement deconfiance permettant aux citoyens, comme auxconsommateurs, d’accomplir leurs activitésquotidiennes les plus importantes (payer, […]

18 juin 2021
Intégration du GILEP au sein du GICAT

Le GICAT (Groupement des Industries Françaises de Défense et de Sécurité Terrestres et Aéroterrestres) signe un protocole d’intégration avec le GILEP (Groupement Interprofessionnel de Logistique et d’Equipements Pétroliers). Ils formalisent ainsi un rapprochement auquel ils travaillent depuis plusieurs mois. Paris, le 17 Juin 2021 – Ce protocole s’inscrit dans la dynamique portée par le ministère des […]

10 juin 2021
Le GICAT et ses adhérents, partenaires de l’armée de Terre et de la DGA pour la journée robotique
A l’occasion de la première journée de la robotique terrestre et aéroterrestre à Satory, le GICAT avec ses membres industriels du groupe de travail Robotique, est aux côtés de l’armée de Terre, de la DGA et de l’Agence de l’innovation de défense (AID) afin de mettre en avant leurs solutions et savoir-faire. Paris, le 10 juin 2021- Aujourd’hui [...]
20 mai 2021
Le GICAT accueille 14 nouveaux adhérents

Le Groupement des Industries Françaises de Défense et de Sécurité terrestres et aéroterrestres (GICAT) est fier de compter 14 nouveaux membres. Paris, le 20 mai 2021. Vidéosurveillance, sécurité électronique, cyberdéfense, géodatas… à l’occasion de son conseil d’administration du 19 mai dernier, le GICAT qui rassemble déjà plus de 280 industriels, a validé l’adhésion de quatorze […]

7 mai 2021
Le GICAT recherche ses futur(e)s apprenti(e)s

Ressource indispensable aux équipes de la délégation, nous sommes cette année à la recherche quatre alternants pour l’année 2021-2022

25 mars 2021
Le GICAT partenaire de GAI4A : le nouveau pôle d’innovation « équipements terrestres et aéroterrestres » en Ile de France.

Paris, le 25 mars 2021 – L’’armée de Terre a signé hier une convention de partenariat avec l’Institut Polytechnique, l’Université Paris Saclay et le Groupement des Industries Françaises de Défense et de Sécurité Terrestres et Aéroterrestres (GICAT), à Versailles Satory en vue de la création du pôle d’innovation nommé GAI4A (Groupement Académies, Industries, Ingénieurs d’Ile-de-France […]

25 janvier 2021
Discours des vœux du Président du GICAT

Paris – le 25 janvier 2021 – Le 20 janvier dernier, Marc Darmon adressait ses vœux aux adhérents du groupement. L’occasion de faire le point sur une année 2020 difficile et d’ouvrir de nouvelles perspectives pour 2021. Ci-dessous l’intégralité de son discours. « 2020 a été une année de crise sanitaire et économique majeure, une année […]

18 janvier 2021
Marc Darmon, Président du GICAT, répond à la Revue de la Gendarmerie Royale Marocaine

ANALYSE DE L’EXPERT : M.MARC DARMON Directeur général adjoint du Groupe Thales* Président du Groupement des industries Françaises de défense et de sécurité terrestres et aéroterrestres (GICAT) Aujourd’hui, nous assistons à une technologisation fulgurante du domaine de la sécurité. Pourriez-vous, Monsieur, nous en parler davantage et nous pré- senter les liens existant entre la technologie […]

11 janvier 2021
Travaux du groupe de travail Munitions REACH du GICAT

Le groupe de travail Munitions REACH du GICAT piloté par Mme Joëlle Pinchot (Etienne LACROIX) réunit des experts des sociétés LACROIX, MBDA-FRANCE, NEXTER-MUNITIONS, ARIANE GROUP, DAVEY BICKFORD, THALES LAS France, AIRBUS Defence & Space et JUNGHANS-T2M. Il a rédigé une quatrième version du guide professionnel relatif à la détermination du statut des munitions et composants […]

20 octobre 2020
Generate logo 1700x450 CANVA
Decouvrez la 9e promotion de Generate

Après sélection d’un jury présidé par Luc Renouil, président de la commission R&TI, le GICAT a le plaisir de vous présenter la neuvième promotion de start-up qui nous rejoignent en octobre 2020 : ADAGOS développe NeurEco, une IA parcimonieuse qui repose sur un nombre réduit de connexions neuronales. Elle permet de réduire le volume de données d’apprentissage et […]

22 septembre 2021
Bren-Tronics ouvre son Centre d’Expertise Technique International à Plouzané, Finistère

Plouzané – Le vendredi 17 septembre2021– Le préfet du Finistère, Monsieur Philippe Mahé a inauguré le Centre d’Expertise Technique International (CETI), nouvelle entité deBren-Tronics International Solutions. Plus d’une cinquantaine d’invités avaient fait le déplacement en Bretagne, dont les députés Larsonneur et Le Gac, membres de la Commission de défense à l’Assemblée Nationale. Implantée en France […]

