MBDA propose un système de défense aérienne pour les véhicules blindés légers

20 Fév 2019 Tags: MBDA, Missile

Afin d’améliorer la défense aérienne d’unités terrestres mobiles, le missilier MBDA propose désormais l’ensemble « Atlas-RC – LIC²ORNE » qui, basé sur le missile Mistral [missile transportable anti-aérien léger], peut être porté par un véhicule blindé léger [VBL].

Le développement de ce système a été motivé par les retours d’expérience des conflits en Europe et au Moyen-Orient. Il « a été conçu pour offrir une réelle capacité d’engagement et de défense aérienne dans la basse couche tout en garantissant une très haute mobilité pour accompagner et protéger les détachements mobiles ainsi que les unités déployées au contact », explique l’ex-colonel Francis Bordachar, conseiller militaire pour les systèmes terrestres chez MBDA. « Le déploiement, au plus près des unités terrestres d’un système de défense aérienne, redevient une nécessité et un gage de survie pour l’échelon terrestre », ajoute-t-il.

Concrèrement, l’Atlas-RC est une tourelle automatisée qui, munie de deux MISTRAL prêts à être tirés, est mise en oeuvre depuis l’habitacle du véhicule. Outre ses deux missiles, elle est aussi dotée de capateurs permettant une surveillance jour/nuit ainsi que la conduite de tir.

Cette tourelle Atlas-RC est reliée à un centre de commandement et de coordination LIC²ORNE, « développé à partir d’un ensemble de composants logiciels », déjà éprouvés sur les systèmes de défense aérienne VL MICA produits par MBDA.

LIC²ORNE « permet ainsi de coordonner les tirs de 8 systèmes Atlas-RC et de les relier à des systèmes de commandement du niveau supérieur, y compris via des liens évolués comme la liaison 16 ou des liaisons satellites », explique l’industriel. En outre, précise-t-il, il peut aussi utiliser des « des capteurs radars ou optroniques » et offrir ainsi un « préavis à la tourelle Atlas-RC suffisant pour exploiter l’ensemble du domaine de tir Mistral. »

Conçu selon une architecture ouverte, LIC²ORNE s’est vu intégrer des systèmes de lutte contre les mini et micro drones, aujourd’hui capables de protéger l’unité de tir contre des actions terroristes ou des attaques asymétriques menées par des commandos », assure MBDA.

L’efficacité du couple Atlas-RC – LIC²ORNE repose évidemment sur celle du Mistral, qui, de type « tire et oublie », affiche un taux de réussite de 95%, grâce à son autodirecteur à imagerie infrarouge, ses capacités de traitement d’image et sa résistance aux contre-mesures susceptibles d’être mises en oeuvre par l’adversaire. Il est « capable d’engager à grande distance des cibles à faible signature thermique telles que les drones et les missiles turbopropulsés, en plus des cibles classiques avions d’arme et hélicoptères », souligne MBDA.

Source : Opex360

X