0,00(0 items )

No products in the cart.

La start-up Sterblue ouvre un bureau à San Francisco

06 Déc 2018 Tags: Drones, Sterblue

Basée à Nantes, la start-up Sterblue, qui développe des logiciels pour drones, a séduit des investisseurs américains et ouvre un bureau à San Francisco.
Créée en 2016 par trois ingénieurs aéronautiques et anciens d’Airbus, Geoffrey Vancassel, Nicolas Draber et Vincent Lecrubier, Sterblue développe une solution logicielle qui aide les drones à inspecter les réseaux électriques et les éoliennes.
Cette solution permet de créer automatiquement des trajectoires complexes autour des installations à inspecter, trouver les anomalies et générer des rapports d’inspection.
Sur un marché évalué à 5 milliards de dollars par an, la start-up nantaise compte déjà neuf gros clients en France et à l’étranger, parmi lesquels Enedis, Innogy (Allemagne), le groupe CLP (Hong-Kong) ou encore la CIE (Côte d’Ivoire).
Toujours hébergée par l’incubateur d’IMT Atlantique (ex-Ecole des mines de Nantes), à la Chantrerie, Sterblue vient de lever 2 millions de dollars auprès d’un groupe d’investisseurs américains, mais aussi portugais et lituaniens. L’occasion d’ouvrir son premier bureau outre-Atlantique, à San Francisco, afin de soutenir le déploiement de ses clients aux Etats-Unis. Trois personnes seront sur place à partir du début 2019. On ignore si elles emménageront dans une maison bleue adossée à la colline.

X