16 septembre 2021
Le fabricant d’armes de chasse VERNEY-CARRON s’adapte à la crise

Lyon, le 15 septembre 2021 Communiqué de presse Le fabricant d’armes de chasse VERNEY-CARRON s’adapte à la crise Impactée par la pandémie de la COVID19 comme de nombreuses PME, VERNEY-CARRON a vu ses exportations fortement touchées par l’annulation de l’ensemble des salons internationaux, ainsi que par les difficultés de déplacements en avion et les nombreux […]

23 juillet 2021
Andera Partners et Bpifrance réalisent l’acquisition de MC2 Technologies et lui permettent de retrouver un actionnariat 100% français

Andera Expansion, l’équipe d’Andera Partners dédiée au small-mid cap, et Bpifrance acquièrent le spécialiste des technologies hyperfréquences dédiées à la lutte anti-drones et à la détection d’objets cachés, aux côtés de son équipe de management, via un tour de table supérieur à 50M€ Paris et Villeneuve d’ascq, le 22 juillet 2021 – Andera Partners, acteur de premier […]

16 juillet 2021
CERBAIR intègre le programme European Defence Industrial Development Program (EDIDP-CUAS-2020) avec 38 fleurons de l’industrie continentale

Afin de soutenir la compétitivité et la capacité d’innovation de l’industrie de la défense de l’UE, la Commission a adopté le 30 juin dernier un programme de travail annuel du Fonds européen de la défense (FED) qui ouvre la voie au lancement immédiat de 23 appels à propositions pour un montant total de 1,2 milliards d’euros de financement de […]

9 juillet 2021
Arquus présente ses innovations lors du Technodays 2021

Les 6 et 7 juillet 2021, Arquus organise la troisième édition des Technodays, journées consacrées à l’innovation dans le domaine de la Défense terrestre. A cette occasion, l’entreprise présente le fruit du travail réalisé au cours des deux dernières années dans des domaines d’avenir allant de la génération d’énergie en opération à l’ingénierie du Soutien. Ces Technodays 2021 sont l’occasion de […]

2 juillet 2021
Nexter et CKP Engineering expérimentent la maintenance prédictive sur le char Leclerc

La structure intégrée de maintien en condition opérationnelle des matériels terrestres (SIMMT) a notifié Nexter et CKP Engineering d’un marché d’expérimentation de la maintenance prédictive sur le char Leclerc. Le projet est né en mars 2020, soit quelques mois après le Forum entreprises défense (FED) au cours duquel CKP Engineering était accueilli par le MCO-T […]

30 juin 2021
Centigon France est fière de participer une nouvelle fois au SOFINS, ce rendez-vous incontournable de l’industrie de haute technologie et des forces spéciales.

Pour SOFINS notamment, accompagné par les équipes du GIGN, nous avons le plaisir de pouvoir présenter l’ADN de Centigon France : notre gamme “FORTRESS”, la version blindée du fameux SUV Land Cruiser 200 / 300. C’est l’une des meilleures représentations capacitaires de Centigon France, un modèle reconnu pour sa robustesse et ses capacités de franchissement. Il […]

18 juin 2021
LA FONDATION DU PATRIMOINE D’ARQUUS INAUGURE SON CONSERVATOIRE

Créé il y a un an, le Fonds de dotation d’ARQUUS pour le Patrimoine inaugure le 17 juin à Garchizy (Nièvre) le Conservatoire d’ARQUUS. Ce Conservatoire a pour objectif d’inventorier, répertorier, contextualiser, mettre en valeur et présenter les objets, documents, véhicules constituant l’histoire d’Arquus ou des marques historiques qui font partie de l’héritage de l’entreprise. […]

11 juin 2021
Arquus renouvelle sa prestation d’audit de parc

Depuis plus de 10 ans, Arquus réalise des prestations d’audit de parc, dans le but d’accompagner ses clients dans la remise en état opérationnel de leurs véhicules. Ces prestations s’appuient sur l’expertise technique de l’entreprise et sur son savoir-faire unique en matière d’assistance, construit dans la durée au plus près des forces. Au fil des années, cette prestation a été déployée sur […]

8 juin 2021
CERBAIR choisit le Maroc pour y implanter sa filiale Afrique.

Montrouge : depuis 2015, CERBAIR se concentre exclusivement sur le développement de solutions de lutte anti-drone complètes. En améliorant constamment ses solutions en coopération avec ses utilisateurs exigeants, CERBAIR fournit des systèmes éprouvés, conçus, fabriqués en France et réputés pour leur fiabilité, leur flexibilité et leur accessibilité. Les actualités évoquant des actes malveillants impliquant des drones, […]

X