L’initiative française « Data Intelligence » : la stratégie du cluster pour s’affranchir de Palantir
02 Nov 2018

L’initiative française « Data Intelligence » : la stratégie du cluster pour s’affranchir de Palantir

Si la stratégie de communication de Palantir, acteur majeur du traitement massif de données cultivant le secret, se résume à voir sans être vu, l’annonce du groupement d’entreprises françaises « Data Intelligence » à propos du développement d’une offre pouvant rivaliser avec celle de la firme californienne n’est pas destinée à la même discrétion*.

 

En s’exposant, l’offre française – non encore opérationnelle – se positionne comme future réponse aux nombreuses inquiétudes soulevées, depuis deux ans, par le partenariat entre la DGSI et Palantir. Cette dernière, installée au cœur de la Silicon Valley à Palo Alto, fut fondée en 2004 par Alex Karp et Peter Thiel, grâce au fond d’investissement In-Q-Tel, lié à la CIA. Les relations de la firme avec la sphère gouvernementale américaine suscitent des craintes, exprimées dans la presse française, quant à l’éventuelle existence d’une back door, un cheval de Troie au sein du logiciel – Palantir étant contractuellement liée à plusieurs agences de renseignement américaines : la NSA et le FBI, mais aussi le département d’État, le département de la Défense, et celui de la Justice. En réaction, l’offre française se positionne en associant la doctrine  des « signaux faibles » en sécurité intérieure et le concept de souveraineté numérique, qui apparaît notamment dans les recommandations prioritaires de la Revue stratégique de cyberdéfense du SGDSN.

Lors de son audition à l’Assemblée nationale par la Commission de la défense nationale et des forces armées en mai 2016, le directeur général de la Sécurité intérieure, Patrick Calvar, déclarait : «Nous ne manquons pas de données ni de métadonnées, mais nous manquons de systèmes pour les analyser. Nous ne sommes pas frileux vis-à-vis des nouvelles techniques ; nous les déployons progressivement. » Dans la foulée, la DGSI et la société américaine Palantir signaient un contrat de 10 millions d’euros ; dans lequel la société californienne s’engageait à fournir un système capable d’interconnecter les données collectées par les services de renseignements français, et permettant leur exploitation. La DGSI choisissant d’héberger ses données, l’entreprise mettait en place un système d’analyse couplé d’une formation des utilisateurs finaux. Qualifié de temporaire, le recours à l’offre américaine soulignait cependant l’incapacité des entreprises françaises à répondre aux besoins urgents des services de renseignement dans le contexte post-attentats de 2015.

Les mois suivants, l’implantation française de Palantir s’était étendue de la sphère gouvernementale des services de renseignement vers l’industrie aéronautique ; dont la pénétration était médiatisée par le partenariat signé avec Airbus. Lors du salon aéronautique du Bourget, en juin 2017, l’avionneur avait lui aussi conclu un accord avec Palantir, pour la formation d’une plateforme de Big DataSkywise, visant à collecter le maximum de données pour résoudre les points de blocage liés aux flux des pièces détachées et effectuer de la maintenance prédictive. Les services de Palantir, d’abord utilisés pour gagner en productivité et assurer la production dans les délais de l’A350, avait été généralisés à l’ensemble des métiers de l’avionneur. Dans le contexte concurrentiel entre Airbus et Boeing, la proximité de Palantir avec le renseignement américain laissait les interrogations sur les risques pris par l’avionneur européen en suspens. Fin septembre 2018, le positionnement hexagonal de la firme californienne s’intensifiait, par le recrutement remarqué de l’ancien directeur général délégué d’Airbus, Fabrice Brégier, pour diriger sa filiale française. Sept mois après son départ de l’avionneur, l’ex numéro deux d’Airbus entré dans sa nouvelle fonction au 1er octobre était chargé de développer les partenariats avec les organisations françaises. La nouvelle recrue permettrait à la solution de Big Data d’entrer dans une relation de confiance avec de nouveaux partenaires français.  Aussi, le mouvement à la tête de la filiale française de Palantir est concomitant des nouvelles dynamiques nationales pour proposer une parade au contrat liant les institutionnels français et Palantir.

