Secteurs d’intervention : Défense
Secteurs d’intervention

Secteurs d’intervention : Défense

L’industrie de Défense, un acteur économique central pour la France

Avec un chiffre d’affaires de 15 milliards d’euros (hors activités de maintenance), l’industrie de Défense est le troisième secteur industriel en France.

Infographies Gicat-05

Compétitive et pérenne, cette Base industrielle et technologique de défense (BITD) est structurée autour d’une dizaine de grands groupes et près de 4 000 PME/ETI, dont 350 sont considérées comme stratégiques. Elle est capable de concevoir et de produire la quasi-totalité des équipements nécessaires aux forces armées. C’est un des rares secteurs avec l’aéronautique à contribuer positivement à la balance commerciale de la France.

Infographies-Gicat-06

Elle représente aujourd’hui 165 000 emplois dont 20 000 hautement qualifiés, par nature non délocalisables. Dans certaines régions, le secteur de la défense constitue un pilier économique majeur en offrant plus de 7 % des emplois industriels. Chaque année, il embauche 5 000 diplômés et propose 4 500 contrats d’apprentissage.

Infographies-Gicat-07

Le secteur de la Défense terrestre et aéroterrestre représente près de 45 000 emplois directs et indirects et génère un chiffre d’affaires de 7,7 milliards d’euros. Constitué à 70% d’ETI et PME qui contribuent au même titre que les grands groupes au développement des technologies les plus avancées, il crée l’essentiel de sa valeur ajoutée et réalise de l’ordre de 90 % de ses achats, générant ainsi d’importantes recettes fiscales.

Infographies-Gicat-08

L’export, au cœur du développement de l’industrie de Défense

Avec près de 9,2 milliards d’euros en 2018, les prises de commandes de l’industrie de Défense hissent la France au 3ème rang mondial des exportateurs mondial d’armement.

Infographies-Gicat-10

Face à une baisse des commandes nationales en matière de défense, l’export est devenu le principal levier de croissance pour l’industrie de défense : il représente aujourd’hui près de 50 % du chiffre d’affaires de la BITD. Ces recettes sont vitales, d’autant qu’elles portent l’innovation technologique.

L’exportation d’armement est un atout économique pour la France puisqu’elle permet de :

  • Réduire le déficit de l’Etat en étant contributrice nette et positive à la balance commerciale de notre pays
  • Rééquilibrer le budget de la défense
  • Améliorer le taux de couverture des biens exportés avec 316 % (derrière l’électricité et le gaz)
  • Créer de l’emploi avec environ 24 600 emplois directs et 20 500 emplois indirects
  • Favoriser le développement de la R&D au profit des armées
  • Réduire le coût des matériels en dotation dans les armées françaises

 

Infographies-Gicat-12

En savoir plus

X