En effet, si la DGSI avait conclu un accord avec Palantir en 2016, la recherche d’une solution nationale n’était pas abandonnée pour autant. En mars 2018, auditionné par la Commission de la défense nationale et des forces armées de l’Assemblée nationale, Guillaume Poupard, directeur de l’ANSSI rappelait la « volonté globale de créer une alternative française de confiance », pilotée par la DGA. Depuis 2017, en lien avec celle-ci, l’ANSSI consacre une partie de ses moyens à l’élaboration du projet ARTEMIS, visant la dotation du ministère des Armées d’une « infostructure souveraine de stockage et de traitement massif de données en captant l’innovation des PME ». Entré dans sa deuxième phase en septembre 2018, le projet ARTEMIS se structure par l’agrégat d’entreprises, un cluster composé de PME et d’industriels de défense, autour de trois entreprises françaises maîtres d’œuvre : Atos-BullCapgemini et le groupement Thales – Sopra Steria. La première version du système est prévue pour la fin 2019, suivie de déploiements pilotes en 2020.

Si les applications d’ARTEMIS répondent principalement à des besoins de renseignement militaire, le projet fait face à un projet concurrent… lui aussi français, mais dirigé vers les besoins de sécurité intérieure, intitulé « Data Intelligence ». Pour son vice-président, Emmanuel Tonnelier, « Les deux démarches sont plutôt aujourd’hui dans une logique de « concurrence saine » mais surtout de complémentarité. [] À terme, ces deux démarches vont permettre d’extraire le meilleur des savoir-faire industriels français au bénéfice de nos entreprises nationales et de nos institutions. » Comme pour le projet ARTEMIS, la structure de l’initiative « Data Intelligence » s’articule en cluster ; mais la démarche est d’origine industrielle. Émanation des recherches du groupe de travail piloté par le Groupement des industries de défense et de sécurité terrestres et aéroterrestres(GICAT), le cluster composé de 22 entreprises regroupe à la fois des acteurs majeurs de la Base industrielle de technologie et de défense (BITD), Airbus Defence & SpaceAtos et MBDA, mais aussi des PME, comme SYSTRAN, et des start-ups, comme Aleph-NetworksOthello, et Linkurious.

Les principaux défis du cluster se situent d’une part, dans la structuration d’une offre modulaire et cohérente« articulée autour de solutions de bout en bout, des capteurs aux data center mobiles, en passant par des logiciels d’analyse, des calculateurs hautes performances, du stockage de données dans des clouds souverains ou des coffres-forts souterrains à l’abris des regards des satellites… », et d’autre part dans l’approche collective et structurée d’une offre visant à faire travailler sur un même projet un nombre important d’entités partiellement concurrentes. Dirigée à l’origine en direction du marché des acteurs institutionnels de la défense et de la sécurité, l’offre « Data Intelligence » tend à élargir son spectre aux grandes ou moyennes entreprises des secteurs d’activité où la fraude et la contrefaçon sont des menaces à combattre.

Si la logique de formation du cluster est favorisée par la mobilisation du concept de souveraineté, l’ambition à l’export est aussi affichée. Selon Emmanuel Tonnelier, « il faut reconnaître qu’il y a toujours une fibre [de]patriotisme économique en chacun de nous, et c’est probablement ce qui a facilité notre démarche de groupe, avec l’objectif de pouvoir « chasser en meute » à terme, que ce soit sur le territoire national ou à l’export. »

On peut se demander si dès son origine le cluster n’est pas porteur d’une contradiction structurelle ; l’offre étant liée aux acteurs institutionnels et services de renseignement français dans sa phase d’incubation, la volonté à l’export, à terme, ne risque-t-elle pas d’être freinée par cette proximité qui, comme en France avec Palantir, pourrait faire naître des inquiétudes et un sentiment d’abandon temporaire de souveraineté chez les futurs clients étrangers ?

Jérémie Saint-Jalm et Nicolas Fiocre, Jérôme Freani
Club Cyber de l’AEGE

* Tesquet, Olivier, « Palantir, l’encombrant ami américain du renseignement français »,Télérama, 27/01/2017

 

Source

7 septembre 2022
Mercato de rentrée : le GICAT se muscle et se renouvelle

Paris, le 7 septembre 2022 – Après une année riche en activités et le succès d’Eurosatory, le groupement fait peau neuve avec l’arrivée de trois nouveaux membres au sein de l’équipe et deux recrutements en interne, pour un nouvel élan. L’ingénieure générale des études et techniques de l’armement Martine POIRMEUR succède à Thierry PUIG au […]

7 juillet 2022
Marc Darmon réélu Président du GICAT

Paris, le 7 juillet 2022 – Marc Darmon, Directeur Général Adjoint de Thales et Directeur Général de l’Activité Systèmes d’Information et de Communication Sécurisés a été réélu Président du GICAT pour un deuxième mandat de deux ans.  A l’issue de l’Assemblée générale, le nouveau conseil d’administration du GICAT (Groupement des Industries Françaises de Défense et […]

16 juin 2022
Arquus et Saab présentent un Sherpa Light Scout en configuration NRBC à Eurosatory 2022

Paris, le 16 juin 2022 – Les récents développements stratégiques en Europe remettent les capacités de défense NRBC (nucléaire, radiologique, biologique et chimique) sur la table. De nombreuses forces de Défense et de Sécurité à travers le monde sont en effet impatientes de renforcer leurs flottes de véhicules protégés contre le NRBC ou de mettre […]

27 mai 2022
Conférence de presse Eurosatory 2022

Paris, 27 mai 2022 – Mercredi 25 mai s’est tenue à Paris, la conférence de presse pré-salon autour du Président du GICAT, Marc DARMON, et du Directeur général du COGES Events, Commissaire général d’Eurosatory, Charles BEAUDOIN. Une trentaine de journalistes français et internationaux étaient présents pour assister à la présentation des grands défis à venir […]

29 avril 2022
Le GICAT recrute 3 nouveaux apprentis à partir de septembre 2022

Paris, le 29 avril 2022. Trois offres sont disponibles sur notre site internet et ce jusqu’au 12 mai prochain. Chargé(e) de Communication et Affaires publiques : https://lnkd.in/ev5PJ-sF Chargé(e) de mission « Défense » : https://lnkd.in/efnPuWfc Chargé(e) de mission « Sécurité & Services aux adhérents » : https://lnkd.in/e6jN5ctg Nos 3 offres sont également consultables dans l’espace […]

15 avril 2022
Lancement des expérimentations technico-opérationnelles pour la sécurité des JOP 2024

Paris, le 15 avril 2022. Le directeur adjoint du Cabinet du ministre de l’Intérieur a réuni jeudi 14 avril les industriels de la filière « sécurité » pour annoncer le démarrage de la phase d’expérimentations des techniques de sécurité et de cyber sécurité. Ces expérimentations débuteront dès la fin avril dans le cadre du programme général de sécurité […]

14 avril 2022
ATHEA et INVENIS rejoignent le GICAT

Paris, jeudi 14 avril 2022. ATHEA et INVENIS rejoignent le GICAT et intègrent le Cluster Data Intelligence pour compléter son offre en solutions souveraines sur le segment stratégique de l’agrégation, la préparation et l’exploitation des données. Le Groupement des Industries Françaises de Défense et de Sécurité terrestres et aéroterrestres (GICAT) fort de ses 382 adhérents, […]

21 mars 2022
Eurosatory 2022

Paris, lundi 21 mars 2022. Eurosatory, le leader mondial de la Défense et de la Sécurité terrestres et aéroterrestres se tiendra en juin 2022 et permettra à l’écosystème de Défense international de réfléchir à de nouveaux modèles d’armées à la suite de la guerre qui opposent la Russie à l’Ukraine. La crise ukrainienne, représentative de […]

25 février 2022
Le GICAT accueille son nouveau Directeur Affaires publiques France et Europe

Paris, le 25 février 2022. Après 8 années au GICAT (Groupement des Industries Françaises de Défense et de Sécurité terrestres et aéroterrestres) comme Directeur de la communication, puis comme Directeur des affaires publiques et de l’innovation, François MATTENS fait le choix de relever un nouveau défi en rejoignant XXII, éditeur de logiciels de vision par […]

31 janvier 2022
Colloque « La réussite des JO Paris 2024, un enjeu crucial de cybersécurité »

Le colloque est organisé par la chaire Cybersécurité des grands événements publics de la Fondation Université Bretagne Sud avec le soutien de Engie et du GICAT (Groupement des industries de défense et de sécurité terrestres et aéroterrestres) et en partenariat avec le CNSJ (Coordination Nationale pour la Sécurité des JO 2024 et des grands événements […]

15 septembre 2022
Journées du Patrimoine 2022 : ouverture au public du Conservatoire du Véhicule Militaire d’Arquus à Garchizy

Paris, le 15 septembre 2022 – Le 17 septembre 2022, Arquus organise une journée de présentation de son Conservatoire du Véhicule Militaire à l’occasion des Journées du Patrimoine. Deuxième édition des journées du Patrimoine organisées sur le site de Garchizy (Nièvre), cette journée permettra de présenter au public plus d’une soixantaine de véhicules historiques ayant […]

5 septembre 2022
Aleph-Networks et Wintellis renforcent leur partenariat

Paris, le 5 septembre 2022. Les deux sociétés, membres du Cluster Data Intelligence du GICAT, ont scellé leur partenariat opérationnel par une montée de Wintellis au capital d’Aleph-Networks. Il s’agit d’accroître à la fois leur capacité en Intelligence stratégique et la fertilisation croisée entre les outils de recherche et de collecte d’Aleph-Networks et la puissance […]

5e Salon du livre de l’armée de Terre – “Penser et raconter la guerre”

Paris, le 5 septembre 2022 – Les 17 et 18 septembre 2022, à l’Hôtel national des Invalides, de 10h à 18h, se tiendra le 5e salon du livre de l’armée de Terre. A l’occasion de la 39ᵉ édition des Journées européennes du patrimoine, l’armée de Terre vous donne rendez-vous pour découvrir les ouvrages d’auteurs civils […]

18 juillet 2022
Le groupe Deveryware fournit le laboratoire d’analyse ADN donné par la France à l’Ukraine

Paris, le 18 juillet 2022 – Le 14 juillet, le Centre de crise et de soutien du ministère de l’Europe et des affaires étrangères a fourni à la procurature générale d’Ukraine un laboratoire mobile dédié à l’analyse ADN rapide pour l’identification humaine. Cette action s’inscrit dans le cadre du soutien de la France aux autorités […]

12 juillet 2022
Marck & Balsan et le défilé du 14 juillet 2022

Paris, le 12 juillet 2022 – Depuis toujours, le défilé du 14 juillet est synonyme de « Fashion week » pour Marck & Balsan : de nombreux corps défilants portent des uniformes, des coiffes et des accessoires confectionnés dans les ateliers Marck & Balsan.Cette année, le défilé revêt en plus un caractère inédit : lors […]

6 juillet 2022
Inauguration d’un espace de travail collaboratif au campus cyber pour l’équipe intégrée

Paris, le 6 juillet 2022 – Le 27 juin dernier, un espace de travail collaboratif a été inauguré au sein du Campus Cyber. Cet espace permet à une équipe mixte d’agents publics du ministère de l’Intérieur et d’acteurs du privé de travailler ensemble sur le programme d’expérimentations technologiques de sécurité en vue des grands événements. […]

5 juillet 2022
La société COEXYA rejoint le Cluster Data Intelligence du GICAT

Paris, le 5 juillet 2022 – La société COEXYA rejoint le Cluster Data Intelligence du GICAT afin d’enrichir l’offre en solutions souveraines de traitement de données massives à destination des États et des opérateurs d’importance vitale. Pierre Gachon, Directeur commercial de COEXYA, explique que “les récentes signatures de projets IT d’envergure dans le domaine de […]

1 juillet 2022
L’équipe Squadbot menée par Arquus remporte la première édition du challenge COHOMA organisé par le BattleLab Terre

Paris, le 1er juillet 2022 – Le 29 juin 2022, le colonel de Peyret, directeur du BattleLab Terre, a remis à l’équipe Squadbot formée autour d’Arquus le premier prix du challenge CoHoMa (Collaboration Homme-Machine) organisé en mai 2022 sur le camp de Beynes (Yvelines). L’objectif de CoHoMa était de développer une réflexion sur le terrain […]

17 juin 2022
ARQUUS et l’ISL signent un accord de coopération sur Eurosatory 2022

Paris, le 17 juin 2022 – Le 15 juin 2022. Ce mercredi 15 juin lors du salon Eurosatory 2022 à Paris, ARQUUS et l’Institut franco-allemand de recherches de Saint-Louis (ISL) ont signé un accord de coopération. Cet accord d’une durée de cinq ans permet à ARQUUS et à l’ISL de mieux structurer leur collaboration et […]

16 juin 2022
Arquus et ses partenaires Thales et NTGS lancent le nouveau Sherpa A2M à Eurosatory 2022

Paris, le 16 juin 2022 – Le 14 juin 2022, Arquus, Thales et NTGS ont officiellement présenté le nouveau Sherpa A2M (Advanced Mobile Mortar), lors d’une cérémonie organisée sur le stand Arquus à Eurosatory 2022. Le Sherpa A2M est une réponse aux défis tactiques posés par l’artillerie dans les engagements de haute intensité : mobilité, […]

X